lundi 1 juillet 2013

Le New York Times conseille aux jeunes de quitter la France

Le New York Times conseille aux jeunes de quitter la France
Contrepoints, Fang Shuo, 01/07/2013 (en Français texte en français )
→ lien
"Quel espoir pour les jeunes Français ? Partir." C'est dans les colonnes du New York Times qu'on peut le lire.

"Quel espoir pour les jeunes Français ? Partir." C'est le New York Times qui le dit. Et j'ajoute : lorsque nous cesserons de croire que nous sommes les meilleurs, nous pourrons commencer à rénover le pays.



"To many French people, it’s a completely foreign notion that, around the world and throughout history, voting with one’s feet has been the most widely available means to vote at all." [...]

C'est une idée complètement étrangère à beaucoup de Français que, dans le monde entier et à travers toute l'Histoire, voter avec ses pieds a finalement toujours été le moyen le plus simple et le plus direct pour voter.

"A decrepit, overcentralized gerontocracy" [...]

Une gérontocratie hypercentralisée et décrépie

"The dramatic cultural and economic changes currently shaking the globe are still often met in France with parochial, irrelevant conversations, a symptom of the insular intellectual bubble in which the country has been trapped for far too long." […]

Les bouleversements culturels et économiques qui secouent le monde aujourd'hui n'y suscitent souvent que des conversations de comptoir, dénuées de pertinence, comme un symptôme de la bulle intellectuelle dans laquelle ce pays s'est enfermé depuis beaucoup trop longtemps.

"Young French people need to go abroad, to work, to travel, to see how things can work differently in cultures and countries that don’t play by the same old rules" — and then [...] help reconcile the broader population with the global reality that France has shunned for far too long." […]

Les jeunes Français doivent aller à l'étranger, pour travailler, pour voyager, pour voir comment les choses fonctionnent différemment dans des cultures et des pays qui ne jouent plus nos bonnes vieilles règles - et ensuite ils pourront revenir, et réconcilier le reste des Français avec cette réalité mondiale que la France a rejeté depuis bien trop longtemps.

Je vous invite vivement à lire l'article d'ailleurs assez bref, de M. Felix Marquardt sur le site du New York Times. Au-delà du fait de savoir s'il a raison ou non, il est bon de savoir - je veux dire que cela doit nous faire tous réfléchir - que les propos de ce genre se multiplient dans la presse étrangère depuis quelques mois.

Ne cédons pas à la facilité de prétendre que ce serait par malveillance : bien au contraire, ce sont précisément ceux qui aiment la France, et qui sont tristes de voir sa résignation actuelle au morne et au médiocre, qui prennent la plume. Non pas pour insulter, pour blesser, ni pour se réjouir, mais plutôt dans l'espoir de la voir se réveiller enfin. Parce qu'ils sont convaincus que la France a mieux à offrir que ce qu'elle produit actuellement. Un peu comme l'auteur de ce blog finalement.

39 commentaires:

  1. Je suis assez d'accord. Les français ne voyagent pas assez et ne prennent pas assez le temps de découvrir comment les autres pays fonctionnent. Toujours persuadés que le système français est le meilleur et que tout le monde nous l'envie. Les médias ont bien fait leur travail.

    Mon voyage au Vietnam se passe bien. L'ambition du pays est de se rapprocher de la réussite de Singapour. Les parents envoient tous leur enfants à l'école et prennent des cours du soir en anglais. La plupart des français pensent encore que le Vietnam fait travailler ses enfants dans les champs ou dans les mines... Le pays est très ouvert et très libéral. De la corruption ici et là, mais finalement c'est pas bien méchant et ça rend le système moins rigide. Mais les français pensent encore que le Vietnam subit une dictature qui contrôle tout et partout...

