mardi 4 juin 2013

Babeleiôôôô Babeleiââââ



   Babelei France

   KeBaBel sauce blanche ... ou la première révolution de l'histoire déclenchée par une interdiction de l'alcool   

   Babel azyme avec comme d'habitude, Israël, qui est le seul pays du bloc BAO à avoir le droit de défendre son identité... Pour les autres, y a BHL et les doigts de l'homme...

   Babel ketchup

   Babel World Kleptocrat Wealth Effect Soup :
Le chômage dans le monde poursuit sa nette ascension, les classes moyennes régressent…
Le blog à Lupus, 04/06/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Les inégalités de revenus ont augmenté entre 2010 et 2011 dans 14 des 26 économies avancées, dont la France, les États-Unis, l’Espagne, le Danemark. Le rapport montre que les classes moyennes de nombreuses économies avancées régressent, au détriment de la consommation.

En Espagne, les ménages à revenus intermédiaires ne représentent plus que le 46% contre 50% en 2007. Aux États-Unis, les 7% les plus riches de la population ont vu leurs revenus nets moyens augmenter et passer de 56 à 63% du total entre 2009 et 2011, alors que les revenus des 93% autres Américains a décliné.

Le BIT souligne que l’incapacité à transformer les profits en investissements réels dans les pays industrialisés ralentit la reprise de l’emploi. Le rapport constate que les pays riches ont contribué à hauteur d’à peine un tiers de l’investissement mondial en 2012, contre plus de 60% en 2000.

En revanche, les économies émergentes ont représenté près de 47% de l’investissement mondial en 2012, contre 27% en 2000. L’emploi y a augmenté en moyenne de 7% entre 2007 et 2012.

Les profits des grandes entreprises sont de retour, mais il reste à les investir. La part du profit dans l’économie a augmenté de 3,4 points de pourcentage dans les pays du G20 à revenu intermédiaire et de 2,2 points dans les pays du G20 à haut revenu. Malgré cette hausse, l’investissement a reculé de 3,6 points dans les pays du G20 à haut revenu. Les marges bénéficiaires des grandes entreprises ont augmenté depuis 2008 et retrouvé des niveaux comparables à 2004 et 2007 dans le monde. Mais plutôt que d’affecter ces profits au travail par le biais d’investissements productifs dans l’économie réelle, ces revenus supplémentaires ont le plus souvent servi à alimenter les excédents de trésorerie, affirme le BIT. Les plus petites entreprises s’en sont moins bien sorties, avec des marges bénéficiaires inférieures de plus de 40% à la moyenne 2004-2007.



11 commentaires:

  1. Quand est ce que tu renommes ton blog auxinfosdebabel? :)

    Sarko a toujours une longueur d'avance sur les autres. Copé, Fillon font encore de la politique à papa en se prenant la tete avec les militants, les "amis", les points presse et autres déclarations. Sarko lui va voir les vrais patrons, ramasse le pognon et reviendra avec un plan com béton en 2015.

    Zemmour sur la Turquie fidèle à lui meme. Prompt à cerner l'affrontement laïc/islamisme, aveugle sur la soumission d'Erdogan au bloc occidental.

    A rajouter la toute fraiche réforme fiscale du quotient familial qui cible le haut de la classe moyenne de 30/40 ans.

    RépondreSupprimer
  2. La stratégie de Hollande pour sa soi disante réforme des retraites est cousue de fil blanc.

    La "boîte à outils" a été dévoilée.

    http://tinyurl.com/ktsg45q

    1- saupoudrage maxi : on va "taper" sur a priori tout le monde (cotisations patronales, salariales, retraités, fonctionnaires)

    2-ca permet de dissimuler le fait qu'on ne fera RIEN sur les régimes spéciaux

    3-pour les fonctionnaires, on passe de 6 mois... a 10 ans. Ca sera présenté comme une une avancée majeure... alors que cela maintiendra une profonde injustice comparé avec le privé !

