mercredi 5 juin 2013

Si Babel avait un martôôôô...



   Et il y mettrait ma mère, mon père, l'amant de ma mère, le nouveau copain de mon père, les enfants toxicos du nouveau copain de mon père, tous mes quarts de demi frères, ma sœur mère célibataire, 3 sans papier berberes, Ben et son hélicoptère, Cohn Bendit et des enfants prépubères, BHL et ses petites guerres, Fourest et des libertaires, des Femen en string panthère, Attali et le Niou Ouarld Ordair (mais surtout pas grand-mère, qu'on envoie au mouroir en attendant le cimetière, de toutes façons elle a Alzheimer, d'avoir mangé du pesticide aux haricots verts), wohoooo, ce serait la jouissaaaanceuuuh !
    

   Le maire embarqué parce qu’il voulait… faire respecter la loi ! (Boulevard Voltaire)
Trouble à l’ordre public ! C’est pour ce motif que Cyril Meunier, maire divers gauche de Lattes (Hérault), a été embarqué par les forces de l’ordre. S’est-il baladé à poil devant des écoliers ? A t-il fait son marché habillé en Waffen-SS ? A-t-il interrompu un imam en pleine prière ?

Non, l’élu a simplement voulu dire stop. En protestant contre l’installation de gens du voyage, venant envahir avec 200 caravanes un terrain privé de la commune… alors qu’une aire destinée aux nomades existait déjà.

Sur place, la scène a visiblement choqué car, selon le Midi Libre, « la pression est montée, le maire en a appelé à la désobéissance. Bilan, sur ordre de la sous-préfète de permanence, le maire s’est fait embarquer par la police pour« trouble à l’ordre public ». Il vient de faire l’objet d’un transfert vers la préfecture où la sous-préfète devrait faire la leçon au maire de Lattes. »

   Et aux USA, avec cette fuite en avant dans le judiciarisme, ils en sont rendus à devoir légiférer contre une industrie du faux procès en propriété intellectuelle, qui pompe 30 milliards par an, surtout aux PME (Business Insider) :




Hôhôôôhôôôhôôô

   La FED ferme un autre site d'échange de bitcoins. (Business Insider) La concurrence oui, mais quand même pas sur le moyen d'extorsion principal du travail des gueux par les kleptocrates qu'est la monnaie...

   Toujours aux USA, l'IRS (le fisc local), déjà dans la mouise pour cause de campagne de contrôle fiscal ciblant la dissidence du tea party anti groucho capitalisme, a vu ses RH dépenser 50 millions de $ en deux ans pour des ateliers de danse, de macramé, de théâtre dans des hôtels de luxe, pour ses employés... (ZeroHedge)

Hôhôôôhôôôhôôô ! Tous en coeur ! Hôhôôôhôôôhôôô !

   Babel oui, mais pas avec n'importe qui... Et on nous prépare déjà l'affrontement de demain entre grands blocs, alors que l'Europe, libre échangiste d'un côté avec les faux monnayeurs US, impose 47,6% de droit de douanes sur les panneaux solaires chinois de l'autre. (ZeroHedge)

   Et le plus croustillant pour la fin, en prévision du G8, afin que les ploutocrates du monde entier n'aient pas à voir les conséquences de leur idéologie babelienne et de la gouvernance par le surendettement de tous, l'Irlande fait du cache misère pour masquer les ravages de l'explosion de la bulle immobilière (et notez qu'ils ne cherchent qu'à le cacher à la kleptocratie mondiale, pas à leur propre peuple, c'est un bon signe pour voir qui compte vraiment). (Business Insider)





Ce sera la prospéritééééé !


Hôhôôôhôôôhôôô...

Enfin, du côté de la dissidence, vous pouvez voir cette conférence de Pierre Hillard sur l'histoire de la France, de toujours prise en tenaille entre anglo saxons et germains, ou encore Adrien Abauzit sur la dissidence, la matrice babelienne du faux sens, et comment la faire buguer pour la détruire...

Tout ce petit monde est beaucoup trop étatiste à mon goût, alors qu'on crève déjà d'un Etat obèse qui gère et contrôle tout, mais sur le constat, il y a beaucoup de bonnes choses... J'attends toujours de trouver la tambouille politique qui arrivera à concilier Bertez avec Drac...

4 commentaires:

  1. L'oligarchie avec le XX ème siècle à compris une chose : on ne peut détruire l'état par un affrontement direct, il finie par se relevé. Par conséquent, il faut le détruire de l'intérieur. Créer des inégalités (public/privé, vieux/jeunes, immigré/souchien, européen sud/nord etc) pour divisé la société et être sur qu'aucune cohésion citoyenne ne vois le jour.
    L'objectif est clairement de faire en sorte que l'état soit inefficace, couteux, improductif. Il suffit de voir en France se que l'état a produit ou amelioré dans les années 50/60/70, edf, total, la poste, France télécom, les chemins de fer, les routes etc... Des entreprises, à l'époque efficace et innovante, qui sont aujourd'hui soit totalement privatisé ou totalement inefficace.
    Travaillant au contacte du service public, j'ai fait un constat: l'ineptie des décisions prisent, la passivité d'une part des employés (conditionné a ne surtout pas réfléchir au changement ou prendre des décisions intelligente de toute manière sanctionné par la hiérarchie) m'ont amené que forcement, on veut détruire l'état. Et ce ne sera pas avec des tanks ou des bombardiers, mais des million de chômeurs et de fonctionnaires, accompagné d'un endettement massif, un management en dépit du bon sens (la "médiocratie" en lieu et place de le méritocratie) et des décisions couteuse et contre productif avec une absence total de réflexion et de bon sens et ce avec l'assentiment "democratiqueé du peuple (qui n'a guère le choix de toute manière...)
    Bref, on est dans la merde...

