vendredi 10 mai 2013

Des signes de fébrilité inquiétants autour de la dette japonaise

Japanese Government Bonds Halted Limit Down; Yields Spike To 10 Week High; Worst Day In 5 Years
ZeroHedge, 10/05/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
It appears things are getting a little out of control around the world. Between the collapse in JGB implied volatilities in recent days, today's melt-down in JPY (+255 pips from pre-open US levels), the last few days melt-up in the Nikkei (+6.8% in 3 days), and now the quadrillion Yen Japanese government bond market is halted limit down as yields smash higher by 11bps to 70bps in 10Y - the highest yield since mid-February. For context, this is the worst day in JGBs in five years (and 5Y yields are back near 13 month highs). So much for controlling the domestic bond market while ratcheting up inflation expectations - remember what happens as Japan's cost of debt rises! And just to add some more fun, Japan's economy watchers see the current economic climate dropping for the first time in six months (and household expectations also fell for the first time in six months).

JGB Futures halted limit down...(from 12:39 Tokyo to 12:50) due to rapid price moves... exaggerated soon after the BoJ's buyback efforts on JPY130bn



Yields jump their most in 5 years...


To 10 week highs in 10Y...


and near 13 month highs in 5Y...

Début de la fin de la route keynésienne ?

6 commentaires:

  1. l'inflation des importations est de 2% en 6 mois ou de 33% ?

    RépondreSupprimer
  2. Autre interprétation : c'est le processus, forcément un peu "messy", d'absorption.

    -les bonds holders commencent à paniquer et veulent lâcher leur papier
    -le temps que la BOJ rachète toute la chiasse, il y a forcément des blips

    Mais cela ne change rien aux fondamentaux : la BOJ ira jusqu'au bout et même au-delà.

    Si on pousse le raisonnement plus loin : elle pourrait très bien "racheter" une grande partie de toutes les dettes !

    Pour l'instant, les taux ne sont pas "hors contrôle"... Et si ça devait arriver, il est évident que la BOJ interviendrait encore plus massivement.

    Regardez le 10 ans grec.... on est a moins de 10 % ! Contre 40 il y a un an.

    Bref... Les taux ne veulent plus rien dire. Ergo : il est absurde d'en attendre un quelconque "échec et mat" au système.

    Je me répète mais la vrai mise en échec viendra de l'économie "réelle" : les ménages qui tirent la langue, les chômeurs, les boîtes qui ferment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si l'économie "réelle" devient la grande oubliée, on va voir ressurgir des monnaies locales... genre le franc toussa ;)

      Supprimer
  3. Presque tous les vendredi (au moins 3 fois en 2 mois), ZH nous annonce un clash sur le 10JGB et chaque fois ca se calme la semaine suivante.

    RépondreSupprimer
  4. C'est évident.

    Ca me fait penser à notre... BA national. Avec lui aussi, c'est la fin d'un monde chaque jour.

    Il faut pratiquer la logique paradoxale :
    -toutes les actions de la BOJ devraient -logiquement- conduire à une explosion des taux japonais...

    -or une forte hausse des taux provoquerait un échec et mat

    -donc la BOJ va prendre d'autres actions pour JUSTEMENT empêcher la hausse des taux.

    CQFD.

    Ca s'applique à la FED, et la BCE également (regardez les taux grecs, qui sont tombés à 10 %, et qui parle encore des taux italiens et espagnols ?).

    ZH et BA n'ont pas encore pris la pleine mesure de la nature intrinsèquement mafieuse des banques centrales...

    Or croyez vous qu'un mafiosio va respecter les règles, si à cause de ces dernières il devrait s'avouer perdant ?

    Non. Il va sortir sa batte de baseball et vous faire comprendre que, pas de bol, les règles viennent juste de changer.

    Donc revenons à nos histoires de taux, qui sont devenus sous l'action des BC, de parfaits NON EVENEMENTS.

    Et mettez vous dans le crâne le nouveau paradigme :
    -les taux n'ont plus aucune importance
    -les taux resteront au plancher
    -toute hausse, importante, est rendu ipso facto... impossible

    Alors bien entendu, l'arithmétique (UN JOUR) reprendra ses droits.
    Et le système implosera, ou sera reseté.

    Mais en attendant, ce nouveau paradigme est bien réel, et bien vivant.

    RépondreSupprimer
  5. Le neuneu "ANONYME" écrit :

    "ZH et BA n'ont pas encore pris la pleine mesure de la nature intrinsèquement mafieuse des banques centrales...Or croyez vous qu'un mafiosio va respecter les règles, si à cause de ces dernières il devrait s'avouer perdant ?"

    Mais est-ce que la banque centrale de l'Autriche-Hongrie a été capable d'empêcher l'effondrement de l'Autriche-Hongrie ?

    Mais est-ce que la banque centrale de la Tchécoslovaquie a été capable d'empêcher l'effondrement de la Tchécoslovaquie ?

    Mais est-ce que la banque centrale de la Yougoslavie a été capable d'empêcher l'effondrement de la Yougoslavie ?

    Mais est-ce que la banque centrale de l'URSS a été capable d'empêcher l'effondrement de l'URSS ?

    Etc.

    Quand des gogols bâtissent une construction supranationale, cette construction supranationale s'effondre après 60 ans ou 70 ans.

    Et sa banque centrale est emportée avec les autres débris dans les chiottes de l'Histoire.

    Le torrent de l'Histoire emportera l'Union Européenne.

    Dans les chiottes.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.