    4-pour respecter l'hypocrisie suintante de hollande et sa réthorique à 2 francs, sur les salariés on va réduire les "droits" (100 euros de cotisations ne donneront que 95 euros de droits à la retraite).. Un truc invisible, qui renvoie les problèmes à demain

    5-on maintient là encore la fiction hollandesque et socialo : on ne touche pas à l'âge légal.. mais on allonge la durée de cotisation

    6-côté cotisations, par contre on augmente celles payées (tout de suite) par les salauds de patrons

    7-on tond un peu les retraités (là c'est normal). Mais pas sur le montant de la retraite (trop visible), non là encore on passe par la bande en augmentant... la fiscalité (exemple : supression abattement 10 %, et hausse de la CSG)

    Bref.... un cocktail à gerber dont la seule finalité est (comme les plans précédents) de pouvoir dire "moi Neuneu président j'ai sauvé le système de retraite"), en faisant payer toujours les mêmes, en soignant ses clientèles électorales, et en s'attirant les bonnes graces de l'Europe.

    Un concentré de hollandisme (mais pas révolutionnaire, alors Emmanuel Todt ?).

    RépondreSupprimer
  3. "Le seul puni au final de l'affaire du mur des cons, c'est le journaliste de France 3 qui a eu le culot de faire son métier"

    Et c'est tout à fait normal. Il n'y rien d'illégal dans le mur des cons. Par contre, le journaliste a manifestement menti à sa direction quand il a nié être l'auteur de la video.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " Il n'y rien d'illégal dans le mur des cons. " Et donc?

      Supprimer
    2. Et donc quoi? Rien. Il n'y a rien d'immoral, rien d'illégal à ce que des syndicalistes aient un mur des cons. On est toujours le con de quelqu'un, surtout en France. Bordel, si en France on peut plus traiter quelqu'un de gros con, et bien, ce n'est plus la France.

      Supprimer
  4. Et pendant ce temps là, Babel sauce tricolore.

    Neuneu va inaugurer à Marseille un machin à son image : le MUCE : Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée. Ca jette hein ?

    Musée ayant coûté... 179 millions d'euros, "financé à 65 % par l'État et à 35 % par les collectivités locales, le département et la région. "

    Oui, mesdames, messieurs.

    179 millions d'euros.

    1,1 milliard de francs.

    N'oubliez pas de bien préparer votre dernier tiers en septembre. On vous remercie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces 179 millions ne sont pas perdus pour tout le monde, il faut en être convaincu.

      La seule question est : Combien les politiques ont touché de cette somme ?

      Le seul intérêt de ce type de travaux bidons est de pouvoir détourner de l'argent public dans les poches de certains.
      Il faudrait être naïf de croire le contraire, surtout à Marseille...

      Supprimer
  5. Nouveau mai 68 ? Hmm, il n y a plus de Gaulle à virer, les banques ont déjà, et de plus en plus, toutes les manettes en main, le marché transatlantique va nous achever lentement mais surement... difficile à croire à un nouveau mai 68.
    Non, s'il y a des révoltes on les associera aux anti-mariage ou à l'extrême-droite, on divisera et on lâchera quelques miettes pour calmer les pigeons.
    Le vrai programme de Hollande c'est de vendre le pays par petites touches sans déclencher de révolution.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les turcs, malgré une réelle embellie économique l'ont quand même fait leur révolution. Pour le mariage gay, je ne pense pas que les élites aient pu imaginer une telle levée de bouclier en France alors qu'ailleurs c'est souvent passé comme une lettre à la poste.

      Les apprentis sorciers ne mesurent pas l'impact de leurs décisions. Et j'ai bon espoir que la France garde sa spécificité culturelle et que ces habitants éviteront de tomber dans le piège de se monter les uns contre les autres. On nous avait promis un Sarkozy ravageur dans ses réformes. Il n'en a été rien, il a toujours su ne pas franchir les limites. Hollande réussit aussi cela... Pour l'instant !

      Supprimer
  6. Et oué, Babel ou la Charia ..
    Babel ou les facho ...

    RépondreSupprimer
  7. Sauf que la France est déjà Babel...
    Il suffit de lire les livres d'histoire.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.