jeudi 4 juillet 2013

[EDIT] Un riche en France doit générer un rendement de 9% brut pour espérer juste préserver son capital

Entendu à l'instant sur BFM Business...

Le fondateur de Business Object expliquait que selon une étude Challenges, entre la taxation des revenus, l'inflation et l'ISF, il fallait pour un riche qu'il génère un rendement brut de 9% sur son capital pour juste espérer le préserver.

Si quelqu'un arrive à retrouver le lien de cette étude, je suis preneur...

Or un rendement de 3% brut, est ce qu'on peut trouver raisonnablement. Ce qui signifie une fonte du capital de 6% par an.

Soit une division par deux tous les 10 ans...

On comprend mieux que les riches se barrent...

Or ceux d'entre eux qui sont dans la magouille publique et les petits clubs d'initiés, et négocient directement leurs impôts avec la ponction publique (cf les confessions de Guaino), eux, restent... C'est ainsi que la France s'est constituée une véritable aristocratie d'ancien régime, où l’État est un acteur clé du maintien de cette oligarchie dynastique... L’État assure par une taxation hallucinante que quiconque n'est pas dans les petits papiers du pouvoir ne puisse pas venir concurrencer l'élite maçonnique française. Il n'y a qu'à voir les réactions, le mépris et la gêne qu'a suscité l'ascension de Xavier Niel... Comme si la matrice avait bugué et qu'il avait réussir à passer entre les gouttes de la machine à spolier.

Enfin, le problème de tout ça, c'est que ces riches sont illégitimes. Ils se sont massivement enrichis de la bulle de dette, organisée justement par l'Etat, et qui essaie ensuite de reprendre cette fausse monnaie... Ce monde tourne au grotesque...

EDIT : on m'a fait parvenir le lien :
8.9% de rendement minimum pour préserver son capital ?
partage du profit, 22/01/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Jusqu’à 8,9% de rendement minimum est nécessaire pour voir son épargne préservée d’une inflation de 2% compte-tenu de la nouvelle donne fiscale.

Dès la première tranche d’ISF et avec un taux marginal d’imposition de 30%, c’est près de de 4,6% de rendement brut qu’il faut attendre de ses placements pour ne pas voir le capital s’éroder inexorablement avec une inflation de 2%.

31 commentaires:

  1. "Le problème de tout ça, c'est que ces riches sont illégitimes".

    Il faut mieux rire de ce type de phrase qui generalise stupidement tout...

    Je ne suis l'avocat de personne, mais en quoi un type qui a cree son biz a partir de rien est illegitime. Peut etre que tout simplement il a ete plus malin et a eu plus de culot et courage que ceux qui n'en ont pas. Mais bon, je comprends bien que tu pense certainement aux rentiers, dans l'obsession qui est la tienne.

    De toute facon, tout cela n'a plus aucune importance, quand t'as le ble, t'as le conseil et toutes les options de vies sont ouvertes. En clair, si on te les casse tu te barre, et tes gosses tu va moins les mettre dans une école francaise car tu sais que maintenant c'est un no retour et qu'autant les mettre direct dans le jus. Bien comprendre que le nouveau truc c'est que maintenant ca va etre de plus en plus d'avoir la nationalite du pays qui t'accueil. L'idee etant de pouvoir, si besoin... se debarrasser de la francaise a probleme, de plus en plus celle de la loose, spoliation et d'absence d'avenir.
    Le spectacle de l'effondrement, de loin, n'en sera que plus jouissif.

    Se faire racketer est deja une chose, mais en plus faire partie d'une categorie qui passe son temps a se faire insulter dans les medias et partout alors que t'es un gros contributeurs, ca fait beaucoup...

    Votre probleme vous les francais, c'est que vous etes des creuvards, a toujours cracher dans la soupe. A toujours etre jaloux de ce que vous avez pas... et ca va pas vous porter chance pour l'avenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au jouisseur qui interpelle les crevards,

      Il faut mieux rire de ce type de texte qui généralise stupidement tout... J'ai déjà lu cela quelques part !

