jeudi 30 mai 2013

Le taux de pauvreté en Italie a doublé depuis 2010

Des millions d'Italiens dans la pauvreté
Reuters via Challenges, 22/05/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Des millions d'Italiens ne peuvent plus se permettre de se chauffer correctement ou de manger de la viande, affirme l'Istat, l'institut national des statistiques, dans un rapport publié mercredi sur la pauvreté dans le pays.

Le rapport s'intéresse à neuf indicateurs de pauvreté et souligne leur aggravation générale depuis le début de la récession il y a deux ans.

Le nombre d'Italiens dont les foyers vivent dans une situation de pauvreté grave, définie comme au moins quatre critères remplis sur les neuf, a doublé entre 2010 et 2012 à 8,6 millions, soit 14% de la population.

Quelque 14,9 millions d'Italiens, soit un quart de la population, répondent à au moins trois critères.

Une personne interrogée sur cinq ne pouvait pas chauffer suffisamment son domicile en 2012, soit deux fois plus qu'en 2010, et 16,6% des Italiens ne pouvaient pas manger un repas riche en protéines, comme de la viande, tous les deux jours, contre 12,4% en 2011 et 6,7% en 2010.

6 commentaires:

  1. les nazis sont partout !
    :-)
    http://www.lepoint.fr/insolite/californie-une-theiere-cree-la-polemique-31-05-2013-1674837_48.php

    MDR sont complètement paranos.

    RépondreSupprimer
  2. Le délire continue.

    "Retraites EDF/GDF : les clients vont encore plus payer "

    http://tinyurl.com/mvynwlu

    RépondreSupprimer
  3. les italiens sont bien plus brave que les espagnoles.

    RépondreSupprimer
  4. Aujourd'hui, il y a deux Europe :

    - l'Europe des pays périphériques : ces pays sont en faillite. Le chômage atteint des niveaux catastrophiques ;

    - l'Europe des pays du nord : ces pays sont en train de sortir de la crise.

    Ces deux Europe s'éloignent l'une de l'autre de plus en plus vite.

    Zone euro : chômage pour le mois d'avril 2013 :

    1- Médaille d'or : Grèce. 27 % de chômage.

    2- Médaille d'argent : Espagne. 26,8 % de chômage.

    3- Médaille de bronze : Portugal. 17,8 % de chômage.

    4- Chypre : 15,6 % de chômage.

    5- Irlande : 13,5 % de chômage.

    6- Italie : 12 % de chômage.

    Et les pays qui ont le moins de chômage ?

    Pays-Bas : 6,5 % de chômage.

    Luxembourg : 5,6 % de chômage.

    Allemagne : 5,4 % de chômage.

    Autriche : 4,9 % de chômage.

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/3-31052013-BP/FR/3-31052013-BP-FR.PDF

    RépondreSupprimer
  5. Les vrais chiffres (du moins complets) pour la France.

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-PEP500.pdf


    -Vrais chiffres chômage Avril 2013 : 65 100 chômeurs de plus, malgré 285 000 radiations

    -Explosion des radiations administratives ( les punis ) + 27% en 1 mois !!

    Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, Avril 2013 :

    - Défauts d'Actualisation : 183 100, 40,9 % des sorties des listes
    - Radiations Administratives (les punis) : 49 800, 11,1 % des sorties

    - Autres Cas ( mystérieuse rubrique, les morts, suicidés, emprisonnés ?) : 52 100 11,6 % des sorties.

    soit 285 000 radiés des listes ( 63,6 % ) pour autres motifs que :

    - Stages parking : 40 200, 9 % des sorties.

    - Arrêts maladie, maternité etc : 34 200, 7,6% des sorties.

    - Reprises d'emploi déclarées : 88 300, ne représentent que 19,7 % des sorties des listes de pôle emploi, et encore, y compris contrats aidés, etc ..

    Demandeurs d'emploi par catégories :

    A : 3 264 400 + 1,2 % ( + 12,5 % sur 1 an )
    B : 632 900 - 1,6 % ( + 9,9 % sur 1 an ) travailleurs précaires - de 78 heures
    C : 901 900 + 3,3 ( + 5,7 % sur 1 an ) travailleurs précaires + de 78 heures
    D : 264 000 + 2,7 % ( + 10,4 % sur 1 an ) stages parking etc
    E : 350 400 + 0% ( - 4,7 % sur 1 an ) contrats aidés etc

    TOTAL : 5 413 600 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 9,6 % sur 1 an, + 65 100 en 1 mois.

    TOTAL, dom-tom compris : 5 731 700 ( page 15 du rapport de la DARES, lien en bas de page )

    Quelques chiffres qui parlent :

    Chômage Longue durée ( entre 2 et 3 ans ) : + 14 % sur 1 an
    Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 18,3 % sur 1 an

    RépondreSupprimer
  6. Les enfoirés vous emmerdent. Les enfoirés vous méprisent. Les enfoirés vous marchent sur la gueule, en riant.

    N'oubliez pas samedi de recharcher votre passe navigo : on vous remercie.

    *****************
    Les conducteurs de métro et RER de la zone RATP ont déposé un préavis de grève pour lundi afin de dénoncer "des modifications de leurs conditions de travail" et "la casse de la réglementation existante".

    La CGT a déposé un préavis d'une journée tandis que Sud-RATP et FO-RATP ont déposé un préavis de grève illimitée à partir de lundi, journée où l'intersyndicale doit examiner un avenant au protocole des conducteurs.

    Les perturbations du trafic devraient être plus importantes sur les lignes RER, parce que l'attaque la plus importante est sur le RER", avec la poursuite d'une "politique de productivité", a indiqué le délégué CGT Daniel Le Cunss. Des prévisions coomplètes de trafic devraient être connues.

    Selon le délégué central de Sud-RATP, Jean-Christophe Delprat, la direction a entamé des discussions pour modifier les conditions de travail, qui devraient conduire à leur dégradation. La direction cherche également à "casser l'unicité des métiers avec des déroulements de carrière parallèles" fonctionnant sur la base du volontariat et l'attribution de primes, affirme-t-il.

    Le syndicaliste dénonce des modifications qui auraient pour conséquence une mobilité interne "à la tête du client", des déroulements de carrière différents en fonction des conducteurs et non plus à l'ancienneté et la volonté de constituer "une petite caste de conducteurs corvéables" pour casser les grèves.

    Le délégué CGT affirme, pour sa part, que le projet soumis aux syndicats "reste très flou et l'approuver consisterait à donner un blanc-seing à la direction". Les syndicats demandent, pour leur part, une revalorisation de leur grille de salaires, une amélioration du déroulement de carrière pour tous, et des négociations sur des vrais métiers de deuxième partie de carrière en raison de la pénibilité du travail de conducteur.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.