mercredi 17 juillet 2013

Hollande et la stratégie de l'humiliation

Simple petit questionnement. Mais rassurez vous, ça vole pas haut. Même ceux qui ont l'habitude de s'informer avec les vaticinations de Roland Cayrol ou Christophe Barbier à C dans l'air devraient pouvoir suivre...

Ce qui se passe ces derniers temps me paraît quand même un peu gros.

Pas un jour qui passe sans que le PS chie à la tronche de la France enracinée. Femen par ci, mariage gay par là, un soupçon d'arrestations arbitraires... La totale...

Plus j'y pense et plus je me dis que de la part de ces politocards, c'est de la pure tactique. Les frères la truelle du PS savent pertinemment que la France entière les vomit (à part leurs quelques clientèles bien spécifiques) et qu'ils vont se faire démolir aux élections.

Leur seule chance, c'est d'obtenir des seconds tours FN/PS...

Alors ils font tout pour détruire l'UMP, la droite klepto mondialiste, en énervant au maximum la France enracinée pour la pousser à voter FN... (tout en faisant mine de déplorer la montée du FN).

Le PS a très bien vu ce qui se passe aux USA ou en Angleterre, avec cette division de la droite entre mondialistes kleptos pro système et anti mondialistes pro peuple enraciné. Cette division amène systématiquement la gauche festiviste mondialiste et immigrationniste au pouvoir.

Alors ils font tout pour obtenir la même chose.

C'est leur seule chance de ne pas se faire dégager à coups de pied au cul.

40 commentaires:

  1. vous croyez vraiment qu'en deuxième lecture le PSSS aura plus de chance ?

    RépondreSupprimer
  2. C'est une impression que j'avais aussi, que le PS faisait le jeu du FN, volontairement ou non. Il y a sans doute du vrai dans ce que tu dis.
    Il ne faut pas oublier que Hollande est le "fils" de Mitterrand, lui-même descendant de Machiavel...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le risque, c'est qu'à vraiment trop énerver la France, il va obtenir un second tour UMP / FN... Et c'est plus ça qui se dessine...

      Tout est question de dosage...

      Supprimer
  3. Si c'est le cas, j'avoue que c'est osé / rusé.
    C'est possible vu qu'ils ont une stratégie politique qu'ils ont du apprendre de Sarko : diviser le camp d'en face, récupérer un max de voies des immigrés (98% hollandistes a cause de allocs la mariage gay n'y changeant rien).
    Alors pourquoi pas ... c'est plausible.
    On le saura probablement jamais.

    RépondreSupprimer
  4. Pfff c'est pas de la tactique, ils sont juste prisonniers de leur idéologie.
    Il ne faut pas voir de la stratégie là ou il n'y a que de la nullité...

    RépondreSupprimer
  5. Oui Tonio, exactement, il va y avoir du FN/UMP au final.

    Et puis rien ne dit qu'on ira jusqu'aux élections... ils vont se faire dégager à coups de pied au cul AVANT.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne sais pas s'ils sont si intelligents, ou si pervers pour faire çà, bien que je me sois fait cette réflexion, mais sous un autre angle, à savoir impôts, taxes, .... En gros, faire chier toute la France productive pour favoriser l'improductive et jouer à : avec eux, ce sera pire, ils vous en prendront plus et nous, on vous fait des cadeaux, style jour de carence.
    En fait, je pense que ce n'est pas de la tactique: ils sont convaincus, comme c'est la gauche, le camp du bien, de la morale, du juste jouir et du festivisme, d'avoir une mission "civilisatrice". Exemple, le livre de peillon étant antérieur à l'élection de pays-bas annonçant la couleur.
    Et puis, dans certaines villes bien festives où la population est immigrée, où dans les grandes villes de bobos, va trouver ne serait-ce qu'un électeur du FN, voire de l'UMP le cas échéant.
    Difficile d'avoir une majorité.
    Ils sont mathématiquement sûr d'en conserver quelques unes, au pire, plus celles de ville ou campagne votant traditionnellement à gauche.
    Une branlée limitée, somme toute.

    RépondreSupprimer
  7. Non je ne crois pas à ce genre de tactique. C'est plus basique que cela. Il veulent juste un grand ennemi, une sorte de grand croque-mitaine nazi contre lequel ils veulent se poser en sauveur. Et si le grand méchant nazi-homophobe-terroriste n'existe pas (c'est le cas), alors ils vont l'inventer de toute pièce. Le PS contre la grande menace fasciste, contre le retour du spectre des heures les plus sombres de notre histoire ; voilà la fable qu'ils inventent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. + 1

      Ils ont complètement abandonné l'héritage de Jaurès. Pour masquer leur incompétence et leur abandon des classes populaires, ils arborent un anti-fascisme délirant et anachronique.

