mardi 28 mai 2013

L'Europe va livrer des armes aux rebelles syriens / une lecture gazière intéressante

Europe Ends Arms Embargo For Syrian Rebels, Desperate To Break Russian NatGas Export Monopoly
ZeroHedge, 27/05/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Sky has more:

Britain and France had pushed for the ban on supplying the opposition forces fighting Bashar al Assad's regime to be lifted and the failure of ministers to agree an extension to the embargo during 12 hours of talks means it will now end on June 1.

Et une lecture très intéressante, déjà évoquée ici, des motivations de l'Europe pour faire tomber Assad : briser le monopole russe de fourniture de gaz, pour faire venir un gazoduc depuis le Qatar (et Israël aussi qui a du gaz).

Tant que Assad, ami des russes, est en place, il n'y aura pas de gazoduc. Et la russie pourra maintenir son monopole, c'est à dire, pour le coup, sa rente. Et du coup, c'est pas illégitime de vouloir casser ce monopole. Et ça dépasse la seule "logique" babelienne (même si elle reste aussi en toile de fond), pour en revenir à des explications énergétiques et minières beaucoup plus terre à terre et habituelles dans la géopolitique mondiale...
So why the rush by France and Britain to allow weapons armaments to resume by official channels, even if it means even more weaponization of the Assad regime by Russia and China, more bloodshed, and more death?

Simple: natural gas.

Recall that as we explained a week ago the whole point of the Syrian escalation is to provide a land route for Qatari natural gas pipelines to enter Turkey, and from there to proceed into Europe.

So there you have it: Qatar doing everything it can to promote bloodshed, death and destruction by using not Syrian rebels, but mercenaries: professional citizens who are paid handsomely to fight and kill members of the elected regime (unpopular as it may be), for what? So that the unimaginably rich emirs of Qatar can get even richer. Although it is not as if Russia is blameless: all it wants is to preserve its own strategic leverage over Europe by being the biggest external provider of natgas to the continent through its own pipelines. Should Nabucco come into existence, Gazpromia would be very, very angry and make far less money!

For this to happen, Syria would have to be controlled by pro-Western forces: most probably some spin off of the "Muslim Brotherhood" paradigm last seen in the western takeover of the strategically critical Suez Canal, and the far less important country surrounding it.

4 commentaires:

  1. bien vu Tonio, mais attention !!
    et si cette histoire de gazoduc depuis le Qatar n'était pas aussi une petite forme de propagande ??
    car ce gazoduc sera t'il rentable ? rien n'est moins sûr, il faut creuser sur le sujet .

    * South Stream 2500 km de pipe, rentabilité espérée de Gazprom sous 15 ans (projet concurrent à Nabucco, avec passage en eaux profondes de la Mer noire)
    * Qatar-France 5000 km à vol d'oiseau, donc beaucoup plus en pipe.

    il faut une étude détaillée pour avoir un avis sur la question.

    yongtai

    RépondreSupprimer
  2. non, ce n'est pas "défendable", surtout pas au prix de milliers de morts.

    D'autant que Gazprom n'as pas l'air de plus nous arnaquer que les copains saoudien.

    Chaque pays est libre de faire ce qu'il lui plait, et la primauté du sol surpasse tout (enfin, presque, seul Dieu vient-au-dessus), vouloir renverser un gouvernement au mépris des politiques nationales est immonde.

    Que ce soit Babel/Goulagman ou celui qui mettait les gens en camps de concentrations.

    Tout cela est écrit avec respect et je prends tjrs un plaisir de te lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'abonde, ce que fait l'Occident au Moyen Orient est ignoble. Et à cause de nos gouvernants fascisants j'ai l'impression de me transformer en un Allemand qui aurait fermer les yeux sur le camps de concentration pendant la seconde guerre mondiale. Je trouve que l'on ne vaut plus mieux.

      Supprimer
    2. Du même ordre, j'ai l'impression d'être un allemand pendant la seconde guerre mondiale qui subit des restrictions pendant que l'armée essaye de mettre la main sur les gisements de pétrole russe. J'espère que mes trois fils seront rentrés pour noël. Je ne sais pas encore que bientôt l'enfer reviendra sous mes fenêtres tel un boomerang puisque je suis bercé par les douces illusions de la propagande d’État...

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.