samedi 15 juin 2013

A lire ! Intervention d'Aymeric Chauprade à la Douma russe, le 13 juin 2013

Fondamental, bien que désespéré... Parce que la Russie aussi résistante soit-elle, c'est quand même pas la panacée... On se raccroche à ce qu'on peut... Pour l'instant, c'est 1940, après Dunkerke...

L’appel de Moscou d’Aymeric Chauprade, le 13 juin 2013
blog d'Aymeric Chauprade, 14/06/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le 13 juin 2013 à Moscou, en compagnie d’Odile Tequi, François Legrier, Hugues Revel et Fabrice Sorlin, je suis intervenu à la Douma d’État (Parlement russe) pour appuyer les efforts de la Russie visant à résister à l’extension mondiale voulue par l’Occident des « droits » des minorités sexuelles. Voici l’appel que j’ai lancé.

L’appel de Moscou d’Aymeric Chauprade, le 13 juin 2013

Mesdames et Messieurs les députés de la Fédération de Russie,

C’est un grand honneur que de m’exprimer devant vous aujourd’hui, l’honneur d’un Français patriote qui regarde la Russie en alliée historique.

Depuis 1989, l’Amérique tente d’accélérer son projet de domination unipolaire et de l’imposer à tous les peuples de la planète.

Avec un écrasant budget de défense, égal à la somme de tous les autres États, avec une monnaie de référence qui lui donne la main sur l’économie mondiale, avec des réseaux de recrutement des élites mondialisées, avec un pouvoir médiatique et culturel global, l’oligarchie financière américaine mène la guerre aux peuples libres sur le double théâtre de l’information et de la géopolitique. Entraînant avec elle l’Union européenne, elle dessine le visage des « Bons et des méchants », viole nos conversations et données privées, bombarde, envahit ou détruit par la guerre civile et l’embargo les États qui lui résistent.

Mais la guerre géopolitique que cette oligarchie occidentale mène contre la Russie et contre l’indépendance des Européens, se double d’une guerre idéologique. Hier, les révolutions « colorées » en Géorgie et en Ukraine, aujourd’hui, les FEMEN, les « Pussy Riot« , ou le mariage homosexuel en France, ne sont l’expression que d’un seul et même phénomène : l’alliance du mondialisme occidental avec le nihilisme anarchiste, cette idéologie destructrice, qui, sous des formes variées dans l’Histoire, n’a eu de cesse que de s’attaquer aux fondements de la civilisation, à la dignité de la personne, à la famille, à la nation souveraine.

Bien qu’ultra-minoritaire, ce nihilisme anarchiste contrôle largement les médias occidentaux, terrorise la classe dirigeante européenne, et bénéficie du soutien financier de milieux d’affaires mondialistes et pro-américains.

Face à cette nouvelle forme de terrorisme, pour défendre le monde multipolaire que nous voulons, seul garant d’une paix globale et juste, le temps est venu de constater qu’une nouvelle bipolarité idéologique se superpose à la multipolarité géopolitique.

La nouvelle bipolarité met face à face, dans un affrontement qui va s’amplifier, d’un côté ce totalitarisme planétaire, qui détruit simultanément la famille et la nation, en réduisant la personne à un consommateur esclave de pulsions marchandes et sexuelles, de l’autre côté, des peuples trahis par leurs élites, assoupis devant la perte de souveraineté et l’immigration massive, mais que l’attaque contre la famille commence à réveiller.

Mais attention ! Mis en échec sur le terrain géopolitique, grâce à la multipolarité, le projet mondialiste essaie de se relancer par une nouvelle idéologie révolutionnaire.

Dans ce nouveau combat, Mesdames et Messieurs les Députés, ceux qui ne veulent pas du bouclier anti-missiles américain, de la domination de l’OTAN, de la guerre contre la Syrie et l’Iran, sont dans le même camp que ceux qui refusent la perte de souveraineté, le grand remplacement de population, les FEMEN, la théorie du genre, le mariage des homosexuels, et bien d’autres marchandisations du corps humain encore.

