jeudi 4 juillet 2013

L'armée égyptienne renverse Morsi, la Constitution suspendue

L'armée égyptienne renverse Morsi, la Constitution suspendue
AFP via Romandie, 03/07/2013 (en Français texte en français )
→ lien
L'armée égyptienne a renversé mercredi soir le président islamiste Mohamed Morsi, le remplaçant par le président du conseil constitutionnel jusqu'à la tenue d'une présidentielle anticipée.

La Constitution est en outre suspendue, a annoncé le chef de l'armée, le général Abdel Fattah al-Sissi, dans une allocution télévisée.



Et pourquoi ce putsch ? Peut-être un début de réponse ici :
What REALLY Caused the Coup Against the Egyptian President
ZeroHedge, Washington's Blog, 04/07/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Irish Times reports:
Army concern about the way President Mohamed Morsi was governing Egypt reached tipping point when the head of state attended a rally packed with hardline fellow Islamists calling for holy war in Syria, military sources have said.

***

Mr Morsi himself called for foreign intervention in Syria against Mr Assad, leading to a veiled rebuke from the army, which issued an apparently bland but sharp-edged statement the next day stressing that its only role was guarding Egypt’s borders.

***

“The armed forces were very alarmed by the Syrian conference at a time the state was going through a major political crisis,” said one officer, whose comments reflected remarks made privately by other army staff. He was speaking on condition of anonymity because he was not permitted to talk to the media.

***

For the army, the Syria rally had crossed “a national security red line” by encouraging Egyptians to fight abroad, risking creating a new generation of jihadists, said Yasser El-Shimy, analyst with the International Crisis Group.

At the heart of the military’s concern is the history of militant Islam in Egypt, homeland of al-Qaeda leader Ayman al-Zawahri. The military source condemned recent remarks made by “retired terrorists” allied to Mr Morsi, who has deepened his ties with the once-armed group al-Gamaa al-Islamiya.

C'est bien ce que je pensais... Les pions qataris chargés de recréer le grand califat sunnite sautent les uns après les autres...

Et on a du mal à imaginer que ce petit monde n'aie pas demandé l'autorisation des USA avant de se lancer... Surtout quand on voit le timing resserré de tous ces événements, on a du mal à penser que le départ des manifestations en Egypte aie été spontané... G4G...

Hallucinant tout de même la vitesse à laquelle s'est opéré ce changement de stratégie. En moins de deux semaines, les ambitions politiques du Qatar et de l'Arabie Saoudite ont été littéralement nettoyées. Et sans le moindre bruit. Reprise en main généralisée du moyen orient par la maison mère.

A mon avis, la Tunisie va suivre...

9 commentaires:

  1. Je penserais bien ce genre de chose. Le régime, ce que vous voulez, syrien, a tenu face au complot et le manque d'entrain du peuple syrien à renverser son régime, poussant les alliés arabes du bao à envoyer, qui, combattre à la place de l'ASL, le choix n'est pas grand, des tarés islamistes sanguinaires, non seulement sont pas capables de renverser le régime, mais surtout commettent des exactions qui ont retournés l'opinion mondiale et pointé du doigts jusqu'aux bao caché derrière les alliés arabes arabie saoudite qatar turquie, et puis jordanie libye tunisie pour l'afflux d'armes et de djihadistes, ainsi que quelques recyclage de stock d'armes urss des anciens pays de l'est.

    Sur JSS News ils sont pas contents, c'est là qu'on voit que les israeliens peuvent très bien s'arranger avec des islamistes quand ils sont soigneusement triés, et qu'ils soutiennent le renversement de la syrie. ils redoutent le pan-arabisme terme employé à la fin de l'article, c'est normal aussi, diviser pour régner c'est ce qu'ils ont toujours cherché à faire avec succès.

    "Et contrairement à ce que les bonnes âmes voudraient penser, lâcher les islamistes n’est pas forcément une bonne chose. De fait, ce n’est pas vers plus d’ouverture que les égyptiens veulent aller… Mais vers plus d’Arabisme, de pan-arabisme. C’est peut-être pour cela que les photos du sanguinaire Nasser flottent un peu partout sur le Caire ce soir..
    Les égyptiens étaient 80%, il y a quelques mois, à réclamer au gouvernement de déchirer les accords de paix avec Israël. Avec un nouveau Nasser, ce serait chose faite !

