lundi 15 juillet 2013

Joie et bonheur des sociétés multi culturelles

ETATS-UNIS. Zimmerman, le procès qui a ravivé les tensions raciales
Nouvel Obs, Natacha Tatu, 15/07/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le vigile qui a abattu un adolescent noir de 17 ans en février 2012 à la suite d'une altercation a été acquitté ce dimanche. Le jury a conclu à la légitime défense.

Par le hasard du tirage au sort, elles étaient six dans le jury. Uniquement des femmes, des mères de famille. Blanches. Elles ont décidé, au bout d’un procès éprouvant qui a duré près de trois semaines et après un marathon de 16 heures de délibérés, que George Zimmerman, ce vigile du dimanche, paranoïaque et armé, qui voulait jouer les justiciers dans son quartier, pouvait repartir libre. Il risquait la prison à vie pour homicide. Le 24 Février 2012, il a tué Trayvon Martin, un adolescent noir de 17 ans qui rentrait de la superette du coin avec des bonbons, et qu’il a pris pour un cambrioleur. L’affaire avait suscité une immense émotion dans le pays, ravivant toutes les tensions raciales. "Si j’avais eu un fils, il aurait ressemblé à Trayvon Martin" avait déclaré Barack Obama, sortant exceptionnellement de sa réserve sur ces questions raciales.



Thomas Sowell Asks "Who Is Racist?"
ZeroHedge, Thomas Sowell, 14/07/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
I am so old that I can remember when most of the people promoting race hate were white.

Apparently other Americans also recognize that the sources of racism are different today from what they were in the past. According to a recent Rasmussen poll, 31 percent of blacks think that most blacks are racists, while 24 percent of blacks think that most whites are racist.

Among whites, according to the same Rasmussen poll, 38 percent consider most blacks racist and 10 percent consider most whites racist.

Broken down by politics, the same poll showed that 49 percent of Republicans consider most blacks racist, as do 36 percent of independents and 29 percent of Democrats.

Perhaps most disturbing of all, just 29 percent of Americans as a whole think race relations are getting better, while 32 percent think race relations are getting worse. The difference is too close to call, but the fact that it is so close is itself painful — and perhaps a warning sign for where we are heading.

Even in legal cases involving terrible crimes - the O.J. Simpson murder trial or the charges of gang rape against Duke University students - many black “leaders” and their followers have not waited for facts about who was guilty and who was not, but have immediately taken sides, based on who was black and who was white.

6 commentaires:

  1. http://www.dreuz.info/2013/07/il-faut-porter-assistance-a-une-vieille-dame-chassee-de-chez-elle-par-une-organisation-de-droit-au-logement/

    RépondreSupprimer
  2. je ne sais pas si nous sommes en France dans une société multi-culturelle, mais nous sommes désormais officiellement dans une société multi-ethnique. En témoigne le spot diffusé hier soir sur France 2 à l'initiative du CSA (?)sur le thème "j'aime la France" qui faisait intervenir une majorité de français non de souche.
    Je suis partagé.
    D'un côté on nous présente la multi-ethnicité comme une évidence alors que c'est un thème qui n'a jamais été abordé ni discuté ni débattu. De plus le multi-culturalisme n'est jamais loin, et là encore je ne me souviens pas du débat.
    De l'autre, les faits (les gens) sont là et la démarche est plutôt positive.

    RépondreSupprimer
  3. Et ben! On ne peut pas dire que la journaliste du Nouvel Obs soit très neutre...

    RépondreSupprimer
  4. Une étude menée par la Fordham University a classé la firme Rasmussen, de tendance conservative, parmi les instituts de sondage les moins précis lors de la campagne présidentielle de 2012.

    RépondreSupprimer
  5. Le procès de Zimmerman est une leçon de culture US pour qui envisage d'aller aux USA.

    Le verdict montre que si vous êtes engagé dans une querelle avec quelqu'un et s'il n'y a pas de témoin, tuer l'autre est le moyen le moins risqué légalement. En effet aux USA (sauf en Ohio), une fois que vous donnez un semblant de preuve de légitime défense (genre, des égratignures ou un nez qui saigne), c'est à la partie adverse de prouver au-delà du doute raisonnable que vous n'avez pas agi en état de légitime défense.

    RépondreSupprimer
  6. @François : merci de parler ici de ce problème (Odette Lagrenaudie).
    Cette grosse bobo socialope de Raphaëlle Reix, militante du Droit au logement n'a sans doute pas trouvé de travail (c'est fatiguant)!
    Combien gagne-t-elle à jeter des vieux français à la rue pour les remplacer par des parasites diversitaires ?
    Dire que c'est le peuple français qui paie pour son association mondialiste !
    C'est sans doute un job bien rentable de participer au remplacement de population : quelle saloperie ! Les mêmes qui viennent donner des leçons d'humanisme sur la dite "collaboration" des années quarante.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.