Mesdames et Messieurs les Députés, c’est avec le Président Poutine et toutes les forces vives de Russie, que votre pays a engagé un redressement sans précédent, militaire, géopolitique, économique, énergétique et spirituel, qui force l’admiration des patriotes français !

Les patriotes du monde entier, attachés à l’indépendance des peuples comme aux fondations de notre civilisation, tournent en ce moment leur regard vers Moscou.

C’est plein d’espoir qu’ils voient la Russie légiférer contre la promotion publique de l’homosexualité, contre le risque d’adoptions internationales d’enfants russes par des couples unisexe et contre l’ingérence d’ONG nihilistes et manipulées par les réseaux américains.

Mesdames et Messieurs les Députés, la Russie est devenue l’espoir du monde contre le nouveau totalitarisme ! Le temps est venu de former, autour de la Russie, et avec les patriotes de tous les pays, l’Internationale de ceux qui aiment leur identité, leur famille, et qui refusent que la personne soit réduite à une marchandise !

Vive la civilisation, vive la Russie, vive la France !

18 commentaires:

  1. Surprenant ! Et troublant. La Russie en rempart contre les visées de l'empire US, c'est quand même inquiétant d'en être rendus là. La Chine me semble une meilleure option, car moins liée à une personne (Poutine).

    RépondreSupprimer
  2. Je perçois dans ce texte une grande confusion. A la résistance légitime face à la mondialisation et au monde huxleyien, viennent se mélanger des choses qui relèvent du parti des "blancs" comme dirait Michéa, et pas les meilleures. Exemple parmi d'autres, assimiler le mariage des homos à une marchandisation du corps humain. Confusion ou opportunisme intellectuel je ne sais pas trop, mais ça les arrange visiblement de mettre les deux dans le même sac. Or la GPA est effectivement une instrumentalisation du corps et doit être refusée en tant que telle, mais le mariage homo n'enlève en rien aux hétéro la possibilité de fonder des familles et de les faire durer.
    Etonnamment (ou pas), bon nombre de ceux qui s'indignent du mariage homo ne disent rien sur la prostitution. En terme d'instrumentalisation du corps on fait pourtant difficilement pire.

    Effectivement la Russie n'est pas une panacée, j'ai l'impression qu'il faut être sacrément en manque de repères pour aller en chercher là-bas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne pas voir le lien direct entre "mariage pour tous" et "enfants pour tous", vous êtes assez navrant. Du reste la GPA est déjà revendiquée par le LGBT.

      Supprimer
    2. Cher anonyme qui se permet des attaques personnelles, je souligne simplement que mariage homo et prothèses reproductives (GPA - PMA) sont deux questions différentes. Le fait que certains associations de défense des homos pronent la GPA, de même qu'en face le fait que certains opposant aux prothèses reproductives s'opposent au mariage homo, ne me feront prendre ni la première position ni la seconde, qui toutes deux prennent le débat en otage en mélangeant les deux questions dans le même paquet.
      Il serait tout à fait possible d'ouvrir l'adoption aux couples homos en tant que couples stériles, de façon sensée et sans ouvrir la porte au n'importe-quoi technologique ou prostitutionnel. Et je me désole que le débat soit bipolarisé entre les libéraux (les "bleus") pronant les deux choses, et la droite réactionnaire (les "blancs") refusant les deux mêmes choses. Un signe de plus, à mon sens, que les "rouges" ont disparu du paysage politique comme le souligne Michéa.

      Supprimer
    3. Par curiosité j'ai également fait une brève recherche internet sur les positions des groupes LGBT quant à la GPA. La GPA n'y fait pas l'unanimité et me semble majoritairement rejetée, pour des raisons de justice sociale et de respect des femmes. Tous les LGBT ne sont visiblement pas libéraux.

      Supprimer
    4. La prostitution n'est pas ce qui pose problème. Beaucoup de prostituées revendiquent qu'on les laisse travailler. Ce qui fait problème c'est la mise en esclavage d'êtres humains par des proxénètes, souvent en réseaux.
      En outre je vus rappelle que les gouvernements "progressistes" souhaitent offrir des "assistantes sexuelles" aux handicapés. On ne peut réprouver la prostitution et avoir simultanément ce genre de projets.

