vendredi 28 juin 2013

La déPIBfication a commencé

Alors que nos dirigeants babeliens cherchent à imposer la continuité de leur agenda de "progrès" et de "modernité", leur Homme Nouveau meilleur-des-mondesques, avec un agenda qui s'accélère, et des zélites traitres à leurs peuples enracinés qui commencent à devenir méchantes, dans la vraie vie, on assiste à l'exact inverse, avec une divergence entre les aspirations du peuple et celles des élites de plus en plus béante.

Car face à l'effondrement, une fois sorti du boboland festiviste et chatoyant des rentiers babeliens de centre ville, le pays réel, lui, fait le cheminmement exactement inverse. Face à la crise, néecssité faisant loi, pour retrouver du sens, le peuple abandonne tout l'artificiel et le hors sol si cher à nos babeliens (afin d'imposer le salariat et l'échange marchand pour absolument tout), et il se retourne vers des valeurs de toujours pour s'en sortir (famille nucléaire forte, voire élargie avec les solidarités familiales afférantes, débrouille, potager, etc etc...)...

Regardez par exemple l'évolution des ventes au détail en Grèce...



Et le chiffre qui sort encore aujourd'hui :
Horrific Retail Sales In Greece
Business Insider, Joe Weisenthal, 28/06/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
The retail trade volume index, including automotive fuel, decreased by 14.2% in April 2013 compared with April 2012

Imaginez ce que ça signifie... Ça veut dire que la consommation officielle, PIBsable, a chuté de quelque chose comme 40% en 5 ans.

40 % !

...

40% !

Derrière la simple statistique froide, imaginez ce que ça signifie concrètement pour la vie réelle des grecs.

Et pendant que les zouaves festivistes babeliens s'excitent dans les centre villes avec leurs drapeaux arc-en-ciel, le grec de base, lui, allume sa télé et voit ces bandes de nihilistes qui chatoyent sauter partout... J'imagine aussi, dictature babelienne oblige, qu'on lui explique que son gamin doit apprendre à l'école "papa porte une robe". La propagande babelienne essaie aussi de lui imposer les antifa et les Femen comme modèle de lutte pour le progrès et la liberté, mais ces zélites lucifériennes sont désormais tellement déconnectées de la réalité qu'elles ne se rendent même plus compte à quel point ces hystériques, nibard à l'air, insultent toute la common decency du peuple réel...

Et lui, notre grec de base, alors qu'on l'oblige de fait à revenir à un mode de vie plus ancien fait de débrouille, de concret, de don/contredon et de solidarité familiale (et donc de tradition), il doit regarder ça, les yeux hallucinés, la colère qui monte. Si ça n'est pas carrément la rage...

Comme une part de plus en plus importante des peuples occidentaux, il s'est fait littéralement éjecter du monde d'avant, de surconsommation chatoyante, et on l'a expulsé dans un nouvelle classe de la population, tiers-mondisée, de plus en plus importante et qui sera à terme majoritaire.

Quant à l'État, loin d'être une aide, il est désormais devenu une plaie, une sangsue... Un peu comme le sheriff de Notingham dans Robin des Bois... Et alors que le PIB disparaît (avec surement beaucoup d'activité non déclarée et une fuite de la ponction par le pays réel), nos petits gôchistes babeliens continuent comme si de rien n'était... Tout ce petit monde de rentiers continue de vivre hors sol, en se payant de dette publique. Et ça danse joyeusement dans la Rome en flammes... Et tous les jours, notre grec éjecté, subit l'oppression de la clique des rentiers babeliens, de plus en plus pesante, qui le ponctionnent pour ensuite en plus insulter son bon sens à longueur de journée...

Il est en train de grandir une divergence entre nos zélites traitres et les peuples, qui devient tellement indécente qu'elle en confine à l'obscène. Et ça va mal finir, pour l'un des deux camps.

Mais quand je vois les scores de l'extrême droite dans les corps constitués (police et armée surtout), j'ai ma petite idée sur l'issue de tout ça...