      Supprimer
    2. c'est probable en effet, du moins très plausible.
      en gros, ils croient a leur propre propaganda

      Supprimer
  8. A mon avis ils sont idiots tout simplement, il n'y a pas de stratégie là dedans. C'est pathétique mais même en tactique de politique politicienne ils sont nullissimes.

    On pouvait penser que toutes les âneries qu'il pouvaient dire avant les élections participaient au jeu de l'opposition, sauf qu'au bout d'un moment je me suis rendu compte qu'ils les pensaient vraiment.

    Depuis le départ même en écartant tout parti pris partisan, je me doutais que ce parti n'était absolument pas prêt à tout les niveaux pour gouverner un pays comme la France.

    Il n'ont strictement rien appris dans l'opposition, bien au contraire ils ont régressé en radicalisant leur idéologie devenue de plus en plus en plus sectaire et déconnecté de la réalité.

    Sur LCP j'en ai entendu un dire à propos des sifflets "il faut du temps pour imposer un style". Est-ce qu'il a bien vu la gueule du style ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec vous. Je pense qu'ils sont simplement con...Aucune tactique là dedans, il ne faut pas les croire forcément plus malins que le quidam moyen. Ils reviennent aux origines de leur idéologie, quand ils ne pouvaient pas voir le capitalisme en peinture et qu'ils voyaient dans le communisme une grande avancée...Je me souviens encore du temps de leur revirement, quand ils ont commencés à accepter le marché ! C'était hallucinant. Non vraiment, ils sont juste cons.

      Supprimer
  9. non,ils ne se rendent pas compte qu'un certain nombre les vomit.une bonne partie du pays est encore indifférente:les retraités et la fonction publique et assimilés.ceux qui les vomissent sont les actifs des petites entreprises du vrai secteur concurrentiel soit une minorité.quand tu bosses a la bnp,véolia ou orange tu ne les vomis pas

    RépondreSupprimer
  10. Même analyse, Hollande s'essaye au Mitterandisme. Problème, il n'a pas la même carrure encore moins le même QI (on peut détesté mitterands et reconnaitre quand même qu'il était rusé le bougre) et ça risque de lui péter à la gueule.
    La gauche est consciente qu'il vont perdre TOUTES les prochaines élections, jusqu'en 2017 inclus ce ne sera peut être pas flagrant avec les municipales. Quoique même si ils perdent celle ci, jugé une élection plutôt de personne que de partis, ca donnera l'étendu de vomi des français pour la gauche.
    Ne pas les sous estimer, ces gens sont très intelligents, ils savent se qu'il font (ou pas ceci dit).

    RépondreSupprimer
  11. "C'est leur seule chance de ne pas se faire dégager à coups de pied au cul."

    Je n'y crois pas.

    D'abord, les Français ne pensent pas à virer Hollande à coups de pied au cul : les Français pensent à rejoindre les plages, à se mettre de la crème solaire, à bronzer, à se baigner dans la mer, à baiser, etc.

    Les Français de 2013 ne sont pas les Français de 1789 : les Français de 2013 sont des petits-bourgeois hédonistes, pas des révolutionnaires.

    Ensuite, il faut voir la nullité des hommes politiques : Hollande est nul. Les dirigeants du Parti Socialiste sont nuls. Mais en face ?

    En face, le trio infernal "Copé contre Fillon contre Sarkozy contre Copé" est en train de préparer une guerre civile interne à l'UMP.

    Ces trois clans sont en train de préparer une guerre civile interne à l'UMP qui va atteindre son paroxysme au fur et à mesure qu'on va se rapprocher de mai 2017.

    La nullité de l'UMP est égale à la nullité du Parti Socialiste.

    Quant au FN, il fera 20 % maximum, et puis basta.

    Et c'est pour ça que François Hollande restera au pouvoir jusqu'en mai 2022.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hollande sera botté dehors, par les (b)urnes ou autrement.

      Supprimer
    2. "D'abord, les Français ne pensent pas à virer Hollande à coups de pied au cul : les Français pensent à rejoindre les plages, à se mettre de la crème solaire, à bronzer, à se baigner dans la mer, à baiser, etc.

      Les Français de 2013 ne sont pas les Français de 1789 : les Français de 2013 sont des petits-bourgeois hédonistes, pas des révolutionnaires."

      Hélas, si vrai !!!