      Le mariage gay ne pose pas problème en lui-même, mais il va automatiquement favoriser le recours à la PMA et la GPA. En outre il va "créer" délibérément des enfants privés artificiellement de filiation maternelle ou paternelle, ce qui est totalement inacceptable à mes yeux.

      Supprimer
    5. norilsk
      Je crois au contraire que le mouvement LGBTQ a en ligne de mire la PMA ET la GPA.
      Mediapart a publié justement en mai dernier, en page "club", un billet de ce mouvement, à propos du mariage pour tous, intitulé : "pourquoi nous avons perdu, comment nous pouvons gagner".
      (je ne peux indiquer un lien - le titre (de mémoire) est exact - mais je ne sais pas retrouver en archives les articles parus en "club").
      Pimo29

      Supprimer
    6. Pour moi la prostitution pose un problème très gros. Car il s'agit d'une instrumentalisation et marchandisation du corps entier dans ce qu'il a de plus intime, dans un rapport de domination imposé par le besoin d'argent. Les prostituées qui renvendiquent qu'on les laisse travailler sont une infime minorité (représentée en France par le mouvement du "strass" qui prétend parler au nom de toutes). La grande majorité souhaite quitter cette activité qui n'est autre que de la survie et qu'elles ne peuvent endurer que par des mécanismes de dissociation psychique.
      Effectivement il y a débat sur la question des "assistants sexuels", qui pour moi n'est autre que de la prostitution (et donc à refuser en tant que tel), et met en avant la sexualité en tant que "droit", justifiant par la même occasion le fait de payer une autre personne qui du coup n'a plus de droit mais une obligation envers le payeur, ce qui est typiquement libéral.
      Je suis d'accord sur le fait que le mariage gay ne pose pas problème dans son essence, et il peut très bien se passer de l'artificilisation de la reproduction, ce sont deux questions distinctes. L'adoption existe, les enfants adoptés savent qu'ils le sont, et peuvent l'être par un couple homo.

      Supprimer
    7. @Pimo29 de ce que j'ai lu, il y a dans effectivement ce mouvement pas mal d'avis favorables à la PMA (qui est en vigueur depuis une vingtaine d'années pour les couples homme-femme stériles, et qui d'après moi pose la question de l'artificialisation de la reproduction) mais beaucoup moins d'avis favorables à la GPA, et à juste titre. Voir notamment la position de Christine Le Doaré qui a été présidente de LGBT Paris de 2005 à 2012.

      Supprimer
    8. Personnellement je suis pour le mariage gay, mais contre toute forme d'obtention d'un enfants (à moins bien sûr qu'il n'en ai précédemment avec une femme).

      Pourquoi ? Car un couple homo est stérile par nature.

      Je suis également contre l'obtention d'enfants par une femme trop âgée.

      De la même façon que je suis contre l'implantation d'un troisième sein.

      Le mariage par contre n' ayant rien de naturel, je ne vois rien qui s'oppose à l'union républicaine quelque soit le sexe. Les sexes étant égaux face à la loi.

      Bien entendu ce contrat qu'on appelle mariage, n'a rien à voir avec le mariage religieux qui pour moi qui suit athée n' est qu'une vielle coutume ridicule et qui est d'ailleurs, bafoué par la plupart de ceux qui le pratique.

      Supprimer
  3. Il est couillu Chauprade. Et effectivement c'est assez désespéré.

    Mais ça se tient.

    Y'en a marre en effet du bordello ambiant.

    Alors la Russie éternelle, pourquoi ? Ne jamais oublier cependant qu'elle a donné naissance à une belle brochettes de cinglés et de dégénérés (Lénine, Staline etc.).

    En outre, je partage le bémol sur le côté "homme seul". Si demain Poutine disparaît, est ce que bordello ne va pas revenir ? Alors qu'en Chine, il y a (peut-être) une permanence plus grande.

    Mais dans tous les cas, c'est désespéré.

