mercredi 10 juillet 2013

Pourquoi Kadhafi devait sauter

Je ne sais pas ce qu'il y a de vrai, de faux ou de biaisé dans ce discours, mais il est clair que Kadhafi était une des clés de l'indépendance de l'Afrique...

Et il a sauté...

La Libye. Pays avec le premier indicateur de développement humain d'Afrique.

Aussi imparfait soit-il, Kadhafi était une des clés de l'accession à la dignité de l'Afrique, et in fine, pour les peuples enracinés d'Europe, une solution à l'immigrationnisme, par le développement africain, et une orientation vers des rapports de niveau de vie plus équilibrés, entre Afrique et occident.

La mort de Kadhafi fait furieusement penser à celle de Sankara...

Pourquoi les puissances impériales ont-elles tué Kadhafi ?
Egalité & réconciliation, 09/07/2013 (en Français texte en français )
→ lien



Comme déjà expliqué ici, le kleptocratisme mondialisé, le communisme privatisé, la dictature de la dette, ne peut pas souffrir de modèle concurrent, car il est foncièrement inefficace. Il doit s'imposer partout, ou mourir. Comme le communisme soviétique en son temps...

C'est d'ailleurs ce qu'il a voulu faire également en Syrie. Mais ça part en sucette pour le BAO.

Et le blog d'Olivier Demeulenare lui même faire une piqüre de rappel, en rajoutant un "?" :
En route vers la 3ème guerre mondiale ?
Blog d'Olivier Demeulenaere, 09/07/2013 (en Français texte en français )
→ lien


J’ai ajouté un point d’interrogation car l’Histoire n’est jamais écrite. L’enchaînement des faits obéit pour le moment à une logique indiscutable, mais rien ne dit que l’Empire ira jusqu’au bout dans la défense de son privilège monétaire. Avec la Chine et la Russie qui ont clairement tracé une ligne rouge, le ratio coût-bénéfices d’un conflit ne serait plus le même qu’avec l’Irak ou la Libye. On voit bien que ça coince actuellement en Syrie – dont nos médias aux ordres ne parlent déjà plus – et a fortiori en Iran. Wait and see…



Et pour finir :
   US To Send Four F-16s To Egypt
   Syrie : les rebelles utilisent l'arme chimique
Les experts russes ont établi que le missile lancé par les rebelles syriens le 19 mars près d'Alep contenait du gaz sarin

Le système est mourant. Il ne tient plus. Ça craque de partout.

Le reste du monde nous fait son 1789.

Car par "système", ne vous leurrez pas, vous en faites partie... Vous êtes les aristos du monde actuel, avec vos voitures, vos tables en béton ciré, vos salons de jardin, vos 35 heures...

4 commentaires:

  1. Des aristos peut-être, mais esclaves des ploutos...

    RépondreSupprimer
  2. ça craque, ça craque... pour l'instant ça tient plutôt bien alors que ça aurait dû déjà commencé à corriger depuis 2008.
    Sacrée résilience quand même...

    A mon avis, c'est l'absence de modèle de substitution au modèle occidental (et au projet de société consumériste qu'il incarne) qui est devenu universel DE FACTO (et en-dehors de tout complot babélien) qui fait que ça tient encore debout.

    C'est tout pourri, mais on n'a pas mieux pour le moment.

    Le monde multipolaire ne s'est pas encore construit. Il a failli, sous l'impulsion de l'Europe des années Chirac. Mais depuis Sarko, tout est verrouillé.

    J'ai le sentiment qu'il en sera du coup, de l'empire américain comme il en fut de l'empire romain : une longue décadence et une douloureuse agonie.
    Et il ne restera au final que quelques préoccupations : qui a de l'énergie ? qui a de la bouffe ?

    RépondreSupprimer
  3. "ça craque, ça craque... pour l'instant ça tient plutôt bien alors que ça aurait dû déjà commencé à corriger depuis 2008.
    Sacrée résilience quand même..."

    oh la courte vue, 5 ans ... c'est quoi dans l'histoire humaine ? pour toi, ca semble long, mais ce n'est qu'un pet de souris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui certes, et si je prends l'échelle de l'univers depuis le Big bang c'est encore plus insignifiant.
      Mais en tant que profession libérale j'ai une tréso à quelques mois, et mes perspectives de vie impliquent des décisions que je ne peux remettre aux lendemains tous les jours.

      Donc je fais comme la plupart des gens : je nombrilise.
      Et je ne peux me payer le luxe de me dire : dans 100 ans de toute manière, je serai crevé. J'ai des mômes à charge, moi...

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.