      Supprimer
  12. Moi, je pense que dans le lot, il doit y avoir 2-3 gusses qui ont cette stratégie en tête, en effet : tout faire pour renforcer le FN, et arriver en second tour PS-FN. En tout cas, c'est le mieux pour Hollande.
    Je connais quelques petits bobos, férocement de droite, qui détestent Hollande, ... mais qui en cas de second tour PS-FN, voteront PS. Ce n'est même plus de la réflexion de leur part, c'est du conditionnement. Dans leur esprit, le FN c'est le mal absolu...

    RépondreSupprimer
  13. En ce qui me concerne, j'avais pensé à un coups de la DCRI qui aurait donné un cas bidon et foireux à Valls pour le mettre dans une situation délicate.

    RépondreSupprimer
  14. Plus jamais de vote pour UMP ou le PS, c'est définitif, plus rien ne me fera changer d'avis,et je ne suis pas le seul ! Il y a aujourd'hui des alternatives tel que François Asselineau, il serait temps de se réveiller !

    RépondreSupprimer
  15. @Anonyme de 10h19

    Asselineau, comme Dupont Aignant, sonne le réveil mais permet à ses électeurs de rester couchés !

    RépondreSupprimer
  16. Je ne sais pas vraiment si Hollande restera car nombres d'amis ayant voté PS ne pensent pas du tout mais pas du tout voter encore pour le PS.
    Je lui avait dit si Hollande passe le FN en 2017. Et pour le moment, je penche encore est toujours vers cette direction.


    On ne peut pas énerver tous les services français sans à un moment ou à un autre que ça vous revienne dans les pieds. (Cahuzac...)

    La politique est mauvaise et stérile en france. Une grande partie, malgré ce qu'on en pense, des français commence vraiment à se poser des questions.
    Les heures sup en moins, les retraites, la TVA... et surtout le pseudo débât mariage gay.

    Malgré toutes les manoeuvres qu'ils essayeront de faire, nous allons dans le mur de toute façon. donc PS en 2017, je ne paris pas un cens. FN j'en ai bien peur...

    PS: Tout cela dans le cas ou crise ne rebondit pas et que le pays est encore debout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le FN n'arrivera pas au pouvoir. Il n'y a pas 50% de français prêts à voter pour eux au second tour. Loin de là.

      Et quand bien même ils seraient élus, ils ne les laisseront pas accéder au pouvoir. L'agenda maçonnique babelien prime. Ils aboliront juste la démocratie.

      Supprimer
    2. Le FN doit arriver au pouvoir, c'est une absolue nécessité pour renverser le système. Ceux qui n'ont pas compris ça n'ont toujours rien compris à ce qui vont leur tomber sur la tronche. Il faut voter FN, quelque soit les promesses d'en face. Car ce parti, même s'il est nul, virera au moins toute la clique de nuisibles dans les strates de l'Etat et à Bercy. Et là on pourra repartir de 0, sinon cela ne sert à rien.

      Supprimer
    3. je pense que là ou l'analyse sur le vote FN est biaisée, c'est quelle repose sur un postulat où l'état peut donner sans cesse du pouvoir d'achat à la majorité (allocs RSA, sécu, prime de rentrée scolaire, retraite). cette période se termine, le régiment des personnes frustrées va augmenter sans cesse. ils verront que le PS et L'UMP ne pourront plus rien leur donner, ils vont se détourner de la main qui les a nourri pendant 40 ans.

      yann

      Supprimer
    4. le fn aura des élus locaux aux prochaines régionales:j'attends avec impatience les premiers scandales pour corruption et malversations qui ne manqueront pas de se produire,on se rendra compte qu'ils sont au moins aussi pourris que leurs adversaires,ils l'ont déja amplement prouvé au niveau local a toulon et autres...il y a beaucoup de politocards opportunistes et arrivistes chez eux aussi,il nous faut une classe politique issue de la socièté civile maintenant ou un gars original et positif comme mujica en urugay

      Supprimer
    5. "Le FN doit arriver au pouvoir, c'est une absolue nécessité"

      En 2017, au second tour, on aura Hollande/Sarko.

      Sarko tapera comme un sourd sur les immigrés et sera élu.

      Et on se demandera pourquoi 85% des musulmans votent Hollande alors qu'ils ont un esprit parfaitement d’extrême droite.

      Supprimer
  17. Rien de nouveau sous le soleil. La (gauche/droite) mise l'extrême-(droite/gauche) contre le camp d'en face.
    Voilà pourquoi les partis extrémistes ne manquent jamais ni de moyens, ni de soutiens occultes.
    Ils font aussi partie du système que le système lui-même.
    Et remember : c'est au FN que Chirac doit son élection avec un score à l'africaine.

    De plus, la récession favorise les replis sur soi, donc les réflexes protectionnistes prônés par les idéologies extrêmes - et pas que ; suivez de mon regard certains sur ce blog ;-).

