vendredi 19 avril 2013

Todd en appelle à faire défaut sur la dette publique

Emmanuel Todd
Bourdin, Rmc/bfm Tv, 19/04/2013 (en Français texte en français )


Le père Todd, il est toujours autant dans le déni complet sur la crise identitaire française, voire européenne... Mais sur l'euro, la dette publique, c'est très intéressant ce qu'il raconte...

En revanche, comme je m'y attendais, sans surprise, il saute sur cette affaire de Reinardt/Rogoff pour commencer à nous expliquer que la rigueur, c'est dégueulasse, et que les petits aristos de la bureaucratie publique n'ont pas du tout à retoucher le sol...

13 commentaires:

  1. todd en appelle à faire défaut sur le personnel de la fonction publique.

    RépondreSupprimer
  2. Todd est un irresponsable. Il a bien vécu toute sa vie comme fonctionnaire sans créer aucune richesse. Il est le premier responsable de la dette.

    Une fois le défaut décidé comme il le préconise, nous l'enverrons expliquer aux vieux chinois ruinés qu'ils sont des salauds de riches et que lui est un damné de la terre. Il découvrira alors les supplices chinois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anonyme 19/04/13 18:53

      ............."Il découvrira alors les supplices chinois..."............

      Avec des coûts sociaux 15 à 20 fois inférieurs aux nôtres,avec une monnaie sous-évaluée de près de 41% (cette sous évaluation ayant atteint près de 44% il y a peu) avec sa politique d'émissions carbonées, avec le fermage des terres agricoles sur le continent africain qui, avec les méthodes culturales intensives qui s'y pratiquent à outrance, avant 4 à 5 décennies vont être libérées parfaitement stériles, et pour longtemps, avec ses usines à pêches qui syphonnent les fonds marins, avec leur politique systématique du "Anschluss" du Tibet à la Mongolie, nous n'aurions donc pas encore découvert les supplices chinois ? Tiens-donc !

      Supprimer
  3. Rassurez-vous, la rigueur elle aura lieu après le défaut: on ne trouvera plus personne pour prêter à l'Etat!
    A mon avis, on va sortir de l'euro, faire juste assez de planche à billets pour dévaloriser les salaires des fonctionnaires à un niveau finançable (à défaut d'être acceptable) et on tiendra bien cahin-caha encore quelques années...

    RépondreSupprimer
  4. Todd est un fainéant et un parasite qui curieusement passe sur tous les merdiats - et il y en a plein d'autres comme lui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Todd un fainéant?
      Et toi tu es quoi alors?
      As-tu écris un livre dans ta vie?
      As-tu même lu un livre dans ta vie?

      Supprimer
    2. Donc en gros il faut avoir déjà écrit un livre pour pouvoir avoir le droit de critiquer un écrivain ?
      Si on suit ton raisonnement il faut déjà avoir été président pour pouvoir se permettre de critiquer Hollande ou Sarkozy n'est ce pas ?

      Supprimer
    3. En gros plutôt non et en subtil pas du tout.
      Traiter de fainéant un type qui a écrit une dizaine d'ouvrage, je trouve ça consternant.
      Surtout que c'est un intellectuel qui écrits des bouquins intéressants.

      Et tu parles de "critiquer"? Traiter de fainéant tu appelles ça de la critique?

      Supprimer
  5. c'est quoi ces commentaires de l'ump et du medef ?


    je suis mort de rire

    RépondreSupprimer
  6. Perso, ce qui me choque le plus dans cette interview de Todd, c'est cette manière qu'il a d'expliquer que la société française est "saine". Sans expliciter ce que c'est d'ailleurs qu'une société malsaine.

    Mais pour qui suit un peu le bonhomme, il aura très bien compris qu'une société "saine", c'est une société qui continue d'être soumise à l'agenda babelien d'aculturation et de remplacement ethnique...

    C'est plutôt marrant de voir les babeliens faire des hiérarchies des peuples selon les critères de leur doctrine, et utiliser une terminologie que leurs ennemis n'auraient pas renié...


    Ce qui me confirme dans l'idée que Babel est l'extrêmisme hors sol exactement opposé à l'extrêmisme racialiste nazi...

    Sur l'ethno différentialisme, je plussoie... Mais c'est trop tard chez nous.

    RépondreSupprimer
  7. Ou est le "hollandisme revolutionnaire" qu'il nous promettait avant les élections presidentielles?
    Les rentiers ne sont pas forcement parmi les plus riches mais aussi constituent une partie de la classe moyenne.Parmi les plus aisés,beaucoup sont plus des entrepreneurs que des rentiers.
    Donc pour lui c'est les riches contre les pauvres et pas la rente contre le travail.

    RépondreSupprimer
  8. Todd est dans la limite de ce que le système peut s'offrir comme discours dissident. Sur l'euro il défrise juste ce qu'il faut. Sur le reste il dit ce qu'il faut dire : Y a Bon l'immigration, Y a bon les fonctionnaires, Y a bon la socialie kleptomane, Y a bon l'endettement, Y a bon l'assistanat....
    Todd est, contrairement aux apparences, le pire ennemis des dissidents. Todd est l’intellectuel caution qui critique le système dans le cadre que lui fixe la nomenclature, c'est un mauvais copiste qui se donne des allures de grand savant... mais qui n'est rien d'autre qu'un coco mal dégrossit.

    RépondreSupprimer
  9. Pour ma part j'abomine (pour reprendre une expression du Todd) ce genre de parasite beau parleur, soupape d'un système puant !

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.