mercredi 17 avril 2013

Toi aussi fais flipper ton collègue marocain

Mort de rire...

Hier j'avais une conversation avec mon collègue marocain, qui m'expliquait qu'il trouvait que les français étaient racistes.

Et il enchaine deux phrases plus loin comme quoi les chinois au Maroc, ils font chier, qu'ils font rien qu'à rester entre eux, et qu'ils s'intègrent pas   

J'adore les morales à double vitesse...   

Du coup, je le fais flipper un peu...

Pas de raisons qu'il y aie que la France qui aie le droit de s'enrichir par la diversité... L'immigration la chance, y en a pour tout le monde.

Alors je lui ai envoyé quelques graphiques suggestifs...









Il est devenu tout pâle...   

9 commentaires:

  1. Hors propos mais toujours intéressant, petit docu Xenius sur la famille. Il s'agit d'une émission d'arté pour ceux qui connaissent.

    http://replay.fr/x-enius-emission-du-17-avril-2013-1845969

    RépondreSupprimer
  2. Je me rappelle, à Marrakech, d'un type (un local) qui me disait que la France devenait raciste, que c'était plus comme avant (il était vieux) et qui m'a expliqué que c'était... la faute des noirs.

    lol

    RépondreSupprimer
  3. C'est bien Tonio ! Quelques graphiques bien sentis rendent les gens un peu plus clairvoyants...

    Mais ton copain, avec un bon job informaticien, sur ce coup là ne montre pas beaucoup de finesse.

    Se plaindre du racisme des français, juste avant de critiquer les chinois en afrique du nord...

    Toutefois... il aurait pu te rétorquer que le maroc est encore aux marocains... avec des lois, de vraies lois qui protègent les locaux.

    Mais il est clair que dans une optique "Camps des Saints", les Marocains seraient vite débordés, submergés et finalement aussi impuissants que nous...

    Dernier point : il aurait pu aussi te dire que le Nigeria = musulman comme le Maroc et qu'à ce titre, devoir d'accueillir ses coreligionnaires !
    ;-)

    Les joies de la Ouma !

    RépondreSupprimer
  4. 1- Les grandes phrases du genre "Les français sont racistes" sont idiotes. Les français sont pas plus racistes que les autres, il y en a partout. Après il ne faut pas confondre raciste, xénophobe et patriote.

    2- Rappelle-lui bien qu'il est africain. J'ai des amis africains noirs qui adorent rappeler aux magrébins qu'ils sont aussi africains, juste pour les faire enrager.
    Là tu vas rire.

    Martin

    RépondreSupprimer
  5. et les français il les trouve pas bizarre, tous avec des cheveux blanc à tout le temps acheter sans jamais travailler ?

    RépondreSupprimer
  6. http://www.slateafrique.com/89415/recit-du-racisme-ordinaire-envers-les-noirs-au-maroc-bassirou-ba

    RépondreSupprimer
  7. L'air de rien Martin-bot dit:
    1) les français sont racistes.
    2) les magrébins n'aiment pas être comparés aux noirs, et vas y lance les sur le sujet.
    Sympa Martin-bot...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Obertone-bot, tu ne sais pas lire.
      "Les français sont pas plus racistes que les autres, il y en a partout."
      Je vais t'expliquer le français. Ici "partout" veut dire "dans tous les pays". La nuance et la subtilité, connais-tu?
      Troque ton Obertone contre le Bled, cela sera un bon début.


      Supprimer
  8. On va cesser deux minutes de délirer sur cette désolante question du racisme.
    Les graphiques ci-dessus indiquent bien que dès qu'il y a développement l'arme biologique décroit. Par conséquent, et sachant qu'avec un système parfaitement hétérotrophe et émetteur de dégâts irréversibles sur notre biotope, le paradoxe veut que sans développement ce sont des perspectives démographiques qui ne vont que contribuer à accélérer la fin de notre espèce et en même temps trop de croissance dans le cadre de ce système aboutit au même résultat. Il y a donc un paramètre à redéfinir, c'est celui du développement des sociétés qui doit être induit par un nouveau type de croissance, de type plus autotrophe.
    Pour les esprits un peu arrêtés, voire simplistes, c'est plus aisé de régler la question par une bonne guerre. Comme un gamin capricieux pétant un câble, il casse son joujou dans l'espoir secret qu'une intervention extérieure à sa problématique vienne la résoudre. Sa dépendance au transfert matérialiste est déjà inscrite dans sa programmation. Et c'est ainsi que notre espèce continue à tout casser pour reconstruire ensuite afin de connaître quelques périodes type trente glorieuses. Sauf, qu'en l'état actuel de nos arsenaux et à l'étendue du panel des techniques destinées à tuer, ça laisse quand-même un peu circonspect le citoyen averti, non ?

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.