    Mais je ne verserai pas dans la théorie du complot ni la manoeuvre cynique, s'agissant des socialos.
    - jouer au FN est un jeu dangereux ; une ambiance trop délétère a tôt fait de se retourner contre le pouvoir en place, car au jeu de la sécurité, c'est l'UMP qui ramasse la mise
    - la stratégie de la tension est une stratégie UMP ; le PS c'est plutôt la solidarité/progrès. Pas conciliable.
    - enfin, le coup de jouer le FN contre l'UMP, c'est éventé.

    Donc, je crois qu'il y a pas mal de pifométrie dans tout ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dire que le FN fait partie du système sans chercher à le combattre en argumentant qu'il a permis l’avènement au pouvoir de Chirac est d'un telle sottise...!

      Supprimer
    2. Et puis avec "remember" en préambule montre d'emblée votre empathie pour certains des concurrents économiques...

      Conclusion : Vous êtes un peu comme hollande..."Le protectionnisme, surement pas, s'il s'agit d’empêcher les marchandises des Chinois de pénétrer la France, non, surement pas, ca n'est pas notre rôle"....

      http://www.youtube.com/watch?v=TTk2WGne_Gk

      Supprimer
  18. D'aujourd'hui au printemps 2017 beaucoup d'eau va couler sous les ponts. Il n'est pas sûr que Flanby Couille Molle soit encore là en 2017.
    Quant à "Coupé l'eau de vichy", Fillon les valoches ou Jumpé, ils sont grillés : européistes, mondialistes, "immigraSionistes" et pourris jusqu'au trognon. Il y a un facteur qu'il ne faut pas oublier : l'économie. Cette dernière est dans une phase d'instabilité critique et tout peut basculer très vite. Prévoir à six mois est déjà difficile. Pour ma part je suivrai le FN aux prochaines élections, en espérant sauver ce qui restera de la France que j'aime.

    RépondreSupprimer
  19. Je partage entièrement l'analyse.

    RépondreSupprimer
  20. C'est Hollande qui a été humilié semble-t-il.... Il a très mal pris les sifflets et les huées du 14 juillet !

    Il faut continuer... Ne plus le lâcher, lui et sa bande de pourris.

    RépondreSupprimer
  21. Je pense à peu près la même chose.
    Pas une journée sans que j'entende autour de moi : "A force de tirer sur la ficelle, ils vont faire passer le FN"

    Une chose est sûre. Plus personne n'ose avouer qu'il a voté pour ce guignol.

    RépondreSupprimer
  22. Ca y'est, la garde à vue de Vikernes est levée. Il sera quand même poursuivi pour ses propos.

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/07/18/la-garde-a-vue-de-l-extremiste-norvegien-kristian-vikernes-levee_3449857_3224.html

    RépondreSupprimer
  23. http://www.leparisien.fr/faits-divers/la-garde-a-vue-du-neo-nazi-norvegien-kristian-vikernes-a-pris-fin-18-07-2013-2991497.php

    " Son audition n'a en effet mis en évidence aucune préparation de projet terroriste, a indiqué une source judiciaire. "

    RépondreSupprimer
  24. Soral a bien analysé l'action des gouvernants actuels. Faire du sociétal pour mettre en place les réformes en douce. Rien qu'aujourd'hui, ils ont sucré la prime aux entreprises pour les apprentis.

    Le sociétal a un double intérêt, celui de faire monter les extrêmes et de les diaboliser. Et celui d'abattre les spécificités culturelles et la Nation.

    Hollande est le symbole du passage de l'Etat Nation à celui d'Etat tout court, un mot central dans ses discours et interventions. Ce sera aussi l'homme qui va aider à faire passer le statut de Président à celui de simple préfet européen et atlantiste. Juppé sera probablement son successeur.

    RépondreSupprimer
  25. http://www.youtube.com/watch?v=ifqUzlV2yug Son film, à voir.

    RépondreSupprimer
  26. pour ce qui est du sociétal versus social voir l'analyse de Coralie Pages http://ragemag.fr/du-social-au-societal-le-changement-a-moindre-frais-30566/

    La France véritablement enracinée ça doit représenter quelque-chose comme 2% de la population.
    Et l'électorat le plus prompt à voter FN correspond justement à la France la plus déracinée, c'est à dire à famille nucléaire (versus famille souche) et à tradition laïcarde (versus catho). Géographiquement parlant, en gros le Nord-Est et la zone Méditerranéenne. Associer le FN et la France la moins déracinée me semble donc un contresens. La France la plus déracinée vote FN. La France la moins déracinée vote plutôt au centre.
    Un homme comme Jean Lassalle me semble bien mieux incarner un enracinement que MLP.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.