    RépondreSupprimer
  2. Les Jeunes Communistes Espagnols appellent à la sortie de l’UE… (et sortent de la pensée internationaliste).

    Le congrès de l’Union des Jeunesses Communistes d’Espagne (UJCE, organisation de jeunesse du PCE) se tenait à Madrid des 28 au 30 mars 2013.

    L’organisation se développe vigoureusement dans une situation économique et sociale dramatique pour la jeunesse espagnole. Les immenses mobilisations contre l’austérité se heurtent, ici comme ailleurs, à l’absence de débouché politique.

    Dans ce contexte, les Jeunes Communistes espagnols ont adopté une résolution de congrès appelant à la sortie de l’Espagne tant de l’Union Européenne que de l’Euro.

    Voici le texte qui a été soumis à discussion, amendé et approuvé :

    « … DE TOUTES CES ANALYSES RESSORT CLAIREMENT QUE L’UNION EUROPÉENNE NE CONSTITUE PAS UN MODÈLE FAVORABLE AUX PEUPLES – ELLE NE L’A PAS ÉTÉ ET NE LE SERA PAS – MAIS UN INSTRUMENT DESTINÉ À ACCROÎTRE LES BÉNÉFICES DE LA BOURGEOISIE ET DES MONOPOLES.
    DE MÊME, NOUS CONSIDÉRONS QUE, DE PAR SON CARACTÈRE, SON DÉVELOPPEMENT ET SA COMPOSITION, COMME DE PAR SA NATURE ET SES ALLIANCES AVEC LES AUTRES PÔLES IMPÉRIALISTES, IL S’AGIT D’UNE ORGANISATION IMPOSSIBLE À RÉFORMER DE L’INTÉRIEUR.
    C’EST POUR CELA QUE NOUS CONSIDÉRONS QUE LA SEULE ALTERNATIVE, DANS L’INTÉRÊT DES PEUPLES, PARTICULIÈREMENT À CE MOMENT DE LA CRISE STRUCTURELLE DU CAPITALISME, EST LA SORTIE IMMÉDIATE TANT DE L’UNION EUROPÉENNE QUE DE L’EURO ».

    http://www.manifestepourundebatsurlelibreechange.eu/le-fait-de-la-semaine-les-jeunes-communistes-espagnols-appellent-a-la-sortie-de-lue-et-sortent-de-la-pensee-internationaliste/

    RépondreSupprimer
  3. attention dans le lien que tu cites ce n'est pas l'Irlande (Eire) mais l'Irlande du Nord (Ulster - UK)

    les thèses de Pierre Hillard me font penser à une phrase de Simone Weil (1909-1943): "Quand on a pris l'habitude de considérer comme un bien absolu et clair de toute ombre cette croissance au cours de laquelle la France a dévoré et digéré tant de territoires, comment une propagande inspirée exactement de la même pensée, et mettant seulement le nom de l'Europe à la place de celui de la France, ne s'infiltrera-t-elle pas dans un coin de l'âme ? Le patriotisme actuel consiste en une équation entre le bien absolu et une collectivité correspondant à un espace territorial, à savoir la France ; quiconque change dans sa pensée le terme territorial de l'équation, et met à la place un terme plus petit, comme la Bretagne, ou plus grand, comme l'Europe, est regardé comme un traître. Pourquoi cela ? C'est tout à fait arbitraire. L'habitude nous empêche de nous rendre compte à quel point c'est arbitraire. Mais au moment suprême, cet arbitraire donne prise au fabricant intérieur de sophismes.
    Les collaborateurs actuels (en 1943) ont à l'égard de l'Europe nouvelle que forgerait une victoire allemande l'attitude qu'on demande aux Provençaux, aux Bretons, aux Alsaciens, aux Francs-Comtois d'avoir, quant au passé, à l'égard de la conquête de leur pays par le roi de France. Pourquoi la différence des époques changerait-elle le bien et le mal? On entendait couramment dire entre 1918 et 1919, par les braves gens qui espéraient la paix : « Autrefois il y avait la guerre entre provinces, puis elles se sont unies en formant des nations. De la même manière les nations vont s'unir dans chaque continent, puis dans le monde entier, et ce sera la fin de toute guerre. » C'était un lieu commun très répandu ; il procédait de ce raisonnement par extrapolation qui a eu tant de puissance au XIXe siècle et encore au XXe. Les braves gens qui parlaient ainsi connaissaient en gros l'histoire de France, mais ils ne réfléchissaient pas, au moment où ils parlaient, que l'unité nationale s'était accomplie presque exclusivement par les conquêtes les plus brutales."

    RépondreSupprimer
  4. L'état, c'est le mal mais le libéralisme, c'est pire.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.