mardi 9 juillet 2013

Pourquoi les socialistes doivent-ils absolument imposer la religion de l'Homme Nouveau aculturé

Le socialisme, c'est grosso modo la charité obligatoire organisée par l'État (avec tous les abus consubstantiels).

Dans une société multi culturelle, il n'y a pas de sentiment d'appartenance à une communauté de destin. Et la solidarité est de plus en plus perçue comme un racket des communautés les plus prospères au bénéfice des moins prospères.

Je l'ai déjà expliqué ici, qu'avec le multiculturalisme, les socialistes sciaient la branche sur laquelle ils étaient assis...

Et c'est pour ça que Peillon nous explique qu'il doit absolument créer au forceps la religion de l'homme nouveau, aculturé, sans race, sans histoire (et en éliminant au passage cet affreux catholicisme "sans lequel il n'y a pas de liberté possible", et qui surtout, quelle faute de goût, avec la sainte trinité, ne reconnaît pas de Dieu unique).

Afin de recréer cette légitimité à la solidarité, ils ont besoin de créer une religion bidon, qui suinte le bisou et la guimauve, et assise sur un plus petit dénominateur commun (une daubasse du genre, on a tous deux bras, deux jambes, papa porte une robe, tous les animaux du monde sont nos amis, et quand on pète ça sent pas bon pareil), afin de pouvoir continuer à faire accepter une ponction toujours plus importante.

Tout ce que je constate pour ma part, c'est que tout ça tourne au fiasco absolu.

Ils ont beau refuser de le voir, les socialistes se mangent la courbe de Laffer en pleine face.

Le refus de l'impôt commence à monter, et chaque hausse de prélèvement désormais génère moins de revenus que la baisse de l'assiette imposable en fait perdre.

Loin d'applaudir à l’avènement du socialisme conquérant, dans la difficulté, les gens se replient sur leur famille, leur jardin, ils essaient de s'organiser hors du système. De plus en plus, les jeunes comprennent également qu'il n'y a aucun avenir dans le salariat, car à la base de tout le système de ponction. Et pire que tout, en toute logique, les socialistes vont se manger un retour de la tradition en pleine tronche, dont la manif pour tous n'était qu'un premier avatar.

Ils sont échec et mat. Ils ont voulu le multi culturalisme ? Ils auront la société sans État redistributeur, à l'américaine, qui va avec.

28 commentaires:

  1. Il y a un autre paradoxe à relever : les descendants d'africains et nord africains sont les plus réfractaires à la "religion de l'Homme Nouveau aculturé".

    La plupart détestent l'homosexualité, la laïcité, le relativisme culturel, le féminisme, le métissage...

    RépondreSupprimer
  2. Je te trouve très optimiste là... Les dégâts sont considérables, et à mon avis, irréparables.

    Ne serait-ce qu'au niveau de la "communauté de destin"... Avec la libanisation de la population "française", explique moi comment on va faire ?

    Qu'as tu en commun, que peux tu avoir de commun avec la vingtaine de dégénérés qui ont lynché un flic sur une plage, et ont même tenté de le noyer, à Marseille ?

    http://tinyurl.com/ofrr35b

    Rien aujourd'hui. Rien demain. Ni rien après demain.
    Et quid des enfants qu'auront ces enfants ? Après après demain ? Comment vont ils les éduquer ? Dans la tradition de Voltaire ?

    Donc on fait comment ?

    Il n'y a pas de solution. Nous sommes coincés. Et c'est le plus grand crime des socialos et de la fausse droite : ils ont littéralement dynamité la communauté "nationale".

    Et ce crime ne peut pas être "effacé", ni "corrigé". On ne peut pas renvoyer dans leur pays d'origine (?) ces millions de "français" qui nous refusent, rejettent ce que nous étions, ce que nous sommes.

    Donc, je répète cette question obsédante, lancinante : on fait quoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On fait quoi ? Ben c'est tout vu :

      Chacun sa merde...

      Supprimer
    2. toit ta pas aux pieds de ton environnement la 3 èmes générations spontanément devenu voilés qui rachètent tout ce que vendent les papys à plusieurs ( familles ) et qui ne se parlent même pas entre eux à l'extérieure et les petits complétement hallucinant.

      Supprimer
    3. Il y avait déjà eu un viol il y a quelques années sur la plage des Catalans...
      C'est une plage bondée et mal fréquentée.

      Supprimer
    4. "On fait quoi ? Ben c'est tout vu :

      Chacun sa merde..."

      C'est justement ça qui fait que les français se font tout de suite dominer dès qu'un quartier devient mixte...