Ou alors ça finira juste par une disjonction complète des pays. Avec deux pays vivant sur le même sol. Un pays officiel, de plus en plus village Potemkine, seul, avec des ressources qui s'effondrent de fait d'une explosion de l'activité non déclarée, pendant que le pays réel, lui, aura appris à faire sans le pays officiel. Et les premiers disparaîtront juste avec la faillite... Sans un bruit. Comme un pet dans le vent... Et le pays réel, lui, qui aura appris depuis longtemps à faire sans le pays officiel, ne s'en rendra peut-être même pas compte...

Quant aux homos, dans la tête des gens, ils sont de plus en plus en train d'être associés à cette dictature mondiale des nomades attaliens, qui avance désormais de moins en moins masquée et de plus en plus méchante, et franchement, je serais eux, j'apprécierais que très moyennement d'être enrolé de force dans ce camp ci et de passer pour le kapo de service...

11 commentaires:

  1. Mais pourquoi toujours avoir une présentation critiquable des graphiques ? l'axe des abscisses ne commencent pas à zéro.
    Ce genre de manipulation doit rester l'apanage des babéliens et autres habitants de la planète médiatique, qui ne recherchent que le spectaculaire. Ne tombons pas dans ces travers.

    JPF

    RépondreSupprimer
  2. Selon moi plusieurs scénarios possibles.

    Aujourd'hui, il y a une grosse différence par rapport a avant, ils n'ont plus besoin de la plèbe avec la robolution.

    Donc un scénario "bunkerisation" a la Elysium pourquoi pas. A la Judge Dread ou Demolition Man, ou Banlieue 13.

    Quand on voit certains pays jusqu’où ils peuvent aller, y a de quoi s'inquiéter.

    En plus la France, du fait de ses structures familiales disparates (cf Todd) il y a un risque de guerre civile, ou de guerre de 30 ans a l'échelle européenne.

    Mais la disparition des élites, ca signifierais la disparition des villes. Je n'y crois pas. Au pire, remplacement par une autre élite.

    Jean Louis Gaudin (je crois) lui voit plutôt une phase de 50 ans de "restructuration autoritaire" avant la naissance d'une nouvelle république/démocratie.

    J'avoue que ce scénario la est très plausible et son analyse (récit des 100 prochaines années) est parmi les plus visionnaires que j'ai eu l'occasion de lire (pas encore dans le détail).

    RépondreSupprimer
  3. Houla !!

    Pourquoi des "zélites lucifériennes" ??

    Les élites sont déconnectées, clientèlistes, mais pourquoi "luciférienne" ? Je ne comprend pas le propos. Es ce en opposition au coté traditionnel (religieux/croyant) vers lequel retournent les grecs ?

    Cela fait plusieurs textes que tu écrit qui vont dans ce sens. Je me trompe ?

    Je suis personnellement assez opposé à l'idée d'un retour vers la tradition en tant que retour vers des croyances religieuse.
    Les grecs, (les français bientot...) retournent vers des moyens de subsistance, avec des structures d'organisation de type familiales qui se rapprochent de ceux d'autrefois. Cela ne peut pas etre assimilé à un retour vers le religieux, ni au discours qui veut que la croyance religieuse est la solution.
    La croyance religieuse est par nature obscurantiste et ne peut à ce titre constituer une porte de sortie.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lucifériennes, parce que même sans être croyant, sans même avoir à rentrer dans les histoires de noachisme, de sabattaisme, de cabale, de franckisme, chères à Hillard et Laïbi, quand tu vois comment marchent des DSK, des Cahuzac, les orgies à la Eyes Wide Shut que l'on s'imagine fort bien, oui, je maintiens le terme de "luciferiennes"...

      Il colle parfaitement bien...

      Supprimer
  4. Moui... la "rage" des Grec... j'attends de la voir... Quand par exemple, ils auront le courage de voter, à une majorité, pour Aube Dorée ou l'extrême-gauch. D'ici là, franchement, on reste dans le virtuel.

    C'est comme la révolte des Italiens, Espagnols, Portugais... qui continuent de voter pour une fausse alternance, passant de l'UMP au PS, et vice versa.

