vendredi 19 avril 2013

Sarkozy rattrapé par Khadafi

C'est bon ça   

Ouverture d'une information judiciaire sur les accusations d'un financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007
Le Figaro, 19/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le parquet de Paris a ouvert vendredi une information judiciaire sur les accusations d'un soutien financier de la Libye à la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, a-t-on appris de source judiciaire.

L'information judiciaire a été ouverte contre X pour "corruption active et passive", "trafic d'influence", faux et usage de faux", "abus de biens sociaux", "blanchiment, complicité et recel de ces délits", a précisé cette source.

L'homme d'affaire franco-libanais Ziad Takieddine avait affirmé le 19 décembre détenir les preuves d'un financement par la Libye de la campagne électorale de M. Sarkozy.


Si ça pouvait permettre de faire le ménage à l'UMP et de laisser la main à des gens plus gaullistes et libéraux, ça serait parfait...

Fillon c'est franchement pas la panacée (cf sa soumission à l'euro alors qu'il est ancien séguéniste), mais c'est déjà un peu mieux. Reste le charisme d'huitre, mais visiblement, c'est devenu la norme en ces temps de politiquement correct généralisé.

Mais il n'y a personne à l'UMP qui pourrait refonder la droite sur une ligne nationale, anti Babel, mais libérale de bon sens, à la Rueff... Bref, authentiquement gaulliste. Surtout qu'il n'y a plus à transiger avec le PCF cette fois-ci... Or les seuls petits jeunes que la médiacratie fait monter ce sont des faux nez des socialistes, tous sur la ligne Babel ou la mort, genre NKM... Alors que très clairement, l'opinion attend autre chose...

La dictature maçonnique tient encore le système... Pour combien de temps encore ?

9 commentaires:

  1. Hum! Tu nous parles de "refonder la droite sur une ligne nationale, anti Babel mais libérale de bon sens authentiquement gaulliste"
    Tu nous fais un grand goulbi boula. Parce que selon moi:
    1-anti-Babel et libéral c'est inconciliable. Parce que quand tu parles de libéralisme, il y a libre circulation
    Des biens, des marchandises et des personnes. Donc pro-Babel
    2-libéral et authentiquement gaulliste, de mes souvenirs d'histoire géo gaulliste et libéralisme vont pas ensemble. Je dirai plutôt que DeGaulle était capitaliste voir national -socialiste. Attention j'ai pas dit nazi mais socialiste dans le sens redistribution et importance de l'état dans l'économie et nationaliste aussi.

    Martin

    RépondreSupprimer
  2. "gaullistes et libéraux" ne vont pas vraiment ensemble....

    RépondreSupprimer
  3. oui gaullisme et libéralisme, c'est antinomique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'accord. De Gaulle a du composer avec le très puissant PCF de l'époque.

      Mais lui penchait plus du côté du libéralisme. Il s'est entouré de Rueff par exemple. Faut revoir aussi son discours sur l'or et le privilège du $.

      Supprimer
    2. Magistrale sa "vista" sur l'or et le marché de dupes des américains avec leur dollar, oui en effet, magistrale. Le libéralisme du grand Charles n'était cependant pas celui de Pompidou, ni celui de l'écoles de Chicago. Son libéralisme était très encadré, c'était l'époque du Commissariat au Plan...un brin statique dans un corsetage un peu trop centralisé cependant, mais visiblement inspiré de celui du kominterm. Ses héritiers, plus exactement ceux qui s'autoproclament héritiers du grand homme, l'ont parfaitement trahi. Et fait intéressant, les héritiers de Mendés-France en ont fait tout autant avec l'idée d'une certaine gauche non marxiste. Question, comment insuffler aux générations montantes une quelconque direction à suivre, quand à droite et à gauche la trahison y a tout gangrené ???

      Supprimer
  4. Explique-nous la différence entre bon et mauvais libéralisme. Entre Rueff et Hayek/Friedman ?

    RépondreSupprimer
  5. Pour la négociation de Gaulle -PCF je savais.
    Je connaissais Pierre Guillaumat et Jacques Foccart mais sinon Rueff m'était totalement inconnu , merci pour la découverte Tonio.

    Martin

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour. Il est intéressant que vous associez les termes "gaulliste" et "libéraux" car pour nombre de libéraux, de Gaulle est à ranger, aux côtés de Chavez , Peron et autres Mussolini...

    RépondreSupprimer
  7. Lundi 3 juin 2013, Nicolas Sarkozy sera à Londres pour faire son nouveau métier : conférencier pour les grandes banques. Ce jour-là, Nicolas Sarkozy sera payé par ...

    Goldman Sachs.

    Les lucratifs ménages de l'ancien président.

    Sarkozy, conférencier pour Goldman Sachs.

    Le 3 juin prochain, l’ancien chef de l’État est invité à Londres par la banque de Wall Street à disserter sur la politique européenne. Depuis son départ de l’Élysée, Nicolas Sarkozy donne fréquemment des conférences pour les banquiers. Cette fréquentation assidue du monde bancaire, qui ne fait rien gratuitement, mérite qu’on y prête attention.

    http://www.mediapart.fr/journal/france/190413/nicolas-sarkozy-conferencier-pour-goldman-sachs

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.