samedi 29 juin 2013

Sur la disjonction des pays officiels et réels (Suite de la suite)

11 commentaires:

  1. On peut rapidement retourner à l'age de pierre.
    Je voudrais voir une autarcie moderne, avec des machines, de l'énergie, des constructions et de la productivité.
    énergie renouvelable
    matériaux tirés de la biomasse, usinables capables de remplacer le plastique et l'acier.
    avec des imprimantes 3d ou autre chose à inventer.
    savoir construire des trucs complexes avec de petites d'infrastructures et des petites machines. l'imprimante 3d est le genre de truc qui va dans ce sens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      cela existe.
      Voir mon article :
      http://reveil-et-vous.fr/article-le-projet-ecologie-open-source.html
      A developper aussi en France, pour l'instant personne ne s'inspire de ces précurseurs.

      Supprimer
    2. Tout d'abord, il faut donner du temps au groupe qui est dans le reportage. Peut-être, sont-ils entrain d'installer l'electricité...

      Cependant l'autarcie "moderne" ne sera pas avec plein d'imprimantes 3D... ou alors dans des livres de science-fiction (et pas des bons). Pas possible de maintenir une vie telle qu'on peut la vivre en France en Autarcie ! La plupart des gadgets modernes imprimante 3D, Ipad... sont fabriqué par des esclaves en Chine, avec de l’énergie fossile.

      L'autarcie moderne ne sera pas l'age de pierre mais elle sera forcement plus sobre. Ceci dit, le lien proposé par dan_bn est très intéressant, et une alternative à l'obsolescence programmé.

      Supprimer
  2. Ca fait encore rêver les chèvres au Larzac? Décidément tout est cyclique. Etape suivante: secte où le gourou occupe une tourte avec son harem.
    Enfin, chacun son délire, il y a quand même bien d'autres voies pour avoir une super vie dans le monde d'aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben quoi ? C'est des petits capitalistes ? Et pour eux, c'est ça ou le chômage en ville...

      Ça devrait plaire aux libéraux authentiques.

      Faut savoir ce que vous voulez...

      Quant au côté gauchiste du truc, t'inquiètes pas, après 10 ans de dur travail à gratter la terre pour une patate, les gens vont être beaucoup moins enclins à distribuer gratos ce qu'ils ont créé...

      Supprimer
    2. j'ai pas l'impression qu'ils distribuent gratos leur production, de ce que j'ai compris ils s'en servent pour se fournir en matériaux non productibles sur place.
      là où il y a de la dépendance par contre c'est d'une part à ces matériaux issus des industries, d'autre part aux dons récoltés par le net (mais le montant n'est pas mentionné dans le reportage). ce qu'il faudra voir dans 10 ans je pense c'est comment ils continuent sans dons et sans matériaux industriels. cela dit, ça n'a rien de spécifique à eux, c'est tout le monde qui sera impacté par la tiers-mondisation générale donc un bon niveau d'autarcie à la base est dans tous les cas un plus.

      Supprimer
    3. à anonyme de 4 h 28 qui écrit "une Tourte avec son harem" : n'hésitez pas à me donner la recette de cette Tourte :)

      A Monsieur Disco Tonio : je vous lis parfois. J'aime bien vos textes sur les potagers et sur les essais de retour à une vie plus proche de la nature, moins "hors sol, mondialiste et babélienne", comme vous l'écrivez. Bonne continuation.

      Supprimer
    4. hachis parmentier29 juin 2013 à 22:27

      moi aussi ça me fait rêver le jardin, l'autarcie etc...
      mais ces types vont aller aux urgences d Athènes au moindre problèmes sérieux.

      le jour je serai vraiment malade, je vais pas cracher sur les grandes infrastructure des gauchistes qui sauveront la vie>

      je vais pas me payer un pace maker avec trois tomates

      Supprimer
  3. Attention à ne pas non plus tomber dans les clichés (âge de pierre, sectes etc.), que le consumérisme a d'ailleurs tout intérêt de mettre en avant pour dissuader les alternatives.
    A côté de la situation économique de la Grèce, ce pays a un certain nombre d'atouts (campagnes encore traditionnelles, climat très favorable) que ces gens utilisent.
    La yourte fait aussi partie des "clichés" des écovillages mais elle a bon nombre de côtés pratiques.

    Après la question majeure est le modèle de vie commune, c'est à dire la place relative du collectif et du privatif (pour ma part bosser collectivement m'intéresse, mais dormir collectivement c'est pas trop mon trip).
    Simone Weil définit d'ailleurs la propriété privée et la propriété collective comme deux besoins humains d'égale importance.

    RépondreSupprimer
  4. Retourner dans son arbre...

    Super perspective, quel avenir, ca fait rêver...

    RépondreSupprimer
  5. Un avis important au sujet de Merckel, dont le Monde se fait écho.
    Günter Grass !

    http://tinyurl.com/okl2er4

    Amateur de polémiques, l'auteur du Tambour en a profité pour critiquer sévèrement la chancelière Angela Merkel. "Elle a un avantage sur vous, a-t-il expliqué à Peer Steinbrück. Elle a une double formation, plus complète. L'une comme fonctionnaire aux Jeunesses communistes du temps de l'Allemagne de l'Est, l'autre sous Helmut Kohl [chancelier de 1982 à 1998]. Chez les jeunes communistes, elle a appris à s'adapter et à saisir les opportunités. Chez Kohl, elle a bien sûr appris comment fonctionne le pouvoir et comment on écarte violemment ses adversaires."

    ******************
    Il est primordial pour tenter de comprendre la politique allemande, de connaître la psychologie de Merckel.

    C'est précisément ce qui fait défaut aux gens, qui s'entêtent à mal lire, et à comprendre de travers ce que fait et dit Merckel depuis 2008.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.