jeudi 30 mai 2013

Syrie : les S300 arrivent

   La Syrie reçoit le premier lot de missiles russes S-300

Du coup, si les occidentaux ne peuvent plus voler et bombarder comme ils veulent et qui ils veulent en Syrie (au nom du doigt de l'homme, cela va sans dire), ils veulent interdire aux syriens aussi de voler sur leur propre territoire :
   Syrie: les USA étudient la possibilité d'une zone d'exclusion aérienne

6 commentaires:

  1. Si cette affaire de missiles est vraie (le sketch des S300 dure depuis des mois, des années), alors il y a au moins un élément positif :

    -l'Empire va être obligé d'accélérer le calendrier

    En effet, il est stratégiquement impossible de laisser El Assad "sanctuariser" son espace aérien avec ces fameux missiles.

    Donc, il va se passer quelque chose, c'est une évidence.

    Notons également ces derniers jours un "raidissement" du news flow (les armes chimiques, la ligne rouge, voir l'épisode grotesque des reporters du Monde qui rapportent des "échantillons", levée embargo sur les livraisons d'armes, et surtout story telling au sujet des rebelles qui sont "encerclés", et qui appellent "au secours [exactement comme en Lybie avec Benghazi).

    Bref, on nous prépare le terrain c'est une évidence.

    Ajoutons, un élément de fond qui me semble encore plus important :
    -l'agravation de la situation économique globale (la cata au Japon, en Europe etc.)

    Un conflit, quel qu'il soit, est devenu une nécessité.

    Le PO est le candidat le plus probable et le plus facile pour une telle déflagration.

    C'est une question de mois maintenant.

    RépondreSupprimer
  2. C'est assez misérable de voir le système essayé de se sauver par une logique belliqueuse et avide de matière première ...
    Pour moi le problème des problèmes est malthusien: comment faire vivre correctement une population humaine exponentielle sur une planète finie...
    Yves Paccelet dirait: mangeons nos enfants!!! ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Un missile qui fonce à Mach 6.5, ça doit coûter son pesant de cacahuète.

    De l'autre coté, on a des drones armés + la planche à billet US.

    Pronostic : c'est mort.

    Moins crédible que les scuds irakien qui avait au moins le mérite de foutre la pétoche à la population, mais du point du vue militaire : zéro.

    Une sorte de ligne maginot à l'époque des drones.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et qui dit que la Syrie paye intégralement les S300 ????

      yongtai

      Supprimer
    2. Bien entendu, les russes vont en faire cadeau.

      PIB russie : - de 2.000 Mds
      PIB Syrie : 59 Mds

      PIB Etats unis : 15.000 Mds

      Supprimer
  4. Bientôt le salon du Bourget.
    Une petite démo de tout ça ?
    :-) :-)

    Contre les drones, il faut y aller au laser. C'est plus économique....

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.