lundi 8 juillet 2013

L'asservissement par la dette

Christine Lagarde écarte une restructuration généralisée des dettes publiques
L'Expansion, 07/07/2013 (en Français texte en français )
→ lien
La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde a écarté dimanche 7 juillet la possibilité d'une restructuration généralisée des dettes des pays riches."On ne peut pas imaginer un instant que toutes les économies avancées se retrouvent en Club de Paris dans une perspective de restructuration des dettes globales", a déclaré Christine Lagarde lors des Rencontres économiques d'Aix-en-Provence, organisées par le Cercle des économistes.

La "question du sort des vieilles dettes est une question extrêmement épineuse et fort compliquée à résoudre", a-t-elle ajouté, c'est "un problème dur, de long terme, dont les économies avancées vont subir les conséquences". "Il va falloir repenser un certain nombre d'éléments", a-t-elle estimé, citant "des aspects à la fois purement économiques, purement financiers et aussi des aspects juridiques".



Moscovici n’exclut plus une hausse d’impôts
Libération, 07/07/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici, a reconnu hier que la possibilité que 2014 soit la dernière année d’augmentation de la pression fiscale dépendrait «de l’état de l’économie française». Interrogé en marge des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence, il a expliqué que tout dépendrait de la croissance, un «paramètre sur lequel nous agissons, mais que nous subissons aussi».



Pierre Moscovici veut un ministre des Finances de la zone euro
BFM Business, 08/07/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le ministre de l'Economie a appelé ce 7 juillet à la création d'un ministre des Finances de la zone euro qui présiderait l'eurogroupe et serait commissaire européen aux affaires économiques.



Viviane Reding : "Il n’y a plus de politiques intérieures nationales, il n’y a plus que des politiques européennes"
Blog d'Olivier Demeulenaere, 07/07/2013 (en Français texte en français )
→ lien
"Voici la déclaration hallucinante de Viviane Reding, commissaire à la justice, vice-présidente de la Commission européenne, faite à l’Assemblée nationale : "Il faut lentement mais sûrement comprendre qu’il n’y a plus de politiques intérieures nationales. Il n’y a plus que des politiques européennes partagées dans une souveraineté commune".

2 commentaires:

  1. Comme prévu... on va filer encore 8 milliards à fonds perdus aux peigne-culs grecs.

    *********
    La troïka des bailleurs de fonds de la Grèce a achevé sa mission à Athènes et s'est dite favorable à un déblocage d'une nouvelle tranche d'aide financière pour le pays, une décision qui devra être prise par les ministres des Finances de la zone euro lors d'une réunion prévue ce lundi.
    *********

    A chaque fois c'est le même théâtre grotesque.

    Deux semaines avant l'"échéance", on fait fuiter dans la presse collabo des infos selon lesquelles l'Allemagne ne serait pas contente, blabla.. et le jour dit toutes les crapules sont d'accord pour payer.

    Et ça dure depuis 2008.

    Merckel poursuit sa petite entreprise, son minable sketch "bad cop / good cop"...

    Et pendant ce temps les veaux (français, allemands etc.) continuent de payer, continuent d'être de vulgaires esclaves.

    C'est à pleurer.

    Et Merckel sera réélue haut la main en septembre.

    RépondreSupprimer
  2. On va y venir, vous allez voir, on va y venir...
    A recouper avec ce qu'il se disait aux Experts sur BFM Business ce matin.
    L'Union Transatlantique c'est bien contre la Chine.
    On est dans une logique de blocs.

    Et quand on y sera bien, il y aura un grand jubilé et on imposera à l'Asie d'effacer les dettes de l'Occident too big to fail...
    Est-ce qu'ils vont gober ça ?

    Tant qu'ils n'auront pas de modèle 100% asiatique pour prendre le relai, à mon avis, oui.
    Mais le temps joue contre nous. Tic tac tic tac...

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.