samedi 11 mai 2013

Quand la dissidence anti Babel nous fait son C dans l'air

Deux émissions de Méridien Zéro.

Contrairement au défilé des experts frères la truelle de C dans l'air, ça encule pas les mouches.

Et je confirme qu'il y a comme un parfum pré révolutionnaire... Babel n'a clairement plus le vent en poupe. La plèbe impériale sous tittytainment peut bien passer quatre heures par jour devant la propagande télévisuelle, ils ont poussé trop loin l'insulte générale à l'intelligence la plus élémentaire du peuple...

EMISSION n° 142 : "PANORAMA ACTU : LA COLERE QUI GRONDE"
Méridien Zéro, 27/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien


→ lien 

15 commentaires:

  1. Réponses
    1. Pas content le gaucho? T'inquiètes pas, ça ne fait que commencer.

      Supprimer
    2. "ça ne fait que commencer"

      Bien sûr et ça va durer 1000 ans :-)

      Supprimer
  2. Le "peuple" va surtout revoter en masse pour un escroc de la droite rentière parce qu'il en a déjà marre des escroc du parti sociétaliste. Tu parles d'une révolution. Pour qu'il y ait révolution il faut 1/ des idées nouvelles (voire un changement de paradigme) 2/ que le peuple ait faim. On est très loin de réunir ces conditions. Des anti-babéliens comme Zemmour, Dieudonné, Soral pour brasser large font peut-être un carton, mais un carton très relatif. Qui prend la peine de les écouter réellement ? Et ils ont beau être très bon pour poser un constat, ils n'ont pas les capacités pour proposer quelque chose de radicalement neuf.

    Sinon les gens passent plutôt 4h par jour devant eurosport and co à suivre les footeux et cyclistes surdopés, les séries ricaines les plus débiles à la "les experts" que devant les "shows" soi-disant politiques à la mode.

    RépondreSupprimer
  3. Personnellement j'ai trouvé ce podcast tres instructif s'agissant de politique interieure mais aussi du point de vue développé autour du "mariage pour tous": theorie du genre, destruction de la filliation, eugenisme latent, marchandisation de l'humain...
    Bien qu'anti petainiste et pas franchement catholique, mais respectueux des courants religieux en général, il me revient en mémoire un vieux slogan d'outre tombe de l'histoire: "travail, famille, patrie".
    En France, le TRAVAIL se fait de plus en plus rare il est en voie de raréfaction et de mutation (précarisation). La tierciarisation de l'économie supplait la desindustrialisation chronique du pays, depuis 1974. Le chomage chronique s'accompagne de l'appauvrissement des classes dites "moyennes" et de son corollaire: le moins disant social, couple indéflectible du dumping salarial, de la mise en coupe/ competitivité des salariés mais aussi des patrons selon que l'on a le malheur de diriger une PME/TPI face aux mastodontes transnationaux du CAC40. Les regles ne s'appliquent d'abord qu'aux moins puissants et se contournent aisément pour les autres.
    La FAMILLE est dépecée, nucléarisée, dissoute dans ses fondements par la "Théorie du Genre"...La quete du graal maconnique, nietszcheenne (babélienne), de L' HOMME NOUVEAU, religion doctrinaire de la pensée nihiliste détruit par étapes successives,aidée en cela par les innovations technologiques, le monde traditionnel pour un NOUVEAU MONDE en pointe dans la transvaluation des valeurs. Le "mariage pour tous" n'étant qu'une étape décisive vers l'homo-gene-isation de la société occidentale, l'effacement du distinctif entre l'homme et la femme, entre le pere et la mere. Les enfants doivent etre rééduqués tres tot en leur imposant d'etre "ambi-valant" quant a leur perception qu'ils se font d'eux meme. Exemple reel et récent: les garcons jouent a la poupée et les filles aux petites voitures, on brouille volontairement les différences tres jeunes, la normalité traditionnelle de la représentation de soi se dissolve peu a peu; par la suite, la représentation des corps s'en suivra en y introduisant la technologie... toujours avec en toile de fond l'Homme Nouveau divinisé, supérieur en esprit, en compétence, et rendus a sa condition primitive de bete a sang froid!... la puissance en plus.
    La PATRIE a été léguée au rang d'artefact de l'histoire, une pensée dépassée, apanage et revendication sois disant ultime des partis "populistes" ...Bref, une plaie dans l'élan pan-europeen. Le SOUVERAINISME de la NATION et du PEUPLE n'a plus aucune raison d'etre, car il représente le danger véritable pour notre clique internationaliste de seigneurs, métayers, et autres grands pretres de la doctrine religieuse de l'EURO. Les référendums leurs font peurs, la voix des peuples doit etre inaudible quand elle ne fait pas echo a leurs désirs. La socialisation fédérale en cours de parachevement, a moins qu'elle n'avorte prématurément, se métamorphose en monstre tentaculaire, car comme sous l'Allemagne NATIONALE SOCIALISTE,la tete est germaine et les provinces en sont les membres. On pourrait me trouver excessif, pourtant l'Histoire ne fait que se répéter a la maniere toute constructale des fractales...seul l'environnement change(MASTER T)

    RépondreSupprimer
  4. Nouvelle offensive du système :
    http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/feu-vert-a-la-creation-de-sites-internet-en-paris-et-bzh-pour-les-bretons_384350.html
    Cachez-moi ces .fr .de .us .uk .be .ch .it .es que je ne saurais voir.
    La nation c'est la guerre, la nation c'est la haine.

