vendredi 12 juillet 2013

Groucho comptabilité pour groucho capitalisme

Le trou est quasiment aussi grand que la dette publique elle-même... Avec surtout ces 9000 milliards de hors bilan de la FED et sur lesquels cette dernière ne veut pas donner de détails :
Visualizing Uncle Sam's Missing Money
ZeroHedge, 11/07/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
With a national debt approaching $17 trillion, Uncle Sam is tightening his belt and looking under the cushions for extra change. But a closer look at his pocket book reveals just how little he knows about where your money is going. The following infographic provides a few examples that will make you think twice about Uncle Sam's accounting skills.

4 commentaires:

  1. D'abord ça m'a fait marrer, ensuite je me suis demandé :

    Billion = Milliard
    Trillion = 1000 Milliards

    Ah oui quand même.

    Et c'est eux qui on inventé l'école de Chicago, avant de libéraliser, faudrait peut être apprendre à compter.

    Et c'est eux qui ont inventé la tolérance zéro ... Zéro, oui mais pour les pauvres.

    RépondreSupprimer
  2. ben c'est sur que si ils montrent combien ils ont donne aux banques euros pour les garder a flot, l'amerloque de base il va flinguer tout europeen qu'il rencontre, et ils viendront plus jamais faire les touristes en europe. 8 trillions donnes aux banques euros en 2008-2009

    RépondreSupprimer
  3. Mais arrête ton char, bon dieu !

    Les USA d'aujourd'hui n'ont rien de "libéraux", n'ont rien de l'"école de chicago" !

    Tu confonds tout, tu mélanges tout.

    Ce que ce bordel démontre d'une manière certaine est que l'état, quel qu'il soit, est aujourd'hui simplement une mafia privée travestie.

    Voilà. Pourquoi prendre des risques à braquer une banque, dealer de la drogue ? Et pour de petits montants en plus ?

    Alors qu'en dirigeant un "état" on utilise le levier légal pour piquer le pognon ? Et sur des montants très élevés ?

    Voilà la réalité. Les USA, comme tous les autres pays, ne sont qu'une association de malfaiteurs.

    Les USA, les vrais, étaient ceux des Pères fondateurs. Voilà des vrais principes, voilà des gens qui étaient respectables, voilà la vraie liberté...

    Mais tout cela est mort depuis longtemps.

    Mais ce qui personnellement me fait le plus de peine est de voir tous les bobos gauchos (surtout français) qui continuent comme des poulets décapités à voir du "libéralisme extrême" partout, des odieuses "écoles de chicago" partout, du "capitalisme débridé" partout... alors que nous vivons dans un camps de concentration à l'échelle planétaire.

    Ni plus ni moins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je sais ça fait mal de se rendre compte que ceux qui ont le même discours que toi sont en fait de gros escrocs.

      Bah, t'es pas le premier, imagine la tronche des idéalistes du communisme quand ils ont vu le résultat en URSS et en chine.

      Il y a tout de même une différence, le coco ont ouvert les yeux. Les libéraux par contre, pense toujours qu'en laissant faire, on aura des acteurs parfaitement responsables qui lutteront sainement dans une concurrence librement accepté par tous et pour le bien être de tous.

      AMEN.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.