mardi 7 mai 2013

L'austérité illustrée

Pierre Moscovici n’a pas un travail facile
hashtable, H16, 07/05/2013 (en Français texte en français )
→ lien

7 commentaires:

  1. Et les derniers chiffres publiés prouvent encore une fois le délire collectif autour de l'"austérité".

    ****************
    Mais les dépenses sur les trois premiers mois de l'année atteignent 90,2 milliards d'euros, soit 3,5% de plus qu'au premier trimestre 2012, malgré une baisse de 7% de la charge de la dette de l'Etat, à 2,6 milliards, grâce à la faiblesse des taux de refinancement de la France.

    http://tinyurl.com/bv6yugx

    ****************

    Donc malgré l'"austérité"... les dépenses ne cessent d'augmenter !

    Et le déficit se creuse (malgré des recettes en hausse)...

    Magie du verbe ! Magie de la débilité profonde des veaux qui peuplent ce pays.

    C'est stupéfiant.

    Nous vivons dans un cauchemar orwélien accouplé à Kafka.

    RépondreSupprimer
  2. Dégraisser le mammouth oui. Mais dégraisser le mammouth pour engraisser les spéculateurs et les rentiers, non.

    RépondreSupprimer
  3. Euro courant ou constant?
    Echelle log de préférence pour ces analyses:)

    RépondreSupprimer
  4. La France est félicitée par les marchés financiers pour rester inamovible en ces temps de crise. On va s'en prendre plein la tronche à moyen/long terme, quand le monde aura changé autour de nous, mais pour l'instant à court terme ça tient. La France n'a jamais emprunté aussi bas. Donc continuons à ne rien toucher.

    Pendant ce temps, d'autres s'interrogent...
    http://www.lepoint.fr/editos-du-point/pierre-antoine-delhommais/lettre-d-une-etudiante-a-francois-hollande-02-05-2013-1662146_493.php

    Pauvre pays.

    RépondreSupprimer
  5. Euh, je veux pas faire mon gaucho étatiste de base, mais le différentiel, ce ne serait pas les dépenses de relance (prime à la casse etc...) + minima sociaux en forte augmentation? Parce que ta courbe juste pour le budget de l'Etat, je n'y crois pas un instant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a aussi sans doute (et surtout) l'assurance chomage, en forte augmentation en cette période, qui vient plomber le budget de l'état. Je pense que ça vient de là surtout la forte augmentation des dépenses qui ne parvient pas à être compensée par la hausse des recettes... et malgré le fait que le pays emprunte à des taux encore favorables.

      C'est un cercle vicieux. Le poids des finances publiques pèse sur les entreprises, qui ont du mal à dégager des marges, donc à investir, donc permettre un écosystème favorable à la dynamique économique et à l'emploi. Ce qui plombe le PIB, accroit un peu plus les dépenses publiques, oblige l'augmentation à nouveau des prélèvements, etc.
      Bref, on n'en sort pas de cette m***e.

      Vivement le défaut. Que l'état réapprenne ce qu'est un budget à l'équilibre.

      Supprimer
    2. Edit : Ah mince, à moins que le graphique ce ne soit que les dépenses d'administration, hors dépenses de sécurité sociale. Ca doit être ça... J'ai mal vu le graphique.
      C'est inquiétant effectivement.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.