    Perso j'ai décroché un poste de développeur senior au 1er CV envoyé, malgré que je ne parle que français et anglais. C'est dans une petite entreprise à Hanoi qui fait du jeu éducatif. On bosse 43 heures par semaine, dans une ambiance sympa. Je suis payé 600USD. Mon patron m'a promis que je passerai Chief Technology Officier dans les 6 mois si tout se passait bien, avec un salaire passant à 1000USD + intéressement.

    C'est assez marrant d'expliquer à un Vietnamien comment le système français fonctionne. Il est tout de suite très intéressé quand on lui dit qu'en France, les soins peuvent être gratuit et que si on ne travaille pas, alors on peut toucher une pension de l'état. Il l'est beaucoup moins quand on lui dit qu'en contrepartie l'état raque minimum 50% de ce que l'on gagne lorsqu'on travaille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On vit comment là-bas avec $600 (par mois ?) ?
      Les loyers c'est combien ?

      Supprimer
    2. Une chambre d'hôtel de bonne facture (propre, lit double, baignoire, meubles en menuiserie, TV, internet, frigo, ménage fait tous les jours...) m'a coûté 12USD la nuit. Les locations de telles chambres au mois tournent entre 100USD et 200USD. Il faut juste prendre la précaution de visiter pour vérifier l'état de propreté.

      Je commence seulement ma recherche d'appartement (salon + chambre + cuisine + SDB). Ca ne devrait pas coûter plus de 200USD.

      Au niveau bouffe, en local tu peux manger entre 1USD et 2USD le plat, selon si il y a de la viande ou pas, si c'est pris dans la rue ou dans un restau. Compter 0.50USD la bière dans un restau. Un cinéma (3D, salle moderne d'excellente qualité) coûte entre 3USD et 5USD selon l'horaire. Un ticket de bus coûte 0.35USD. 35km en taxi coûte 15USD. Un aller/retour domestique en avion entre 2 villes distantes 1400km coûte160USD. Le litre d'essence coûte 1USD.

      Supprimer
  2. J'ai aussi trouvé une petite amie. Ici les filles me trouvent "handsome". Jamais on m'a dit ça en France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans une société normale, les femmes respectent et admirent les hommes. Même s'ils ne sont pas ultra beaux ou ultra friqués.

      Supprimer
    2. Punaise...
      Faut que j'aille au vietnam...
      A 600 USD, tu t'en sors ?

      Supprimer
    3. Effectivement, je ne suis ni l'un ni l'autre. Au Vietnam les femmes veulent juste un homme pas trop laid, respectueux, qui a envie de se marier un jour et d'avoir des enfants.

      C'est tout. Et au moins elles savent ce qu'elles veulent.

      Supprimer
    4. Hé oui Anonyme 1 juillet 2013 13:43, vous avez bien raison et c'est à souligner.

      Supprimer
    5. "Dans une société normale, les femmes respectent et admirent les hommes."
      Hé bé... Bonjour le retour en arrière.
      Vous vous rendez compte au moins du machisme et de l'archaïsme d'une telle affirmation, au moins ???

      Supprimer
    6. "les femmes respectent et admirent les hommes"

      A ben voilà, là on est bien dans l'enraciné indécrottable.

      Plus de problème de genre, la femme est un sous être humain dépendant de l'homme, nickel.

      Finalement, entre ça et Attali, je crois que je vais choisir le deuxième.

      Supprimer
    7. « Le bonheur de l'homme, dit Zarathoustra, a nom : je veux. Le bonheur de la femme a nom : il veut. »

      "Les femmes sont une propriété, un bien qu'il faut mettre sous clé, des êtres faits pour la domesticité et qui n'atteignent leur perfection que dans la situation subalterne."

      Supprimer
  3. Pour aller ou ? A Detroit ?
    Ecoeurant cette propagande à l'exil...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Canada, Australie, Suisse, Suède, Singapour, Chine, Vietnam, Corée du Sud....