    Et parmi ceux qui attendent au tournant, Mohamed el-Baradeï, l’Egyptien qui a permis aux iraniens de gagner de précieuses années dans sa recherche atomique, en publiant de faux rapports lorsqu’il était à la tête de l’AIEA. Baradeï est connu pour ses positions extrêmement hostiles à Israël.

    Comble du ridicule, le régime syrien, confronté depuis plus de deux ans à une révolte devenue guerre civile, a conseillé au président égyptien Mohammed Morsi de démissionner. « L’Egypte pourra surmonter sa crise, si Morsi se rend compte que l’immense majorité du peuple égyptien refuse sa présence et réclame son départ », a indiqué le ministre syrien de l’Information, Omrane al-Zohbi, dans des déclarations diffusées par la télévision syrienne."

    RépondreSupprimer
  2. Reprise en mains et nettoyage de la région avant le déclenchement de la guerre contre l'Iran (et la Syrie)...

    RépondreSupprimer
  3. Les Frères Musulmans ont été d'une incompétence totale.
    mais le problème de fond, c'est que ce pays est n'est qu'un bout de désert peuplé de 80 millions d'individus. La population augmente d'un million chaque année...

    Que ce soit les barbus, les militaires ou les américains qui aient le pouvoir, on s'en fout...

    A part le canal de Suez, les pyramides et un peu de pétrole, il n'y a rien dans ce pays... Même militairement ils ne pèsent rien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un peu de pétrole, oui, mais surtout de moins en moins, le pic pétrolier de l'égypte, c'est 2005 ou 2006, j'ai oublié.
      + révolutions arabes qui font chuter le tourisme.

      a mon avis ce n'est pas une question d'impérialisme, c'est une question que ce pays n'a plus les moyens de maintenir sa population dans un quasi désert, et je ne vois pas comment ça pourrait bien finir, a moins que le reste de la planète n'acceptes de les mettre sous perfusion alors qu'eux même vont avoir de plus en plus de problème ...

      donc selon ce n'est qu'une phase de plus dans la crise du pétrole.

      et ca risque de ne pas être drôle du tout.

      Supprimer
    2. Anonyme: tu dis que militairement ils ne pèsent rien.
      Tu te trompés. Pourquoi les US leurs filent plusieurs milliards de dollars par an? Pourquoi Israël tient tant que ça au traité de Camp David?
      L'armée du vietnam ne pesait rien pourtant ils ont dezingués les français les américains et même les chinois!

      Supprimer
    3. Ils se sont déjà pris des raclées par Israël (guerre des 6 jours, guerre de Kippour... ) ...

      Supprimer
    4. Je en suis pas un spécialiste mais je vois de grosse différence entre les conflits Vietnam/US, Israël/Egypte/Syrie :

      - le Vietnam, c'est comme l’Afghanistan mais en pire : tu ne reconnais pas tes ennemies (nord viet, taliban) de tes amis (sud viet, armée afg régulière) et le terrain n'en parlons pas, montage, passe encore mais jungle ... oups.

      - Israël, dans le dessert face à des arabes, mal équipé, tous ennemis et à découvert, c'est quand même plus simple. Idem pour la France au mali, le désert et tous ce qui n'est pas noir, c'est de l'islamiste ... dommage pour les Touaregs et les maliens à peau claire.

      Supprimer
    5. "Ils se sont déjà pris des raclées par Israël (guerre des 6 jours, guerre de Kippour... )" ==> C'est pas un argument les choses ne sont pas immuables...La guerre des jours date de 1967; le kippour de 1973. Si Israel a fait la paix avec eux c'est qu'Israel en a besoin.

      " Israël, dans le dessert face à des arabes, mal équipé, tous ennemis et à découvert, c'est quand même plus simple"==> c'est plus compliqué que ça: Israel est un tout petit pays donc les lignes de front sont très rapprochées.
      En outre la bande de Gaza a une frontière avec l'Egypte...

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.