    Alors qu'avant l'Occident était le phare. Nous sommes devenus le repoussoir... Et certains essayent maintenant de s'en extraire, sous la forme d'une expatriation.

    C'est désespérant. Car tout le monde sent bien que.... nous ne parler que d'elle... la France est perdue.

    Pour toujours.

    Les dégâts infligés par l'immigration sont terribles. Et ne peuvent pas être CORRIGES, ni EFFACES.

    Ne vous faites aucune illusion.

    Donc la Russie... nouvelle patrie.

    RépondreSupprimer
  4. ben quoi?un traitre a son pays et tous les commentateurs(d'extrème droite) applaudissent?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les traîtres socialistes ayant trahis pendant trois décennies, se permettent maintenant d'accuser toute résistance de trahison...

      Ecoeurant.

      Supprimer
    2. Chauprade, un traite a son pays ? Vraiment ?
      Et on peux connaitre vos états de service pour pouvoir porter un tel jugement ?
      Ou un début argumentation ...

      Je sais bien qu'il existe un catégorie de personne qui ose tout et que c’est même à ça qu’on les reconnaît mais vous avez sans doute établi un nouveau record.

      Supprimer
    3. Chauprade, un traite à son pays ? Vraiment ?
      Et on peut connaitre vos états de service pour pouvoir porter un tel jugement ?
      Ou avoir un début d'argumentation ...

      Je sais bien qu'il existe une catégorie de personne qui ose tout et que c’est même à ça qu’on les reconnaît mais vous avez sans doute établi un nouveau record.

      Supprimer
    4. Tout ce qui n'est pas soumis au marché transatlantique et à l'umps sera désormais qualifié de traitre et d'extrême-droite. Tout ce qui résiste.
      On est en pleine inversion des valeurs.

      Supprimer
  5. Le jeu de l'action/réaction ça fait des milliers d'années que cela dure et pourtant il faut croire que nous n'en sommes pas encore lassés. A chaque nouvelle génération, tout le monde retombe dans les mêmes travers. On part en lutte contre quelque chose, sans vraiment aller au fond du problème, et résultat on fait tomber un despote pour en remettre un autre à la place. On change la forme des régimes sans jamais changer grand chose fondamentalement. La violence ne fait que s'y exprimer sous différentes formes.
    On apprend donc qu'il existe un projet mondialiste, qui n'est jamais qu'une réaction au nationalisme. On essaie de canaliser la violence et tout le monde est prêt à signer pour un retour des nations alors même que l'on a vu ce que cela donnait dans les siècles précédents. Alors oui on peut se raconter des histoires et se dire que cette fois sera différente, mais dans le fond on sent bien, qu'une fois le problème du mondialisme et de l'impérialisme US réglé, un autre problème surgira qui appellera d'autres luttes, d'autres réactions, faute de vouloir trouver la racine du problème.
    Je ne me situe ni dans le pour, ni dans le contre concernant le projet mondialiste/nationaliste. Je tiens simplement à rappeler que lutter contre des symptômes ne guérira pas la maladie qui reviendra sous d'autres formes. A chacun d'être honnête avec soi-même. On avait eu le nationalisme, là on a la tentation mondialiste, si par force de réaction on a le nationalisme qui revient, je vois pas en quoi ça nous avance en quoi que ce soit.
    Ainsi, je remarque simplement à quel point il nous semble difficile de dépasser des débats dans lesquels les concepts s'opposant sont déjà définis. Etre en révolte contre quelque chose, c'est de la réaction, ça ne demande donc pas beaucoup d'intelligence. Etre en révolte contre tout, non pas comme simple posture intellectuelle mais comme une base pour essayer de comprendre l'étendue du problème auquel nous faisons face, là c'est une autre pair de manche. Pas de camp, pas de parti, que des questions.
    Good luck.

    RépondreSupprimer

  6. http://christroi.over-blog.com/article-etat-des-lieux-de-l-avancement-de-l-ideologie-du-genre-en-france-118428412.html

    alors norilsk des arguments à opposer ?

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.