      Supprimer
    2. Comme le disait le grand philosophe Raymond Domenech, on vit ensemble on meurt ensemble.
      J'estime que nos grand-parents nous ont laissé un beau pays, j'y suis attaché, je ne vois pas pourquoi j'irais ailleurs. Depuis deux générations qu'on est en train de tout détruire, ca suffit. On doit s'inspirer des pays cités et pas se barrer. De toute façon, si la France tombe le monde tombera avec, pour plusieurs raisons, notamment sur le plan bancaire avec nos 4 Fukushima systémiques et leurs leverages de folie.

      Supprimer
    3. "J'estime que nos grand-parents nous ont laissé un beau pays"

      C'est pas faux, le problème c'est plutôt ce que nos parents laissent.
      Le monde se débrouillera très bien sans la France.

      Supprimer
  4. Parce qu'aux USA c'est différent !

    RépondreSupprimer
  5. C'est vraiment à mourir de rire !

    Venant d'un pays où le pouvoir d'achat des 99 % de la population est en chute libre... Et où je ne parle même pas de l'effrayante dégradation des libertés individuelles...

    Assez fascinante cette tendance au masochisme en France, dans les parties les plus réactionnaires - même si, évidemment, il y a plein de choses à améliorer en France. Mais à lire certains papiers, on a un peu l'impression qu'on vit au Mali...

    Ami jeune Français, reste en France, Contrepoint va baisser ton salaire, te faire trimer 40 heures (donc bonjour le chômage - vu qu'il y a déjà bien trop de main d'oeuvre...) jusqu'à 67 ans, et contribuer à largement pacifier le pays... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toi qui est à mourir de rire.

      T'accepteras donc jamais la critique, parce que tu trouveras toujours un prétexte pour rejeter ton interlocuteur.

      Je connais des gens qui galèrent gravement en France, et pourtant ce sont des gens compétents. Il y a effectivement des choses totalement aberrantes, et on ne s'en rend compte qu'en allant voir ailleurs.

      Je vais prendre 1 exemple: la caissière de supermarché. Je crois que dans le monde entier, la France est le pays qui maltraite le plus ses caissières de supermarché. Dans n'importe quel autre pays, c'est un boulot normal. Mais en France c'est une torture, c'est avilissant et ta hiérarchie te traite pire qu'une merde. Et on retrouve cela dans beaucoup d'autres métiers du tertiaires et de la restauration. Si je dois faire l'un de ces métiers, ce sera n'importe où dans le monde, sauf en France !

      Supprimer
    2. Sébastien BERTHAUD1 juillet 2013 à 15:32

      A mourir de rire, effectivement, il va en falloir de la main d’œuvre pour payer tous ces pseudo-économistes, simili-fonctionnaires qui nous assènent leurs vérités douçâtres à longueur de pages ultra-subventionnées et d’émissions dans lesquelles toute le monde se tape dans le dos.... Ceux là mêmes qui censurent toute forme de pensée dissidente sur leurs blogs web 1.0 dignes des plus belles heures du collectivisme à la franchouille....mort de rire effectivement

      Supprimer
    3. Bah, Olivier, laisse faire, les voyages forment la jeunesse.

      J'ai un employé qui revient d'Australie : 1 il s'est fait viré, fin de visa. 2 il revient plus pauvre qu'en partant (malgré qu'il ait été remboursé des charges sociales payés).

      Mon neveu qui a fait des études très cher au Canada, a été contraint de prendre des vacances en France ... Depuis des problèmes administratifs l' empêche de retourner au Canada. Il a pourtant obtenu son diplôme (pilote) qui n'est pas valable en France.

      Ced saura retrouver le chemin de la France s'il chope une maladie bien coûteuse, ce que je ne lui souhaite pas.

      Supprimer
    4. La question ici n'est pas de faire l'apologie de ce qui se passe chez les autres, mais de se remettre un minimum en question.

      On est pas en train de dire qu'il faut s'expatrier, mais simplement d'aller voir comment cela fonctionne chez les autres. A priori pour découvrir d'autres façons de raisonner, à fortiori effectivement pour mieux apprécier ce qui nous est acquis.

