lundi 17 juin 2013

François XVI sur M6 : même pas 3 millions de téléspectateurs, 12,5% de part d'audience

Soljenitsyne : Ne les croyez pas, ne les craignez pas, ne leur demandez rien

Hollande ne fait pas recette sur M6
Nouvel Obs, 17/06/2013 (en Français texte en français )
→ lien
La présence de François Hollande sur le plateau de "Capital" (M6), pour évoquer "La France en panne" n'a pas attiré plus des 2,8 millions de téléspectateurs (12,5% de part d'audience). C'est moins que la moyenne de l'émission qui réunit généralement plus de trois millions de curieux. L'Elysée tablait pour sa part sur cinq millions de téléspectateurs.

Vous lisez bien... L'émission fait mieux en moyenne, sans Hollande   

17 commentaires:

  1. qui a bien pu vouloir écouter ce vendeur de soupe frelatée ?

    RépondreSupprimer
  2. "L'émission fait mieux en moyenne, sans Hollande"

    Quelle gifle !

    :D

    RépondreSupprimer
  3. Pere Collateur17 juin 2013 à 13:54

    Et bien pour une fois j'ai regardé notre bon roi et ce fut très instructifs.

    Déjà, aussi étrange que ça puisse paraître, le journaliste a osé poser les bonnes questions, de celles qui piquent, et on l'a même furtivement entrevu se poiler discrètement après une réponse pitoyable du président. Entre parenthèse, si quelqu'un l'a trouvé crédible, ça n'est qu'une illusion. Ce bonhomme est out. Définitivement.

    Ensuite, on a pu voir en live la déconnexion totale et sans espoir de retour de ce brave type, qui à chaque question sur la non compétitivité alarmante de nos entreprises ne savait que répondre crédit d’impôt compétitivité. Alors qu'il aurait été tellement plus simple de laisser cet argent des impôts dans les poches des entreprises, au lieu de leur en prendre d'un coté et de leur rendre peut être un jour un peu de l'autre...

    Sinon, sa cravate semble avoir été momentanément domestiquée. Elle s'est tenue tranquille pour une fois.

    Bref, pour ceux qui voulait avoir une confirmation de l'abyssal nullité de ce type, bien c'est fait en deux heures et sans pubs en plus!

    RépondreSupprimer
  4. Ouvert le dimanche ! (Ou pas…) Aujourd'hui, certains veulent une libéralisation pour créer de l'activité et de l'emploi, d'autres n'en veulent pas pour protéger les salariés • France-Allemagne : comment nos entreprises peuvent-elles gagner le match ? Des PME françaises arrivent à rivaliser avec des sociétés allemandes • Arrêts maladie : la grande gabegie. Selon un rapport parlementaire, les arrêts maladie couteraient 6,3 milliards d’euros chaque année à la sécurité sociale • Chômage des jeunes : la solution autrichienne. En Autriche, le taux de chômage des 18-25 ans est 3 fois plus bas que chez nous car 40 % des jeunes de moins de 18 ans ont fait le choix d'une formation rémunérée entre l'école et l'entreprise.

    les thèmes étaient quand même anxiogène en plein bac à sable en plus.

    hollande est encore président put1 de pays de merde.

    RépondreSupprimer
  5. Zahia plus forte que... François Hollande
    Le Point.fr - Publié le 17/06/2013 à 12:52

    La call-girl et le chef de l'État répondaient tous les deux hier soir à des interviews. La blonde l'a largement emporté. Faut-il en rire ou en pleurer ?

    http://www.lepoint.fr/medias/zahia-plus-forte-que-francois-hollande-17-06-2013-1681765_260.php

    RépondreSupprimer
  6. Je ricane doucement quand je lis certains se plaindre du niveau trop élevé des charges. Je rappelle que les charges, c'est un paiement différé (chômage, arrêt maladie, retraite). Donc moins de cotisations signifie une assurance moins confortable.

    Je les prendrais plus au sérieux quand ils assumeront ouvertement la baisse des retraites, des indemnités chômage et maladie.

    Tonio, à quand un post pour demander une baisse des prestations chômage, maladie, retraite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout est lié:on demande une baisse des impots et des charges parce que l'état se force a nous inventer des services et assurances inutiles dont nous ne voulons pas.quel artisan va se battre pour l'existence d'une chambre des métiers ou pour ses syndicats représentatifs?aucun.qu'on nous donne une sécu uniquement pour les maladies graves et qu'on fasse une retraite par points:celui qui aura cotisé 100 points aura des droits pour 100 points ,rien de plus.l'accompagnement social est dévoyé:sous prétexte d'aider une minorité de plus faibles on arrose une majorité de branleurs

      Supprimer
  7. Argument spécieux... Car tu oublies la "rapine" durant le process, au milieu, en d'autres termes la ponction scandaleuse effectuée pour nourrir (littéralement) des centaines de milliers, des millions de parasites : les affidés de la "puissance publique".