    RépondreSupprimer
  5. La Nation, c'est la Taxe, et une de plus à l'étude :

    INFO LE FIGARO - Pierre Lescure qui remet lundi son rapport sur «l'acte 2 de l'exception culturelle française», propose un big bang dans le circuit de financement de la culture: faire contribuer les géants de l'internet (Apple, Google, Amazon...) en taxant les smartphones et tablettes.

    http://www.lefigaro.fr/medias/2013/05/12/20004-20130512ARTFIG00162-taxer-les-smartphones-pour-financer-la-culture.php

    RépondreSupprimer
  6. Lt Sturm (sur l'affiche) : ce nom sent un peu la m3rde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une référence à Alfred Sturm ? Si c'est le cas, en effet...

      Supprimer
    2. Mouais... Quand bien même... Le Sturm, avec son bon accent du sud ouest, et ses rires communicateurs, on le sent en effet profondément nazi.

      Pour ma part, je m'étais même pas posé la question.

      Sinon, sur vos réflexes, je vois que vous avez toujours autant de subtilité... Bien formatés, bien récurés du cerveau... Avec les bons réflexes conditionnés.

      De ce que je lis, le Sturm, c'est un héros de guerre allemand, dans l'armée allemande depuis 1913. Jamais rien eu à voir avec la SS. Il se serait trouvé du bon côté, on en aurait fait un Patton...

      Mais bon, ça, ça vous dépasse dans votre logique du camp du bien contre le camp du mal... C'est du même ordre que cette affaire de déportation de 12 millions d'allemands (avec 500 000 morts) une fois la guerre finie, et dont personne ne parle...

      Supprimer
    3. Et en plus il dit dans l'émission (d'un très haut niveau par ailleurs !) bien aimer la Bavière, ouh le vilain. Continuez à vous boucher les oreilles et à fermer les yeux les gars. C'est fou comme la propagande peut conditionner tout un peuple.

      Merci Tonio pour la découverte de cette radio surréaliste dans la France de 2013, il y a encore des mecs qui en ont entre les pattes...surement l'élite du monde d'après.

      Supprimer
    4. Tonio, n'essaye pas toi non plus de nous faire prendre des vessies pour des lanternes :

      - Certes ce Sturm ne semble pas casser trois pattes à un canard mais c'est une forme d'hommage et il n'est pas inutile de rappeler que le métier de ce gars a été souvent de butter des Français. Tu sais, le peuple qui a mis en place toutes ces structures dont nous profitons et notamment l’hôpital qui a soigné ta fille. Elle n'a pas été prise en charge par un hôpital allemand il me semble.

      - Quand à la déportation de million d'allemands, c'est assez complexe mais si je devais résumer, je dirais que ces populations allemandes ont été un prétexte et souvent complice du IIIe Reich, elles ne pouvaient rester hors des nouvelles frontières réduites de l’Allemagne d'après 1945. De la même façon que les pieds noir ne pouvaient pas rester en Algérie (sauf que la guerre avait été gagné et que le repli pu ce faire en ~ bon ordre).

      Et si on veut faire un parallèle, les allemands ont imposé le STO à la France, que je sache on en parle pas non plus. Pas plus que le retour de bâton que fut le traitement des prisonniers de guerre en France : http://bastas.pagesperso-orange.fr/pga

      Supprimer
    5. MERCI Amiral Nelson (quel pseudo!Bravo l'ironie!)
      Autant les élites françaises ont merdé en 1940(cf marc bloch)il ne faut pas pour autant glorifier les nazis. Le Sturn il était Generalleutnant soit général de division (3 étoiles). Il était arrivé avant les nazis mais bon, il ignorait pas ce qu'il se passait et vu son grade.
      "il n'est pas inutile de rappeler que le métier de ce gars a été souvent de butter des Français. Tu sais, le peuple qui a mis en place toutes ces structures dont nous profitons et notamment l’hôpital qui a soigné ta fille. Elle n'a pas été prise en charge par un hôpital allemand il me semble." ===> je ne dirai pas mieux, en glorifiant ce type on assassine tous les français qui eux se sont battus pour la France (sans parler des immigrés cf Manouchian)

      C'est pas une question de bien ou de mal: ce type a été au plus haut niveau d'une armée qui a attaqué la France et assassiné des français. Donc on ne le glorifie pas.

      Enfin, il ne faut pas oublier les victimes françaises du STO. Mon grand-père qui était blond aux yeux bleus a été au STO. Il en gardé un très mauvais souvenir.

      Tonio, tu es vraiment français?

      Supprimer
  7. Anti Babel mes genoux PTDR moi aussi qd gt petit, j'avais un fanzine ... La révolution c pas pr demain bande de caniches ! Allez, va coucouche panier ouaf !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Putain profond gars ce que tu racontes.
      Chapeau et surtout merci

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.