lundi 1 juillet 2013

Europe : rebond de la production industrielle partout sauf en Allemagne et aux Pays-Bas

Europe Is Making A Comeback
Business Insider, Joe Weisenthal, 01/07/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien



Et zoom sur la France :
Big Upturn In French PMI
Business Insider, Joe Weisenthal, 01/07/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien


Notez tout de même que sous 50, on est toujours en déclin. C'est juste qu'on tombe moins vite là...

5 commentaires:

  1. hausse ou rattrapage, une scie bien usée

    RépondreSupprimer
  2. C'est exactement le même "blip" qui s'est produit vers septembre 2012... mais à un niveau plus bas.

    Regarde les ventes de voitures en juin... Ajoutons les politiques démentes de Neuneu et de son gang, plus l'environnement international (qui n'est pas vraiment "porteur")... bref, une hirondelle bras cassée pour un printemps que nous n'avons pas eu (au niveau météo).

    La pause estivale arrive... avec sa cohortes de nouveaux chômeurs en septembre, et les crédits bancaires aux PME qui continuent de baisser, les boîtes qui ferment en silence.

    Neuneu est cuit.

    La lente descente, en enfer, se poursuivra.

    RépondreSupprimer
  3. L'Europe va finir l'année à l'agonie et on va nous apporter les solutions de la "dernière chance" sur un plateau d'argent : le fédéralisme (parce que l'union fait la force) et le marché transatlantique (pour nous protéger des chinois). C'est beau.

    RépondreSupprimer
  4. Dans la zone euro (ZE17), le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s’est établi à 12,1% en mai 2013, en hausse par rapport au taux de 12,0% relevé en avril.

    Aujourd'hui, il y a deux Europe :

    - l'Europe des pays périphériques : ces pays sont en faillite. Le chômage atteint des niveaux catastrophiques ;

    - l'Europe des pays du nord : ces pays sont en train de sortir de la crise.

    Ces deux Europe s'éloignent l'une de l'autre de plus en plus vite.


    Zone euro : chômage pour le mois de mai 2013 :

    1- Médaille d'or : Espagne. 26,9 % de chômage.

    2- Médaille d'argent : Grèce. 26,8 % de chômage.

    3- Médaille de bronze : Portugal. 17,6 % de chômage.

    4- Chypre : 16,3 % de chômage.

    5- Irlande : 13,6 % de chômage.

    6- Italie : 12,2 % de chômage.

    Ces six Etats européens périphériques s’enfoncent dans la crise de plus en plus profondément. Leur situation devient désespérée.


    Et les pays qui ont le moins de chômage ?

    Pays-Bas : 6,6 % de chômage.

    Luxembourg : 5,7 % de chômage.

    Allemagne : 5,3 % de chômage.

    Autriche : 4,7 % de chômage.

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/3-01072013-BP/FR/3-01072013-BP-FR.PDF

    RépondreSupprimer
  5. Un fait supplémentaire qui prouve que cela n'est qu'un "blip".

    Le nombre de défaillance de grosses entreprises (+200 salariés) explose...

    http://tinyurl.com/q28efrk

    **************
    Si la tendance est à la hausse pour toutes les tailles d'entreprises, ce sont surtout les grandes qui enregistrent une forte progression de défaillances: sur les cinq premiers mois de l'année 2013, celles dont le chiffre d'affaires dépasse 15 millions d'euros affichent une hausse de la sinistralité de 15,7%. Plus inquiétant encore, celles de plus de 200 employés une explosion de 33%.

    Et ce, avec un risque d'effet domino qui pèse sur la chaîne des sous-traitants. Depuis le début de l'année, le chiffre d'affaires cumulé des quinze plus grosses défaillances françaises atteint près de 2,7 milliards d'euros.
    **************

    Neuneu est cuit.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.