mercredi 10 juillet 2013

The Economic Collapse nous raconte l'Italie

11 Signs That Italy Is Descending Into A Full-Blown Economic Depression
The Economic Collapse, 10/07/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
#1 The unemployment rate in Italy has risen to 12.2 percent. That is the highest that it has been in more than 35 years.

#2 The youth unemployment rate in Italy is sitting at 38.5 percent, and in southern Italy it recently hit the 50 percent mark.

#3 An average of 134 retail outlets are shutting down in Italy every single day. Overall, approximately 224,000 retail establishments have closed since 2008.

#4 Italy's economy has now been contracting for seven quarters in a row.

#5 It is being projected that Italy's GDP will shrink by 1.8 percent this year.

#6 Industrial production in Italy has declined for 15 months in a row. It has now fallen to its lowest level in about 25 years.

#7 Overall, factory output in Italy has fallen by about one-fourth since 2008.

#8 In May, automobile sales in Italy were down 8 percent compared to one year earlier.

#9 The number of people that are considered to be "seriously deprived" in Italy has doubled over the past two years.

#10 Italy now has a debt to GDP ratio of 130 percent.

#11 It is being projected that Italy will need a major EU bailout within six months.



Et la traduction, avec les graphiques et des précisions, via le bog à Lupus :
13 signes que l’Italie sombre peu à peu dans la dépression économique
Le blog à Lupus, 10/07/2013 (en Français texte en français )
→ lien


# 1 Le taux de chômage en Italie a augmenté à 12,2 pour cent . C’est son plus haut niveau qu’il ait atteint en plus de 35 ans (1977)

Euro zone unemployment

# 2 Le taux de chômage des jeunes en Italie est à 38,5 pour cent , et dans le sud de l’Italie, il a récemment atteint la barre des 50 pour cent .



# 3 Consommation en berne oblige une moyenne de 134 points de vente ferment en Italie chaque jour. Au total, environ 224.000 établissements de vente au détail ont ainsi fermé leurs portes depuis 2008.



# 4 L’économie italienne est en recul depuis sept trimestres d’affilée .

# 5 Il est prévu que le PIB de l’Italie se contracte de 1,8 pour cent cette année. Le produit intérieur brut par tête en volume en Italie est aujourd’hui au même niveau qu’en 1998, soit quinze ans de croissance de perdu. En comparaison à savoir qu’Il n’a progressé que de 0,4% par an au Portugal, de 0,7% en Grèce et de 0,8% en France.



# 6 La production industrielle en Italie est tombé à son plus bas niveau de 25 ans.



N ° 7 Pour l’ensemble de l’économie , la production des usines en Italie a chuté d’environ un quart depuis 2008.

# 8 En mai, les ventes d’automobiles en Italie ont diminué de 8 pour cent par rapport à un an plus tôt.

# 9 Le nombre de personnes qui sont considérées comme paupérisés en Italie a doublé au cours des deux dernières années.

# 10 L’Italie a maintenant un ratio dette public-PIB de 130 pour cent . C’est la deuxième plus important ratio de dette de la zone euro après celui de la Grèce. Le 4 Juillet, les dérives du budget de l’Italie sont apparus une fois de plus au grand jour. Les dépenses publiques ont en effet augmenté de 1,3% au premier trimestre, alors que les revenus sont restés stables. Ainsi, le déficit est passé à 7,3% du PIB, contre 6,6% l’an dernier, ce qui porte la dette nationale à 130% du PIB. De la dette et des déficits dans une économie en plein marasme font de l’Italie en récession depuis le quatrième trimestre de 2011 - "un mélange toxique" au sein mème de la zone euro.

# 11 Il est de plus en plus murmuré que l’Italie aura besoin d’un grand plan de sauvetage par l’UE dans les six mois à venir. Mediobanca estime que le pays a de fortes chances de solliciter une forme de «sauvetage» européen d’ici la fin de l’année, avec 50% de probabilité d’une crise gouvernementale avant 2014.

# 12 Standard & Poor’s a dégradé l’Italie à BBB. Un an, presque jour pour jour après Moody’s, et quatre mois après Fitch, c’est au tour de l’agence de notation américaine Standard & Poor’s de déclasser la note de l’Italie, de BBB+ à BBB, à deux crans du niveau spéculatif, avec perspective négative. L’agence anticipe également que la dette nette du gouvernement italien atteindra 129 % du PIB fin 2013, soit un des plus hauts niveaux des pays qu’elle note. Et SP estime que pour que la dette publique commence à se résorber, il faudrait un excédent budgétaire proche de 5 % du PIB si la croissance restait nulle.

#13 Explosion des créances douteuses au sein des banques italiennes…..désormais sur la tengente "espagnole"…. c’est ainsi qu’Unicrédit la principale banque italienne envisage de nouer un partenariat pour son activité qui gère 42 milliards d’euros de créances douteuses à la suite de l’intérêt manifesté par des investisseurs internationaux. Selon Reuters qui cite des sources bancaires, Blackstone étudie le dossier….

Spanish & Italian banks' bad loans

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.