    C'est sur cette déperdition, que l'on qualifiera de vol... qualifié, qu'il faut agir.

    Entre le cotisant et celui qui touche, l'argent est littéralement détourné.

    Si la France arrêtait la démence collective qui consiste à avoir 1 million de fonctionnaires en plus que l'Allemagne (à population équivalente), alors tu verrais -comme par enchantement- que les charges baisseraient !

    Alors bien sûr, on pourrait arguer du fait que la suppression de la rapine fouterait sur la paille un paquet de parasites. Oui c'est vrai.

    Mais au moins le problème serait bien posé.

    C'est un gros défaut dans ce pays : les gens ne parviennent plus à penser correctement. Chaque question est biaisée, tordue, sous les coups d'une propagande absolument démentielle depuis 30 ans.

    Tiens pour fêter la neuneuitude absolue de Neuneu, voici une bonne nouvelle : 1000 chômeurs de plus (malgré les efforts dilatoires du gouvernement).
    **************
    Le tribunal de commerce de Paris a prononcé lundi la liquidation judiciaire de l'enseigne culturelle Virgin, qui emploie 960 salariés en France.
    **************

    Voilà le Mur de la réalité contre lequel Hollande va s'écraser, de façon spectaculaire.

    Pensée émue pour tous les gogos qui ont voté pour cette engeance il y a un an : "le changement c'est maintenant".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, je suis pour une simplification et un dégraissage du système. Sauf que je constate qu'il y a très peu de personnes qui assument ouvertement ce projet. La plupart des gens se contentent de scander "il y a trop de charges" sans jamais demander la baisse des prestations. Moins d'impôts c'est populaire, alors il y a du monde pour demander ça. Mais quand il s'agit de diminuer les prestations, ça coince. La belle unité est brisée. Le front uni commence à se chamailler à coups de "pas mes prestations", "diminuer celles des autres, les parasites...".

      Quant aux parasites. Oui, il y en a. Mais c'est une minorité (peut-être une grosse minorité). Le plus gros du problème ne vient pas de là:

      1) Quand on regarde l'évolution des dépenses publiques depuis 30 ans, la part des salaires des fonctionnaires est stable (en % de PIB). Ce sont les prestations sociales (surtout retraites) qui ont explosé.

      2) Les USA: système d'assurance maladie privé. Ils dépensent 2 fois plus que la France en % de PIB, pour un résultat inférieur. Les USA démontrent qu'un système privé peut être pire qu'un système public.

      Supprimer
    2. On te dit qu'il y a 1 Million de parasites de plus en France qu'en Allemagne : Tu réponds "prestations".
      On s'en fout car les Allemands ne sont pas moins bien administrés ni soignés que nous, que l'on sache.

      Donc ces 1M de gugus en trop ne servent à rien. Qu'on les vire tout de suite et on vérifie après ce qui se passe.

      Ensuite comme démontré dans un article précédent, la criminalité prospère en France. La faute parait-il à des "étrangers de l'Est".
      Soit.
      Mais qu'advient-il d'un gouvernement, quel qu'il soit et de quelque époque soit-il, quand il devient incapable de protéger sa propre population contre des hordes de criminels étrangers qui viennent les piller ?
      A t-on avis ?

      Et bien, ce gouvernement d'incapables disparaît inéluctablement d'un façon ou d'un autre.
      Il est ensuite remplacé par un autre porté par la population.
      Et ceci quelque-soit le régime politique de l'époque, démocratique ou pas.

      Un gouvernement a pour mission de protéger sa population des pillages perpétrés par les étrangers.
      Ceci que ces pillages soient criminels (vols, cambriolages) ou bien économiques (délocalisations des usines, prise de contrôle de nos entreprises par l'étranger ....).
      C'est la base de la base.
      Ca va mal, très mal tourner leur affaire !

      Supprimer
    3. "On te dit qu'il y a 1 Million de parasites de plus en France qu'en Allemagne"

      Il n'existe plus, depuis les années soixante-dix, de fonction publique hospitalière en Allemagne. Les agents des hôpitaux publics, dont la plupart sont la propriété des communes, sont des agents de droit privé.

      Et devine combien il y a de personnel des hôpitaux en Allemagne? Plus d'1 million. Il est là ton million de trop.

      La solution d'évidence : on supprime la fonction publique hospitalière en France?

      Supprimer
  8. Une belle brochette d'argument fallacieux.

    -il est bien évident que moins de charges = moins de parasites au milieu et in fine moins de faux revenus de l'autre côté. Donc c'est un faux débat.

    -Non les parasites ne sont pas une minorité. Si on additionne les 3 fonctions publiques, leurs familles, les employés d'entreprises publiques, plus les employés de sociétés privées qui dépendent de l'argent public, plus les employés des associations financées par l'argent public, et enfin les retraités de toutes les catégories précédentes... ça fait un gros paquet de gens.

    Qui -dans l'absolu- n'ont aucun intérêt à arrêter la pompe à fric qui les fait vivre (littéralement).