    Tonio... Est-ce que Rajoy a une tête d'"enragé" ? Est-ce que Letta a une tête d'"enragé" ?

    RépondreSupprimer
  5. L'indice a baissé de 11.1% sur le 1er trimestre 2013 par rapport à 2012 pour Chypre : http://www.mof.gov.cy/mof/cystat/statistics.nsf/All/4B944ACF370ED452C2257AFE002EE0FC?OpenDocument

    RépondreSupprimer
  6. Vendredi 28 juin 2013 :

    La Croatie deviendra le 28ème membre de l’Union Européenne lundi 1er juillet 2013.

    Croatie :

    Selon Eurostat, le taux de chômage s'élevait à 18,1%, en avril dernier, et grimpait même à 51,8% chez les moins de 25 ans.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20130627trib000772702/la-croatie-en-recession-rejoint-l-union-europeenne-ce-lundi-.html

    La Croatie remplit donc toutes les conditions pour rejoindre l’Union Européenne !

    Mais il y a des pays où c’est encore pire ! La Serbie, par exemple. En Serbie, le taux de chômage est de 25,9%.

    Conclusion : la Serbie, comme la Croatie, va rejoindre l’Union Européenne !

    Feu vert de l'Union Européenne à l'ouverture de négociations d'adhésion avec la Serbie d'ici janvier 2014.

    Les dirigeants de l'UE ont donné leur feu vert vendredi 28 juin à l'ouverture de négociations d'adhésion avec la Serbie d'ici janvier au plus tard, a-t-on appris de source diplomatique.

    « Le Conseil a décidé d'ouvrir les négociations d'adhésion avec la Serbie d'ici janvier au plus tard », a indiqué un diplomate européen s'exprimant sous couvert de l'anonymat.

    La Serbie, candidate à l'adhésion depuis mars 2012, se voit ainsi récompensée de ses efforts en vue de normaliser ses relations avec son ancienne province du Kosovo.

    RépondreSupprimer
  7. Très bon ton texte, et tu peux remplacer Grec par français, ça marche aussi. La colère monte monte monte ...

    RépondreSupprimer
  8. Est-on coincé entre l'option Dictature Vs. Anarchie ? Entre des villes compartimentées comme dans Dark Angel, des villes citées comme dans Alphaville (Godard), des villes enfuies comme dans Twelve Monkeys ou THX 113, ou alors des schémas de désolation type anarchique comme dans The Road, Mad Max, The book of Eli ... J'ai tendance à le penser même si je rêve d'un (r)éveil collectif, une voie du milieu. Mais je crains que la perte de contrôle aura tôt fait de réveiller le bête qui sommeille en chacun de nous mettant à mal toute possibilité d'organisation collective et creusant le lit du chaos, comme un rétroaction positive décroissante et destructrice ... MC Ruppert pointait du doigt que les élites perdaient le contrôle et j'ai tendance à aller dans ce sens ... Résultat des courses, je n'arrive même plus savoir pourquoi il faut être pour, ce qui est jouable, ce qui ne verse pas dans l'optimisme béat, et ce même si j'ai envie de rêver comme tout le monde.

    Eg.O.bsolète

    RépondreSupprimer
  9. ça signifie qu'il y a de plus en plus de commerces qui bossent au black.près de chez moi(en france),une librairie importante ne délivre plus de ticket de caisse,idem avec la pharmacie du village

    RépondreSupprimer
  10. "Quant aux homos, dans la tête des gens, ils sont de plus en plus en train d'être associés à cette dictature mondiale des nomades attaliens, qui avance désormais de moins en moins masquée et de plus en plus méchante, et franchement, je serais eux, j'apprécierais que très moyennement d'être enrolé de force dans ce camp ci et de passer pour le kapo de service..."
    C'est exactement l'impression qu'a ma pote lesbienne. Elle est contente d'avoir le droit de se marier mais le climat qu'il y a autour de la loi la fait gerber, tant dans l'instrumentalisation de la part de certains "bleus" (genre le mariage en grande pompes célébré à Montpellier) que dans le rejet haineux de la parentalité homo de la part de certains "blancs".

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.