dimanche 30 juin 2013

La sous évaluation grotesque de l'inflation US

Presenting Inflation...
ZeroHedge, 30/06/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
In the last two years, according to Intuit, Americans are reaching deeper into their pockets to cover family-related expenses. Given the current concerns over dis-inflationary pressures, we thought the following infographic might highlight just where that hidden liquidity-/credit-fueled inflation is leaking out.


Et surtout, rappelez vous fuzzy numbers de Chris Martenson... Chaque 1% d'inflation sur lequel vous mentez, c'est 1% de fausse croissance du PIB en plus... Et vu que là, si on en croit ces chiffres, les USA semblent tourner plutôt à 10% d'inflation minimum, et qu'ils en annoncent 2% officiellement...

8 commentaires:

  1. Le nouveau mode de calcul de l'inflation aux us exclut l'alimentaire et l'énergie,
    donc il ne reste pas grand chose.
    Facile !

    http://quotidienne-agora.fr/2011/05/10/inflation-essence-fed/

    RépondreSupprimer
  2. Assurance santé +111% ?

    Il n'est pas loin le jour où il faudra reconnaître que notre sécu archaïque et dispendieuse, est plus performante que la mafia du privé !?!

    Ceci dit on peut avoir l'avantage des deux mondes avec un cadre obligatoire imposé par l'état et une gestion assuré par le privé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut faire attention aux pourcentages. Tu parles de +111% . C'est quoi le référentiel ? 1 --> 2 ca fait 100% d'augmentation mais je doute que ça ait un impact sur ton pouvoir d'achat si tu gagnes 2000.

      Il faudrait plutôt donner le pourcentage de hausse que cela induit sur le budget d'un ménage. Mais là le chiffre ne sera surement pas vendeur du point de vue du journaliste ;-)

      D'ailleurs je trouve les journalistes de plus en plus malhonnête dans la façon dont ils traitent l'information. Mais c'est un point de vue très personnel.

      Supprimer
    2. +111%, on parle de l'assurance sante, pas du prix du paquet de Haribo.

      Supprimer
    3. Ca ne répond toujours pas à la question. Quel est le référentiel ?

      Supprimer
    4. Q1 2011 - Q1 2013 !?!

      2 millions de personne ont déclarer leur âge, CSP, ... et leurs dépenses. Ils ont ramené ça aux proportions de la population des US et ça donne 111%.

      What else ?

      Supprimer
  3. Sur le calcul de l'inflation : http://loeildebrutus.over-blog.com/article-l-arnaque-du-mode-de-calcul-de-l-inflation-partie-1-2-112922226.html

    RépondreSupprimer
  4. Ces chiffres sont grotesques... dans les deux sens.

    On pourrait très bien arguer du fait que +118% pour les "kid activities" (!) ça ne pèse pas lourd face à -27 % pour "home" ! Et que le second offset totalement le premier.

    Mais on pourrait aussi dire : celui qui n'achète pas une maison n'en à rien à faire du -27 %, et par contre il se prend dans la gueule le +35 % des utilities.

    Bref.

    Le CPI ne veut rien dire. Ne veut plus rien dire. Sans compter les trucs odieux comme les "ajustements hédonistes" etc. Ainsi que le poids de chaque item dans le "panier".

    Le CPI et le PI sont des trucs pour les gogos, tellement synthétiques, tellement tordus, triturés... En outre, doublement stratégique puisqu'ils ont une influence considérable (via le "déflateur") sur le calcul de la fameuse "croissance du PIB" (calcul qui est effectué en valeur constante donc).

    Bref, comme disait Audiard : "un piège à cons".

    Le parfait piège à con.

    Un dernier pour la route : les crétins de journalistes qui s'amusent à comparer les Price index entre différents pays... Sans compter les différences de méthodologie... il y a surtout les différences dans la composition des fameux "paniers" (le panier thailandais... n'a rien à avoir avec le panier français...).

    Bref, une arnaque totale, définitive, hystérique.

    Mais plus c'est gros, plus ça passe.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.