samedi 20 juillet 2013

Le norvégien black métaleux, meurtrier repenti, brûleur d'églises millénaires, converti au survivalisme, revient sur ce qui lui est arrivé

Très intéressant.

A noter ce qu'il dit sur la police française, dont il loue le professionnalisme et l'honnêteté.

Terrorisme en France : 1ère partie
Terrorisme en France : 2ème partie
Terrorisme en France : 3ème partie

13 commentaires:

  1. En effet !!!
    drôle d'histoire.
    Mais au moins c'est clair : Valls-quand-même a du demander un coupable ou un écran de fumée, la DGRI lui an fourni un (était-ce un piège ?) et la police fait de son mieux apparemment pour rester pro (c'est tout à son honneur).

    RépondreSupprimer
  2. pour reprendre leur charabia > quel minable democratie

    RépondreSupprimer
  3. Une question quand même :
    Comment un mec qui a tué, et fait de la prison pour ça, peut-il être autorisé à détenir une arme chez lui ?
    La réponse est qu'il ne l'était pas sans doute. Et même si ces armes étaient au nom de sa femme (j'imagine), c'était un bon moyen de lui mettre la main dessus et de lui demander des explications. Il suffisait de trouver un prétexte (le blog)...
    Qu'aurait on dit s'il avait été terroriste et qu'il était passé à l'action ?
    Pour moi, la police a fait son boulot. Ca ressemble plus à une histoire sordide malheureusement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça n'était qu'une banale histoire de contrôle policier, cela aurait été fait discrètement sans alerter les journalistes. Par ailleurs, on peut contrôler les gens sans pour autant envoyer le GIGN défoncer leur porte à 6h du mat !

      Si ça n'était que de la prévention, une simple convocation à la gendarmerie aurait sans doute amplement suffit.

      Non, c'était vraisemblablement un "coup" de Vals et sa clique. Par ailleurs, ils s'en foutent que le type ait été libéré sans preuve, ils ont sans doute réussi à faire mouiller les ptis vieux devant leur poste de TV.

      Supprimer
    2. Opération com clairement oui.

      Supprimer
  4. çà n'a pas un petit arrière-goût de fascisme çà, quand même, d'arrêter quelqu'un arbitrairement pour enfumer l'opinion publique en faisant diversion ou pour porter atteinte au seul parti en mesure de porter atteinte(à confirmer) au système.
    c'est tellement gros qu'on penserait que des éléments du système cherchent à le discréditer de l'intérieur.
    Puis très vite, malheureusement on se rappelle que le peuple est vraiment très très idiot pour qu'on en soit arrivé là et que ce genre de sabotage du système ne peut pas ouvrir les yeux aux gens et les conforte dans leur soumission à l'umps et au cartel bancaire.
    Ces vilains en ont profité pour faire un entrainement, virtuel puisqu'il s'agit d'un faux terroriste, en faisant une intervention de cowboy alors qu'ils auraient pu l'attraper pendant qu'il fait un retrait à un dab ou pendant qu'il ferme sa bagnole à clé sur un parking.
    En tout cas il est mal préparé au survivalisme, moi j'ai des détecteurs de présence. parce que je me suis fais voler des trucs par les cassos qui pullulent de plus en plus.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour avoir relayé ces témoignages.

    Et pour tous les black métalleux anti-nouvel ordre mondial, ils peuvent se faire plaisir en écoutant ça :

    http://baalshamin.bandcamp.com/

    RépondreSupprimer
  6. Enfin, pendant ce temps là on n'a plus parlé des petites économies du "fils de" qui a pu s'acheter un appartement à 7 millions en n'étant pas imposable.

    RépondreSupprimer
  7. Et comme prévu, que du flan.

    Le but de la manœuvre était clair, mais ce que je me demande, c'est qui se laisse encore prendre à ces manipulations brouillonnes?

    Au final, à part s'être ridiculisé et avoir fait de la pub gratuite au black métal et au blog du type, je vois pas ce qu'ils y ont gagné au gouvernement... Epic Fail et Game Over.

    Les foirages de com', ça commence à devenir une marque de fabrique chez ces socialos réjouis:

    L'affaire méric qui fait un bide et leur revient dans la tronche version exponentielle.

    L'affaire du train qui déraille, ou il devient très difficile de masquer qu'il y a bien eu pillage de cadavres par leur bon peuple de substitution et ou se profil l'affaire d'état (et oui, le sabotage de la voie n'est pas à écarter).

    Maintenant cette tentative de se trouver un ennemi Nazillon à deux balles qui fait un gros pshitt...

    Il y a bien des terroristes en Corrèze. Mais ils ne font pas péter des bombes. Leur truc à eux c'est plutôt de ruiner leur pays. Lentement. Sournoisement. Inexorablement.
    Pour nos amis des RG, les noms de ces types ultra dangereux: Jacques C. et François H.

    A bon entendeur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ils ont absolument besoin d'un ennemi redoutable pour justifier leurs échecs en série ... quitte a s'en fabriquer un de toute pièce, mais même ça, ils le foirent !

      Supprimer
  8. Disco, il existe une part iv sur son blog en anglais.
    Il y remercie ses supporters.

    Mais elle est Très différente de celle qu'il avait posté hier soir.
    Il y parlait de ses enfants qui ne leur avaient pas été rendus et qui d'après son avocat risquaient d'être placés.
    Faut dire qu'il refuse de les faire vacciner et scolariser....

    RépondreSupprimer
  9. Le pôvre Manolo gravoin n'a pas trouvé de Panzer enterré dans le jardin de Varg Vikernes !
    Valoche va faire une crise de nerfs à Flanby couille molle et ça n'arrangera pas la démocrature socialope ;o)

    RépondreSupprimer
  10. Sur ce coup là, je ne suis pas sûr que ça vienne de tout en haut. A mon avis, c'est juste la DCRI qui a fait son boulot de routine, et Valls a du en être informé et a micro communiqué dessus.

    C'est pas tant le pouvoir dans cette affaire qui m'étonne, que la sur réaction médiatique...

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.