    -Comparer la part en % des salaires de fonctionnaires dans le PIB relève de l'escroquerie intellectuelle.
    Si on faisait des conneries il y a 30 ans (la France était déjà soviétisée à cette époque) il est bien évident que les mêmes conneries se verront 30 ans plus tard.
    Il faut raisonner en valeur absolue pour la masse salariale, et en rapportant le nombre de fonctionnaires à la population totale.
    Et là les comparaisons deviennent parlantes : tu ne dis rien sur l'Allemagne, pourquoi ?
    L'Allemagne est proche de nous, ce n'est pas l'Afrique, les citoyens disposent de services, tout à l'air de bien se passer... et pourtant proportionnellement la France a davantage de fonctionnaires, pourquoi ?

    -Enfin le couplet sur les dépenses de santé aux USA, qui sont en effet monstrueuses, ne sont EN RIEN un contre argument, pour deux raisons très simples :
    -1- les dépenses de santé ne sont qu'une partie des dépenses publiques... et sur le total, rapporté au PIB, la France écrase les USA.

    -2-le système américain n'a rien du système "ultra libéral privé" que les français gogos se plaisent à dénoncer.
    C'est une mafia, aux mains d'intérêts privés, bien privés. Exactement comme en France, mais en pire.
    Donc se comparer à pire que soi est une facilité réthorique.

    Retour à la case départ donc : le vrai débat c'est le trop plein des dépenses publiques qui sert des intérêts privés, ce que j'appelle la rapine au service des parasites et des affidés.

    Supprimons cette "quote part", cette "part des démons", et nos problèmes seront résolus.

    Et des centaines de milliers de parasites devront trouver d'autres moyens de subsistance, par exemple avec leur propre travail, leur propre intelligence et esprit d'entreprise, au lieu de pratiquer la rente coercitive, en utilisant l'état à des fins privées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, t'es champion en terme d'argument fallacieux:

      "-il est bien évident que moins de charges = moins de parasites au milieu et in fine moins de faux revenus de l'autre côté. Donc c'est un faux débat."

      Comme tu veux, mais quand on aura éliminé ces postes de fonctionnaires, les Français seront toujours dans leur merde parce que le plus gros problème des Français, c'est qu'ils vivent au-dessus de leurs moyens. C'est la part de PIB qui va dans les prestations sociales qui a explosé ces 30 dernières années (surtout les pensions de retraite) qui est la principale raison du dérapages des dépenses publiques. Ta haine du fonctionnaire ne peut rien contre la réalité économique.

      "- le système américain n'a rien du système "ultra libéral privé"

      Grosse nouille, il n'existe pas de système libéral parfait et il n'y en aura jamais. Dans un marché non étatique, il y a toujours des fripouilles qui essaient de créer un monopole/une rente. C'est dans la nature humaine. Point.
      Si un jour, on instaure ton paradis libéral, tu verras qu'il y aura de la corruption pour faire voter des avantages anti-concurrentiels, des concentrations capitalistiques pour tuer les petits acteurs, des guildes pour imposer des numerus clausus... L'histoire est plein d'exemples de ce type.

      Tu te prétend libéral, mais tu es aussi utopiste que les soviétiques qui ont fondé l'URSS.

      ps: tu mélanges charges (paient les prestations sociales) et impôts (paient les fonctionnaires et les investissements publics).

      Supprimer
    2. +1000
      Les libéraux actuels me font doucement rigoler.
      Ils sont comme les anarchistes, pour l'instant c'est une belle utopie.Même les US et le UK grand chantres du libéralisme ne le respectent pas!

      Supprimer
  9. Attendez donc après avoir fait tout un pataquès chaque fois que Moulinets 1er passait sur TF1, François XVI ne trouve rien de mieux que de passer... sur M6 ? Alors qu'on a des chaînes publiques payées à grands frais de nos poches ?

    RépondreSupprimer
  10. Quel numéro de duettistes foireux !

    http://tinyurl.com/khpldfh

    Voir l'ex maoïste mondialiste Barroso traiter la France de "réactionnaire" au sujet de l'enfummage sur le traité avec les US et l'"exception culturelle", et ensuite voir Hollande s'offusquer, et oser dire qu'il ne peut pas croire que Barroso ait fait cette déclaration... c'est boire du p'tit lait !

    Quelle bande de clowns.

    Et on voit au passage, l'inversion totale des valeurs, et du sens des mots.

    En outre, l'opération de com' est parfaite : on créé des fausses oppositions, des fausses polémiques (alors que Barroso et Hollande sont de parfaits partners in crime) pour enfumer les veaux, détourner leur attention.

    C'est un cauchemar orwélien ! Nous vivons dans un pur cauchemar orwélien.

    RépondreSupprimer
  11. 2,8 millions de personnes se sont vautrées pendant 2 heures devant le Flanby du lobby qui passait à l'athée levy sion : c'est beaucoup ;o)

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.