      Supprimer
    2. C'est toujours un peu lassant les discours nombrilistes du "moi seul suis créateur de richesse". Personne n'irait nier que celui qui bosse comme un fou ait le droit à plus que celui qui décide de moins bosser. Mais tout penser à l'échelle du micro sans rien vouloir voir du macro et donc du système dans lequel on veut s'insérer pour en tirer un maximum montre bien que l'on souhaite uniquement légitimer ce que l'on a gagné sans jamais vouloir comprendre les relations complexes qui existent entre soi et le monde. De plus où as tu vu que tous les très riches étaient des entrepreneurs qui avaient fait fortune en prenant d'énormes risques ? Le mec plein au as qui profite des rouages d'un système pour se cacher derrière l'image de l'entrepreneur, honnête, travailleur et risk-taker, je pense qu'on commence à avoir compris la manœuvre à force..

      Supprimer
    3. L’entrepreneur prend un risque 5 ans et si ça marche il en récolte les fruits et est à l'abri des tuiles.

      Le salarié ne prend pas de risque au départ mais peut se prendre une tuile à tout moment. 40 ans de corde raide, contre 5 ans de risque.

      Supprimer
  2. @ Anonyme4 juillet 2013 09:28

    "un type qui a cree son biz a partir de rien" ça n'existe plus en France. C'est une légende, ça a existé il y a quelques décennies, mais depuis la machine est bien verrouillée, ce n'est plus possible.

    Un nouveau "biz" d'aujourd'hui se fracasse contre ceux bien établis qui ont fait mettre en place par les politiciens des obstacles infranchissables aux petits nouveaux. Nous parlons de la France, mais je soupçonne fort que ça part dans cette direction un peu partout.

    Toi comprendre ?

    RépondreSupprimer
  3. Merci au 1er commentateur (Anonyme 4 juillet 2013 09:28) d'avoir gaspillé son temps pour écrire la vérité.
    Débat perdu d'avance, en France...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vérité qu'un mec intelligent qui a de bonnes idées et qui travaille dur va réussir à s'enrichir en créant et développant son entreprise en France du 21ème siècle ?

      MORT DE RIRE !

      Supprimer
    2. Ce qui est bon c'est la capacité qu'ont certain à ne jamais remettre en question certaines croyances dominantes. ça me rappelle l'histoire d'un vieux portier aux US qui à 80 ans continuait de voter républicain et donc pour les tax cuts pensant qu'un jour, enfin devenu riche, il pourrait lui-même en profiter. C'est beau.

      Supprimer
    3. "devenu riche"

      On est même pas là dedans, ils savent très bien qu'ils seront des glands tout leur vie mais ils se demandent comment il ferait sans leurs maîtres.

      Le maître lui est moins con, il sait qu'il ne pourrait rien faire sans ses larbins, mais il la ferme et joue la victime des zimpôts.

      Supprimer
  4. http://www.les-crises.fr/enarchie-bancaire/

    Bah voilà, c'est tout, une poignée d'énarques oligarques qui contrôle le pactole bancaire. L'équivalent d'une promo de l'ENA qui neutralisent toute réforme...

    C'est fou comme l'histoire se répète.

    Le théorème de Sièyes n'a pas vécu, il reste d'actualité ! Renvoyons ces élites étrangères dans les forêts de Franconie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mal la ref à Sieyès. Mais il faut la remettre dans le débat du XVIII commencé par Boulainvilliers au debut XVIII sur l'origine de l'aristocratie FR et la justification des avantages sociaux qu'ils avaient soit disant par droit de conquète. D'où la reponse de Sieyès, qui explique en gros ou ils peuvent se le mettre le droit de conquête puisqu'ils sont vaincus à leur tour.
      Et non, je ne suis mm pas un intellectuel de Gauche ( eux ne savent plus rien )

      Supprimer
  5. Pas que les riches, les "pauvres" aussi doivent augmenter leur salaire de 9% par an sous peine de se le faire bouffer par l'inflation et les taxes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non car le pauvre est moins taxé, voire pas du tout taxé sauf via les impôts indirects (TVA...).

