mardi 9 juillet 2013

La réalité de la "reprise" d'Obama : le 2ème employeur US est désormais une agence d'intérim

Des salariés jetables qui bossent tous pour le communisme privatisé au jour le jour... C'est beau le meilleur des mondes...

Et sinon, le premier, c'est Walmart, des fois qu'il y en aie qui aient eu des illusions...

Meet America's Second Largest Employer: A Temp Agency
ZeroHedge, 09/07/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Despite the mainstream media's inability to see things as they are - as opposed to how they hope them to be for fear of exposing the status quo for the illusion that it really is - the subject of 'job quality' in this recovery-less recovery has never been far from our thoughts since 2010. David Stockman has often discussed the loss of 'bread-winner' jobs and in fact not only are there a record number of Americans with temporary jobs (28 million or one-in-ten non-farm workers) but behind Wal-Mart (itself arguably a somewhat part-time employer), the Washington Examiner reports, that the second largest employer in America is Kelly Services - a temporary work provider. The company, started in 1946, serves 99% of the Fortune 100 and had revenues of $5.5bn in 2012 (though even this burgeoning growth area is struggling in the last quarter).

This is Kelly Services...







And while fees collected are soaring, meaning more and more workers are part-time...



It's been a good run but even Kelly Services is seeing growth slow...


As The Examiner concludes, echoing our and Mr. Stockman's previous thoughts, it's a sad state of affairs for our country that the recovery, or lack thereof, is being fueled by a shift from full-time to part-time work.

3 commentaires:

  1. tu clique, ça arrive, tu sors du camion tu mets en rayon, tu sors la carte numérique et tu jettes

    la productivité de bout en bout

    tu retourne la terre tu mets ton fumier tu sèmes tes graines, ça sort de terre tu sors le couteau tu mange et tu remets au fumier.

    le travail pour soit de bout en bout qui va emmerder les crevars qui touchent plus terre.

    RépondreSupprimer
  2. Temps partiels foireux aux USA... et "emplois d'avenir" bidonnés avec l'argent public en France... y'a pas à dire : Neuneu / Oblabla... c'est bonnet blanc et blanc benêt !

    Janus : 2 visages, mais mêmes mensonges grossiers, même veulerie, mêmes sens de l'entourloupe, mêmes malentendus ("le changement c'est maintenant", "Yes We Can"), même gauchisme mal digéré sous-jacent (mariage gay, obamacare, "justice sociale", "faire payer les riches", etc.), même immigrationnisme (sans papiers chez nous, chicanos clandos à régulariser là bas)

    Et au final : même hypocrisie : RSA en France... food stamps aux US.

    Si, si vraiment... des similitudes stupéfiantes.

    RépondreSupprimer
  3. Tu le verras mais l'article de Zerohedge qui explique que selon les chiffres résultants du calcul "Embauches - Licenciements" et non de l'estimation officielle de début de mois pour faire monter les marchés, les chiffres sont gonflés de 40% en moyenne sur l'année 2013.

    http://www.zerohedge.com/news/2013-07-09/exposing-lie-behind-nonfarm-payroll-numbers

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.