      Vous le faites exprès ou vous êtes bouchés ?

      Supprimer
    5. CED, au niveau de ton visa, tu fais comment ?

      Et quid du "permis de travail" (c'est nouveau au vietnam). Ton employeur fait tout dans les règles ? C'est une boîte VC ou étrangère ?

      Bon enfin, 600 dol c'est quand même pas énorme.

      Je ne veux pas casser ton rêve, mais dire du Vietnam, en particulier du nord, que c'est "très ouvert et très libéral"... c'est forcer le trait ! Ou faire de l'anticipation !

      Je te rappelle qu'il coffre des cathos, des minorités et des bloguers !

      Les vieux VC, très idéologues, tiennent encore le pouvoir. Ils sont en outre tous xénophobes (trait commun à tous les pays asiatiques).
      En tant que "tay" tu vas le sentir...

      Le prestige du blanc baisse... baisse.
      Mais bon visiblement c'est ton premier voyage, donc tu as encore le voile "rose".
      ;-)

      Quand tu en auras marre de voir les mecs du nord faire la gueule... tu n'auras plus qu'à aller à Saigon. C'est plus chaleureux.

      Sans compter la météo... L'hiver à Hanoi est carrément odieux.

      Supprimer
    6. "Je connais des gens qui galèrent gravement en France, et pourtant ce sont des gens compétents. "

      C'est vrai qu'aucune personne compétente n'est en galère aux USA...

      Bien sûr qu'il faut voyager et se remettre en question, c'est juste que je n'ai pas vu dans l'article américain un appel à ce que les jeunes américains aillent voyager en France pour découvrir un mode de vie ma foi pas si inintéressant...

      Ca marche dans les 2 sens...

      Ceci étant, le papier original n'est nullement une ode à l'enrichissement culturel par le voyage, mais une pure oeuvre de propagande politique dans le cadre de la guerre économique en cours.

      Supprimer
    7. Le Visa se renouvelle tous les 3 mois pour 45USD (via fonctionnaire corrompu). Ca fait cher, mais ma boite (locale) est censé m'avoir trouvé une solution de long terme. On va dire que je compte rester un an. Le temps d'apprendre le Vietnamien et voir si il est possible de mettre en place des ponts de délocalisation entre le France et le Vietnam (oui tu as bien lu, tu croyais que j'allais planter du riz ?).

      Il emprisonnent des cathos ? T'as vu jouer ça où ? Ils y a des églises dans toutes les villes ! La messe tous les dimanches matins !
      Ils sont racistes ? J'ai pas ressenti ça (2 mois de séjour). Au pire tu passes pour un porte monnaie auprès des chauffeurs de taxi. Mais raciste, pas particulièrement.

      Niveau météo d'hiver, m'en fout j'ai vécu à Montréal 1 an, ça peut pas être pire.

      Supprimer
    8. "On est pas en train de dire qu'il faut s'expatrier, mais simplement d'aller voir comment cela fonctionne chez les autres."

      De quoi on parle, de ce qu'il y a dans ta tête ou de l'article du NYT ?

      Supprimer
  6. Neuneu est content de lui !

    Il a signé 5 "emplois d'avenir", des non jobs dans des collectivités locales, payés par les con-contribuables.

    Il est ravi.

    Bravo Neuneu ! 5 électeurs de gagnés... Pas sûr que cela suffise pour 2017...
    **********
    Le président François Hollande a affirmé aujourd'hui à Lanester (Morbihan) qu'au 1er juillet "33.000 emplois d'avenir" avaient été signés, estimant que le programme "s'exécu(tait) comme prévu" pour aboutir à la fin de l'année à 100.000 emplois de ce type.

    Le chef de l'Etat a signé 5 emplois d'avenir à la mairie de Lanester, près de Lorient où il doit se rendre ensuite dans un hôpital.
    ***********

    RépondreSupprimer
  7. T'as oublié d'y laisser un commentaire, Tonio avec cet article ...