      Supprimer
    2. Les riches devraient devenir pauvres, ils ne seraient plus taxé et vivraient tellement mieux...

      Supprimer
    3. Mais comme l'a bien écrit Tonio, beaucoup préfèrent se barrer plutôt que de suivre votre idéal de bien-vivre.

      Supprimer
    4. Faux ! Le "pauvre" est plus impacté que le riche, par plus de taxes
      sur l'essence, les cigarettes, la nourriture, ainsi que par le
      déremboursement des soins, la hausse des loyers, les frais bancaires, les frais de transports, la non-indexation des pensions etc . je continue ? En plus je fais remarquer que beaucoup plus de
      pauvres paient l'impôt aujourd'hui.

      Supprimer
  6. Tous ceux qui défendent "les riches" n'ont aucune idée de ce que c'est d'être riche.

    Ils sont où les impôts assassins ?

    Je déclare 49678 et je paye 1203 d'impôt avec 2.5 parts.

    J'ai par ailleurs une entreprise et 8 salariés, je paye 15/18% jusqu'à ~35000 de benef et 33% au dessus.

    De toute façon, le benef, c'est du bonus, je ne distribue même pas, je les laisse dans l'entreprise et j'investie directement à partir de celle-ci.

    L'entreprise a des revenus locatifs de 4200 euros et un crédit de 1500 euros. Dans 9 ans, le crédit sera soldé, je peux arrêter de bosser, je refile la boite aux salariés.

    Je ne suis donc pas riche mais j'ai zéro problème d'argent.

    Si mes benef venaient à exploser et que je décidais de me distribuer 100.000 euros et que je paye 80.000 euros d'impôt, ben je prendrais tout de même 20.000 euros et alors ? Qui prend 20.000 euros de bonus par an ?

    Ce que je pense, c'est que certaine personne pète complètement les plombs au niveau dépense et chiale à cause des impôts mais je vous garantie que vous seriez dégoutter de voir comme ils jettent le pognon par les fenêtres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes se que j'appelle un citoyen honnête et un entrepreneur responsable!!!
      Denis Payre qui nous a fait son petit coup larmoyant ce matin, c'est barré en belgique pour pouvoir vivre de ses rentes sans payer l'isf pendant 5 ans (1998 à 2002), je ne pense pas avoir à le plaindre un jour!!!

      Supprimer
    2. "Denis Payre ... c'est barré en belgique ... je ne pense pas avoir à le plaindre un jour"

      En revanche c'est nous qui sommes à plaindre : nous ne tirons aucun bénéfice, ni par les impôts ni par la consommation, de la richesse de Denis Payre [si j'en crois ce que vous écrivez, car je ne connais pas ce monsieur].

      Je m'amuse, mais comme je l'ai écrit plus haut, c'est perdu d'avance ;)
      Cercle vicieux : folie collective suicidaire => les gens non-fous ont intérêt à se barrer => la folie collective suicidaire est encore plus prééminente dans la population => etc.

      Supprimer
    3. Juste pour remettre les choses en place:
      http://www.youtube.com/watch?v=bBx2Y5HhplI

      Je sais dans un monde ouvert les étas sont des putes à riches (vrais riches pas cadre à 8000 euros par mois), mais se sont les classes moyennes qui font tourner l'économie!!!
      Voyez l'espagne on tue les classe moyenne on tue l'économie!!!

      Supprimer
    4. Le problème, c'est pas qu'il se barre en Belgique, le problème c'est que ce soit autorisé.

      J'ai fait ma fortune en France, je trouve ça dégueulasse de se barrer pour éviter l'impôt, mais puisque c'est autorisé, je le ferais.

      Rassurer vous, en vieillissant, je ne resterais jamais trop loin de la France où je sais que je serais à peu près bien soigné quelque soit ma maladie.

      Supprimer
    5. "Le problème, c'est pas qu'il se barre en Belgique, le problème c'est que ce soit autorisé"

      Merci pour cet aveu. Traduction : Tous les non-fous, barrez-vous mais VITE, avant la construction d'un nouveau rideau de fer.

