lundi 29 juillet 2013

Juergen Stark, ancien chef économiste démissionaire de la BCE, avertit que la BCE va devoir bientôt supporter la dette française

Former ECB Chief Economist Warns "ECB Will Soon Have to Support France with Bond Purchases"
Mish's Global Economic Trend Analysis, Mike Shedlock, 29/07/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Juergen Stark, former ECB chief economist (who resigned in 2011 over a dispute regarding bond purchases), says in an interview in Handelsblatt "The Euro crisis will worsen in late autumn">

Via Google Translate
A year ago, ECB chief Draghi announced plans to do anything to save the euro. The former ECB chief economist Juergen Stark considers this fatal. He fears that the ECB will soon have to support France with bond purchases.

"I think the crisis will come to a head in late autumn. We are entering a new phase of crisis management, "Stark told the Handelsblatt (Friday edition). After the parliamentary elections in late September that France would increase the pressure on the ECB and Germany. The government bond purchase program OMT should actually be used in Spain and Italy. "But the pressure will be enormous, use the instrument in France. And without that, the country must go to the rescue, "said Stark.

A year ago the head of the ECB, Mario Draghi announced in London to do anything to save the euro. A little later, he presented the plans for the bond purchase program OMT.

Draghi bought the governments in Europe time. "But this time was wasted," Stark said.

2 commentaires:

  1. Lundi 29 juillet 2013 :

    A propos des défauts de paiement des pays européens, Mory Doré écrit :

    On le voit il n’existe pas de solution simple à la crise des dettes souveraines de la zone euro : pas de possibilité de forte réduction de dette publique compte tenu du potentiel de croissance limité ; pas de possibilité de détruire purement et simplement la dette, sauf à mettre la BCE en péril ou à en revenir à des mécanismes de monétisation d’il y a plus de 40 ans. Il reste alors des solutions de restructuration qui devront être directement ou indirectement supportées par les investisseurs institutionnels et les épargnants privés.

    Mory Doré.

    http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/finance-marches/finances/221177589/insoutenable-dette-reduire-detruire-restructu

    Pronostic :

    Les pays européens qui vont faire défaut sont les suivants :

    Grèce, Italie, Portugal, Irlande, Belgique, France, Espagne, Royaume-Uni, Chypre, et plus si affinités.

    RépondreSupprimer
  2. Stark enfonce une porte ouverte. Il est évident que la BCE va accroître son rôle, va poursuivre et augmenter le viol de toutes les règles (avec l'accord actif de tous les politiciens européens).

    La France sera aidée. Comme l'Espagne, l'italie, et avant eux d'autres pays.

    C'est inévitable. Et c'est ce qui donne l'assurance insupportable du triste sire Hollande !

    Il sait que le temps joue pour lui, et que les marchés seront dans l'incapacité de sanctionner via les taux sa politique insensée : car il n'y a plus de marché. La BCE achètera, directement ou indirectement, le papier souverain.

    L'élection en Allemagne n'y changera absolument rien. Car Merckel est parfaitement en phase avec ce plan, malgré le pathétique jeu "bad cop / good cop" qu'elle veut nous faire avaler depuis 2008.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.