    Sa pique un peu de le voir repris ici
    pour quelqu'un qui critique l'Homme nouveau Hors sol vendu par les merdias.

    Le français créatif et rigoureux, je le préfère autour de moi.
    Enfin, si c'est le NYT qui le dit...
    Xion

    RépondreSupprimer
  8. La France est entrée en décadence en mai 1974.

    Depuis mai 1974, tous les présidents de la République française ont comme priorité numéro 1 : la construction européenne.

    Résultat : une catastrophe.

    Dans la zone euro (ZE17), le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s’est établi à 12,1% en mai 2013, en hausse par rapport au taux de 12,0% relevé en avril.

    Aujourd'hui, il y a deux Europe :

    - l'Europe des pays périphériques : ces pays sont en faillite. Le chômage atteint des niveaux catastrophiques ;

    - l'Europe des pays du nord : ces pays sont en train de sortir de la crise.

    Ces deux Europe s'éloignent l'une de l'autre de plus en plus vite.


    Zone euro : chômage pour le mois de mai 2013 :

    1- Médaille d'or : Espagne. 26,9 % de chômage.

    2- Médaille d'argent : Grèce. 26,8 % de chômage.

    3- Médaille de bronze : Portugal. 17,6 % de chômage.

    4- Chypre : 16,3 % de chômage.

    5- Irlande : 13,6 % de chômage.

    6- Italie : 12,2 % de chômage.

    Ces six Etats européens périphériques s’enfoncent dans la crise de plus en plus profondément. Leur situation devient désespérée.


    Et les pays qui ont le moins de chômage ?

    Pays-Bas : 6,6 % de chômage.

    Luxembourg : 5,7 % de chômage.

    Allemagne : 5,3 % de chômage.

    Autriche : 4,7 % de chômage.


    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/3-01072013-BP/FR/3-01072013-BP-FR.PDF

    Chômage des jeunes de moins de 25 ans :

    Grèce : 59,2 % de chômage des jeunes de moins de 25 ans.

    Espagne : 56,5 % de chômage des jeunes.

    Portugal : 42,1 % de chômage des jeunes.

    Italie : 38,5 %.

    Slovaquie : 34,6 %.

    Irlande : 26,3 %.

    RépondreSupprimer
  9. Quand vous partirez à l'étranger, vous deviendrez des... immigrés. Et si vous restez suffisamment longtemps dans votre pays d'accueil, et si vous avez des enfants, seront-ils français? Vous savez ce concept unique au monde qu'on ne trouve qu'en France (camembert, pinard, saucisson, la bonne chaire et la belle vie) Ou bien seront-ils... autre chose? Une espèce de mélange entre plusieurs cultures, la française, la locale, et un zeste de mondialisation (dans le bon sens du terme). Bref, un citoyen moderne et... oups, j'ai failli dire babelien ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. + 1000 on voit bien les incohérences intrinsèques des "marinistes..."

      Après ce "lobbying" des usa me fait doucement rigoler: le but des US est de piller les jeunes diplômes français.
      Après si les dirigeants français sont trop cons là on ne s'en sort plus.

      Supprimer
  10. Eh oui... Mais est-ce un contre-argument ?

    -qui a le plus à perdre de ces départs ? Ceux qui restent bien entendu, soit parce qu'ils n'ont pas le choix, soit parce qu'ils sont les complices, supplétifs, profiteurs du Système (fonctionnaires, immigrés, gauchistes)

    -Ceux qui seront partis... oui en effet pour certains ils se couleront dans un nouveau moule et s'oublieront en tant que français. D'autres encore attendront patiemment que les précités se cassent la gueule avec leur Système à la con, pour revenir en France, afin de reconquérir leur pays d'origine.

