mardi 2 juillet 2013

[autarcie] Conférence de Jean-Martin Fortier, maraîcher et auteur du livre "Le jardinier maraîcher"

La base du modèle, quand on essaie d'en extraire l'essentiel, c'est comme toujours, de rendre le sol vivant. Ici avec apport massif de compost au début, pour restaurer la vie des sols, et création de planches de cultures avec sol riche et meuble jusque 40/50 cm, afin que les plantes développent leurs racines en profondeur, et non en largeur, permettant ainsi une plus forte concentration des plants, une meilleure rentabilité à l'hectare, moins de déplacements, d'arrosage, et plus de désherbage nécessaire (le sol étant couvert)...

Planches de 75 cm de large avec 45 cm d'espace de circulation :


5 commentaires:

  1. La largeur entre les rangs ce n'est pas une règle Tonio.

    Tu verras à l'usage en fonction de tes semis. Les courgettes prennent plus de place que les radis.

    Par contre, rappelle toi bien de la disposition de ton potager année après année. On ne replante jamais les mêmes légumes au même endroit deux années de suite.
    C'est catastrophique pour les pommes de terre. J'ai fait l'erreur à mes débuts avec des patates et des échalotes, j'ai eu un rendement minable la deuxième année avec une infestation de doryphores.

    Mais bon, j'étais novice et c'est comme la surface. J'étais parti sur 2000 m2, c'était beaucoup trop grand.
    J'avais commis la même erreur avec les poules. Je n'en ai plus que 5. Avec 12 poules je ne savais plus quoi faire des œufs.


    On peut aussi compléter le rendement en ramassant des plantes sauvages (Pourpier, mauve) qui font d'excellentes salades.
    Les pissenlits au sortir des gelées sont excellents aussi avec des croutons frottés à l'ail, de l'huile de colza grillée et des harengs fumés (attention quand même aux prés à moutons à cause de la Douve).

    Là c'est l'époque des chanterelles (Girolles). Et a l'automne celle des cèpes. J'en ai ramassé plus de 100 kg l'année dernière. Séchés ils se gardent tout l'hiver.

    Et c'est plus drôle de ramasser les champignons le dimanche après midi que de rester devant Druker.



    RépondreSupprimer
  2. bon ba voila finalement c'est pas compliqué de révéler que les machins bidule bobotisé avec du vrai rendement, ce n'est que le jardiner de nos grands parents. Avec 2-3 techniques moderne industriel, couverture en plastique, serre, pesticide et résultat rapide grâce à des tonnes de terreau.

    RépondreSupprimer
  3. disco je te propose un défi pour ton jardiné

    http://www.ina.fr/video/VDD09005602/culture-de-l-asperge-video.html

    c'est pas du boulot de tamponne papier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est rien par rapport au boulot que demandait d'en cultiver toute l'année pour Louis le 14ème.
      De chaque cotés des rangs d'asperges il y avait des fosses de 2 mètres de profondeur remplies de fumier frais qu'il fallait changer tout les deux jours pour maintenir le sol en température.

      Supprimer
  4. http://www.jardin-a-manger.com/travauxdumois/compagnonnage.htm

    http://www.jardin-a-manger.com/travauxdumois/rotation.htm

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.