      Supprimer
    5. "Et quid des enfants qu'auront ces enfants ? Après après demain ? Comment vont ils les éduquer ? Dans la tradition de Voltaire ?"

      Donc on fait comment ?

      Déjà tu supprimes :
      - les allocations familiales (les allocs yabon)
      - les APL
      - les logements sociaux
      - le RMI, le RSA...

      Une partie du problème de réglé...

      - Tu légalises les drogues
      - la prostitution (ce cela devienne un commerce comme un autre)
      - tu libéralises totalement le jeu
      - tu supprimes toutes les taxes sur l'alcool et le tabac

      Ne restent comme délits que les atteintes au bien d'autrui et la vente de produits frauduleux (qualité)... Tout le reste on s'en branle...

      Une autre partie du problème de réglé...

      C'est la législation et la distribution de pognon qui créent les problème pas l'absence de législation et l'absence de pognon.

      Supprimer
    6. Je suis d'accord avec tes recettes "coup de poing".... mais elles n'ont pas grand chose à voir avec le problème.

      Je parlais plus haut, bien entendu, de culture.

      Tes recettes pourraient contribuer à réduire les futurs flux d'immigration, mais que fait-on avec les XX millions déjà présents en france ? et français, du moins de papier, autant que toi et moi ?

      Supprimer
    7. Qu'ils fassent comme moi, qu'ils se démerdent...
      La carrière est grande ouverte.

      Que l'état ne redistribue plus aucun centime :
      - ni à Peugeot,
      - ni à Renault,
      - ni à BNP,
      - ni au crédit agricole,
      - ni à Mittal,
      - ni à la SNCF,
      - ni à EDF, GDF,
      - ni au péchous, routiers,
      - ni aux retraités,
      - ni à François,
      - ni à Mamadou...

      Que chacun se démerde...
      Cela ne va pas te tomber tout cuit dans le bec.

      Supprimer
  3. Si c'est pour une question de socialisme, peut-être, mais pas certain.

    Cette religion de l'homme nouveau, c'est surtout une tentative désespérée de créer l'homme européen bien plus que de rétablir la solidarité inter-communautaire. Tu fais d'une pierre 2 coups, mais a mon zavis la France ils s'en foutent, c'est l'Europe qu'ils visent.

    RépondreSupprimer
  4. Arrêter d'appeler socialiste des gens qui ne le sont pas s'il vous plaît!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ca c'est pas faux, mais comment tu les appellerais dans ce cas ?

      Supprimer
    2. les facho sont nationalistes, corporatistes, racistes.
      il ne me semble pas que ça soit vraiment comparable.

      Supprimer
    3. S'ils essaient d'imposer leur vue à tous (quelle que soit celle ci)c'est du fascisme. C'est même la définition du fascisme.

      Supprimer
    4. @Anonyme 9 juillet 2013 21:49 : Je ne suis pas d'accord avec tes vues sur le sujet.

      Supprimer
  5. La cohésion c'est important, sinon c'est comme le jeu de tir à la corde, la moitié tire d'un coté, l'autre moitié tire de l'autre, on s'épuise mais le noeud ne bouge pas.

    « [...] Peut-on sauver un peuple du suicide s’il a décidé de se laisser mourir ? C’est LA question qui se pose. Je n’ai pas la réponse. Il arrive que l’entreprise me paraisse hors de portée. Il y a en effet tellement de forces qui se conjuguent dans le même sens, opposé aux intérêts de la France et des Français. Dans ces conditions, seul le peuple détient les clés de son propre destin. Mais le peuple ne dit rien et continue de baisser la tête. Si Marc Bloch revenait, il décèlerait probablement de nouveau le goût amer de l’étrange défaite. L’histoire ne serait donc qu’un éternel recommencement ? Espérons que cette fois encore, la France en sorte vivante. C’est le véritable enjeu. Pour cette raison, notre devoir est de continuer à travailler au réveil des consciences, avant qu’il ne soit trop tard. Oui, éviter de se rendre complices d’un crime contre l’humanité : la disparition d’une civilisation. [...]» Sorel, Malika - Sur son blog le 24 février 2010.

    « Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, franchouillard ou cocardier, nous est étranger, voire odieux. Et l'un des principaux mérites de l'Europe, à mes yeux, est de fonctionner comme une machine à refroidir cette passion nationale. » Pierre Bergé, Georges-Marc Benamou, Bernard-Henri Lévy : Globe n°1 – Edito (1985)

    « Par “patriotisme”, j’entends l’attachement à un lieu particulier et à une manière de vivre particulière, que l’on croit supérieurs à tout autre mais que l’on ne songe pas pour autant a imposer à qui que se soit. Le patriotisme est par nature défensif, aussi bien militairement que culturellement. » Orwell, George

    « Une nation est une âme, un principe spirituel. C’est l’aboutissement d’un long passé d’efforts, de sacrifices et de dévouement ; avoir des gloires communes dans le passé, une volonté commune dans le présent, avoir fait de grandes choses ensemble, vouloir en faire encore, voilà les conditions essentielles pour être un peuple ». Cette volonté commune s’exprime par la participation politique des citoyens dans un cadre unique, l’Etat. » Renan, Ernest - Dans une conférence célèbre prononcée à la Sorbonne le 26 mars 1882 et intitulée « Qu’est-ce qu’une nation ? »



    RépondreSupprimer
  6. et en éliminant au passage cet affreux catholicisme "sans lequel il n'y a pas de liberté possible"

    Ha ben tiens je suis au moins d'accord en partie avec ça. Mais je pense qu'il ne faut pas se limiter au catholicisme et y ajouter l'islam, la religion juive, la scientologie, Moon etc...

    Les religions c'est que de la bouillie obscurantiste pour le populo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le laïcisme est une religion.

      Supprimer
    2. Je n'ai pas parlé de laicisme; j'ai juste dis que les religions sont par essence, une erreur.

      Si plus de religion, alors plus besoin de laïcisme.

      Supprimer
    3. Laïcisme, une religion, n'importe quoi !

      Je ne vous impose pas mon érotisme, gardez votre pornographie religieuse chez vous.

      Supprimer
  7. "Je l'ai déjà expliqué ici, qu'avec le multiculturalisme, les socialistes sciaient la branche sur laquelle ils étaient assis..."

    Pas vraiment, puisque les musulmans votent à gauche à 86% (cf. étude publiée récemment).

    Mais le paradoxe n'est peut-être qu'apparent: en réalité, pour que le suppositoire de l'immigration de remplacement passe mieux dans le cul du peuple français, il faut que le relativisme règne en maître: rien n'est bien ou mal, rien n'est beau ou moche, tout est relatif, et si on est "open" d'esprit (comme tout bon socialiste croît l'être), toutes les différences doivent être acceptées au nom de la tolérance envers ceux qui sont, vivent et pensent différemment.
    Au bout d'un moment, bien naturellement, certains pètent un boulon face à l'invasion et décident de voter extrême: ceux-là sont étiquetés "nazis", "fachos", etc... et montrés du doigt par les gauchos, qui s'arrogent ainsi implicitement et pour pas cher le camp du bien et de la tolérance.
    Plutôt que d'écouter les gens qui souffrent et d'apporter des solutions à leurs problèmes, les gauchos préfèrent les montrer du doigt, les "stigmatiser" (pour parler gaucho), ouvrir encore plus grand la source des problèmes et faire leur beurre électoral avec cette mayonnaise pas fraîche.

    Maintenant que les musulmans sont devenus suffisamment nombreux pour faire sérieusement pencher la balance électorale, il n'y a plus d'espoir de sortir de cette impasse.

    RépondreSupprimer
  8. Ah zut n ce n’était pas des nazis , mais des Prénoms qui n'ont pas eu le bac.
    http://www.causeur.fr/homophobie-manif-tous,23370

    RépondreSupprimer
  9. Marseille: une vingtaine de jeunes tente de noyer un policier !

    Interrogé par les médias, un vacancier déclare : "J'ai rarement vu ça..."

    Ah bon... c'était quand la dernière fois ?

    http://www.boursorama.com/actualites/marseille-une-vingtaine-de-jeunes-tente-de-noyer-un-policier-d53782f8495cdd5ff4cc8a6a129f435c

    RépondreSupprimer
  10. http://www.contre-info.com/la-france-refuse-lasile-politique-a-snowden-mais-accueille-a-bras-ouverts-une-petasse-antichretienne-femen

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, lorsque j'ai entendu cette info à la radio dans ma voiture j'ai vomi sur mon volant.

      Supprimer
    2. Dommage que tu n'aies pas vomi plutôt sur la pétasse...

      Supprimer
    3. Vomir ? C'est pas la première chose qui me vient à l'idée quand je la vois.

      Je l’accueille avec plaisir chez moi et j'aime bien son passe-temps de coupeuse de croix.

      Bon faudrait tout de même se calmer un peu, on ne va pas détruire tout notre patrimoine historique, mais quelques petits croix ou des croissants, voir des étoiles, ça ne peut pas faire de mal.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.