    Bref, il faudra un peu plus que l'argument pinard-saucisson-ca-vous-manquera pour tenter d'enrayer l'inévitable...

    A bon entendeur salut.

    RépondreSupprimer
  11. Ouais c'est ça les gars, partez vivre à Hanoi ou à Detroit, les voyages forment la jeunesse... On rigolera bien quand vous rentrerez au pays, amers et désabusés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de passer 2 mois de vacances à me dorer la pilule sur plage et à manger des fruits exotiques. J'ai rencontré une jolie nana et je vais faire une expérience dans une entreprise locale.

      Comment diantre pourrais-je rentrer amer et désabusé ????? Je suis à 300% de tout ce que j'espérais ! Il peut arriver n'importe quoi, ça restera de toute façon une expérience formidable.

      Supprimer
    2. Ced : lis et prépare-toi mentalement...

      http://www.objectifeco.com/economie/politiques-economiques/fonctionnaire/quand-ma-polygamie-me-permet-de-comprendre-linteret-de-letat-providence.html

      Je ne suis pas sûr que l'expérience thaïlandaise soit très différente de la vietnamienne, pour la condition féminine.
      Et comme le dit l'auteur lui-même, il n'est vraiment, mais vraiment pas socialiste dans l'âme... Mais il sait faire des raisonnements objectifs malgré ses convictions, ce qui est tout à son honneur !!!

      Supprimer
    3. Ced tu confonds vacances exotiques et exil... Vis ton "expérience" si tu veux, mais ne raconte pas que l'expatriation définitive est un bonheur.

      Supprimer
    4. J'ai pas dit que l'objectif était l'expatriation.

      Pour Anonyme 2 juillet 2013 00:24 : Thaïlande et Vietnam sont 2 pays complètement différents.

      Supprimer
    5. Après faut voir où le type déniche ses copines... perso je ne fréquente ni les bars ni les discothèques !

      Supprimer
  12. Je travaille actuellement a Vancouver en tant que Chercheur. Malgré que j'ai le profil de l'immigrant parfait, je reste un immigré. En fait, le canada exploite plutôt mes compétences acquises en France et pour pas cher !

    Je ne vois pas ce qui fait rêver les Français ici (hors skieurs, grimpeurs, la nature est extraordinaire). L'immobilier est horriblement cher, ils sont en pleine bulle immobilières mais beaucoup ne se rendent pas compte. D'accord, tu es mieux payé, mais loin de ta famille, avec un système de santé basique, avec la peur de porté secours à un accidenté de la route (à cause des procès). Il y a un discours écolo ambiant, mais ils ne font pas le dixième de ce que l'on fait en France en terme d'économie d'énergie ! Par contre, y a du monde pour manger des saucisses bio d'Argentine, des avocats bio du Brésil, du pinard bio d'Australie...

    Le chômage n'est pas absent au contraire, ma voisine de bureau s'est faite virer hier, elle avait 5 ans d’ancienneté car elle ne voulait pas faire d'heure supps gratuites. Je trouve ça moche. Je ne me trouve pas plus libre ici, qu'en France. Encore une fois, la liberté est surtout dans les discours.

    Non, je n’adhère pas au rêve Américain (Canadien anglophone)... c'est plutôt un mythe. Je mourrais en France pour sur !

    RépondreSupprimer
  13. on peut reprocher a ce journal de ne pas dire la même chose vis a vis des 46 millions d' American qui dépendent de coupon alimentaire et des deux tiers d'étudiant qui sorte de l' école endetté ,et sans travaille
    et rajouté Environ 2,5 millions de maisons ont été saisies par les banques depuis décembre 2007.

    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2011/08/05/pres-de-46-millions-d-americains-vivent-grace-a-des-bons-

    alimentaires_1556711_3222.htmlhttp://www.liberation.fr/monde/2012/11/04/deux-tiers-des-etudiants-americains-diplomes-sont-endettes_857696

    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/la-crise-des-saisies-immobilieres-83880

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.