lundi 24 juin 2013

Paf la courbe de Laffer !

Le mur ! Le mur ! Le mur !   

Encore une des promesses socle de François XVI qui fait pfuiiiit. Il ne va même pas être capable de tenir les engagements ramollis accordés par l'Europe. Si ça se trouve, le déficit va même augmenter   

Il veut pas toucher à ses clientèles de rentiers ? Ben voila, mur ! Epicétout...

Je ne vois aucun scénario logique où les clientèles de branle musards sur protégés s'en sortent à terme indemnes. Déflation des goinfres obligée...

Alerte sur le déficit de l'État
Le Figaro, 24/06/2013 (en Français texte en français )
→ lien
À cause de la crise et de la politique du gouvernement, les recettes fiscales devraient être inférieures de 15 milliards aux prévisions et les dépenses déraper de 5 milliards.

Un cri d'alarme! Alors que le marathon budgétaire débute le 2 juillet avec l'examen au Parlement de l'évolution des dépenses pour 2014 et que les lettres plafond sont envoyées ce matin aux ministres, les députés UMP et centristes (UDI) de la commission des finances de l'Assemblée, emmenés par son président Gilles Carrez, ont fait un état des lieux précis de l'état des finances publiques. Leur verdict présenté aujourd'hui - que Le Figaro s'est procuré - est accablant: le déficit de l'État, qui devait être de 61,5 milliards d'euros en 2013 d'après la loi de finances votée en décembre 2012, devrait dépasser les 80 milliards en fin d'année. L'impasse budgétaire frôlerait donc les 20 milliards! On est loin du diagnostic porté par le gouvernement. Dans le cadre du programme de stabilité envoyé fin avril à Bruxelles, l'exécutif a certes revu à la hausse le déficit budgétaire, mais à 68 milliards «seulement».

10 commentaires:

  1. Laffer mon cul, ce qui nous attend c'est une bonne vieille récession-déflation des familles!!
    Vous pouvez trouvé cela très drôle, mais je pense que la masse de jeunes qui va rentrer sur le marché du travail dans un mois ou deux ne va pas rigoler!! Regardez ce qui ce passe en Europe du sud... si l'inflation est l'euthanasie des rentiers la déflation salariale et le chômage de masse est l’exécution du peuple!!! Pensez-vous être épargné??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle alternative proposes-tu ?

      Continuer comme si de rien n'était ?

      Continuer à être l'esclave de ces crapules ? Continuer à payer bien gentiment tes taxes, ta TVA, tes impôts, tes cotisations retraites ? Continuer à voter bien sagement un coup "UMP", le coup suivant "PS" ?
      Continuer à être, au fond, le parfait idiot utile du Système, un serf, un esclave ?

      Bien entendu que nous allons vers une dépression gratinée, et heureusement !

      C'est une formidable nouvelle, car seule une dépression économique mahousse, avec déflation et chômage de masse, peut défaire le pouvoir des crapules !

      Donc oui, une génération sera sacrifiée. Et alors ? Elle l'aurait été de toute façon.

      Mais au moins là, on entraînera avec nous les crapules, et au moins on saura que quelque chose de meilleur pourra advenir après.

      Ca fait 30 ans qu'on se fait enfler.

      Ca suffit.

      Supprimer
  2. ta oublié la hausse "et" de la tva qui va étouffer tout ça avec des points en plus beaucoup de point.

    la déflation ça n’existe pas en route vers l'hyperinflation et au delà.

    RépondreSupprimer
  3. http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20130624trib000772072/bruxelles-autorise-la-fusion-de-l-ice-et-du-nyse-euronext.html

    cela n'augure rien de bon

    RépondreSupprimer
  4. Quel plaisir ! Mais attention, il s'agit d'une prévision.

    Attendons la fin de l'année fiscale.

    En outre... c'est quoi 20 milliards de nos jours ?

    Pas grand chose...

    Donc le déficit passerait à 67 + 20 = 87 milliards.

    Le clown Sarko est monté jusqu'à 110 !!!!

    Alors.... alors Neuneu va certes s'exploser la tronche sur le Mur de la réalité... Mais pas pour cette année...

    On touchera du doigt le sublime en 2015....

    Mais cette année et 2014 la crapule peut tenir.

    En outre, n'oublions pas dans cette affaire que les bruxellois sont des complices... Ne comptez pas sur eux pour mettre leur partner in crime Hollande en difficulté...

    Bref... "business as usual".

    Le "trou" devra grandir encore, férocement, afin de vraiment mettre Neuneu au tapis.

    je le répète : 20 milliards en 2013 c'est un pet de nonne.

    RépondreSupprimer
  5. Et dans le même temps, Marc Blondel dans l'émission "c'est à dire" du jour disait qu'il fallait augmenter les cotisations sur le travail pour payer les retraites. Lol.

    Comme dirait l'autre : "les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît."

    RépondreSupprimer
  6. C'est incompréhensible.

    Il n'y a plus un sou dans certains services publics...On cherche du papier à la justice dès le mois d'août, on ne chauffe pas ou ne climatise pas dans certains bureaux, les dotations sont en baisse continuelle, les budgets accordés ne sont pas soutenables, etc...

    Mais où va l'argent ??? !!!

    RépondreSupprimer
  7. Super !

    Prendre aux riches, ça ne marche pas : ils se barrent ou fraudent massivement.

    C'est quoi l'autre alternative ?

    Faire dérouiller les autres, mais attention, TOUS les autres.

    L'économie c'est simple : tu files un max aux dirigeants/actionnaires et le minimum aux travailleurs. Les premiers peuvent investir et être très compétitif à l'export, les seconds consomment moins et les importations diminuent.

    Mais attention, ça ne marche que tant que les autres acceptent d'avoir une balance commerciale en déséquilibre. Le jour où les autres pays arrêtent de jouer, il ne reste plus qu'un pays du tiers monde avec masse de pauvre, de prison, de flics et un indice de GINI au plafond.

    RépondreSupprimer
  8. pas d'alternative mais pas de quoi se réjouir non plus...les années qui viennent vont secouer!!!

    RépondreSupprimer
  9. J'ai peut-être déjà posté ce lien mais je ne m'en lasse pas :

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gAVawCCR9UJdJrzmaNVxbYcQdboQ?docId=CNG.1201301ea600ce7e54d1fc27e8c1ee5a.891

    La France arrivera à 3% de déficit en 2013 "sans mesure d'austérité", assure Moscovici.
    C'était le 4 juin 2012.
    "Nous sommes prêts à être jugés sur nos résultats, mais nous avons nos propres voies et moyens"

    Vraiment impayable...

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.