      Entre nous, vous pensez que les sous des autres vous appartiennent un petit peu aussi, non ?

      Supprimer
    6. Les sous que je possède, je les ai pas créé, c'est les autres qui me les ont donnée en échange d'un service.

      L'idée, c'est pas que je prenne le pognon pour m'échapper à l' étranger, l'idée c'est que j'utilise ce pognon pour obtenir en retour des services dont j'ai besoin.

      La monnaie est là pour facilité les échange, pas l'accumulation.

      D'ailleurs, c'est peut-être simpliste, mais la création monétaire massive actuelle qui ne crée pas d'inflation sur les biens de consommation courant, prouve bien qu'il y a dans le système certains autres qui captent une partie de la monnaie sans jamais l'échanger.

      Supprimer
  7. Euh si tu as une entreprise et que tu ne vois pas les impôts assassins, on ne peut plus rien pour toi. C'est beau un type de gauche qui se réjouit de payer un max de charges, taxes et autres impôts. Mais fait pas le calcul global si tu ne veux pas avoir peur. Tous le monde dit que l'on a le record de prélèvement et que cela plombe l'économie mais reste dans ta bulle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bien, fait moi le point sur ta situation, je verrais s'il y a lieu de pleurer.

      Je t'ai donné des chiffres qui peuvent être vérifié, donne moi les tiens !

      Supprimer
  8. Les pauvres exploitent les riches, c'est scandaleux !

    h16 au secours !

    RépondreSupprimer
  9. même en étant salarié la tranche de 30% c'est 26 421 euros

    alors quand tu as du mal à t'en sortir de payer 30%... (sachant qu'en suite tu as 20% de tva sur tout ce que tu achète) c'est bien du racket

    et pour ceux qui atteignent un revenu qui leur suffit et qui sont pas gourmands et bien tu n'as plus interret à essayer de gagner plus

    par exemple pour moi si ma boite le permettait je serais passer au 4/5eme

    bref on a un système qui veut arroser tout le monde et décourager le travail, on sait où ça va finir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "même en étant salarié la tranche de 30% c'est 26 421 euros"

      Ouahoo, c'est grave mais est-ce vrai ?

      Allons là par exemple : http://www.calcul-impots.net/calcul-impot-2013.php

      Prenons le cas le plus défavorable, célib, zéro gosses et ....

      1989 euros d'impôt c'est à dire 8.36%, ça devrait le faire avec plus 2000 euros/mois.

      Oh mon dieu mais peut-être que tu parles de 26421 ... par mois ???

      Alors là oui, on a 117 039 euros et 38%

      Bah avec les 200.000 restant, on devrait s'en sortir.

      200.000 euros par an, c'est dur la vie.

      Supprimer
  10. Très bien ton tableau (partage du profit, faut pas avoir mal aux yeux, vu qu'ici on parle de rente)

    On va étudier les trois chiffres en gras :

    1. Donc on a le cas du gars qui bosse pas :

    0 de revenu, 0 d'ISF, son capital s'errode de 2.4% par an, c'est triste mais c'est le cas d'à peu près tout le monde.

    2. Ensuite le gars qui a un IR à 30% et un ISF à 0.50% :

    Un IR à 30%, dans le pire des cas, il est 12 000 net/mois (pas de gosse, pas de femme).
    un ISF à .50% dans le pire des cas, il a 800 000 euros de patrimoine TAXABLE (tout n'est pas taxable)

    A la fin de l'année, il a perçu 8700/mois (revenu après IR) et payé 4000 euros d'ISF

    Il est où le problème des 4.6% ??? ET C'EST LE CAS DU GARS QUI N'A NI GOSSE NI FEMME !!!

    3. Je vous laisse faire le cas de l'IR à 45%, j'ai pas trouvé combien il fallait gagner pour être à 45% (à 1.000.000, on est à 43%)
    Quand à l'ISF de 1.5%, il faut être à (on s'accroche) plus de 10.000.000 de patrimoine !

    PARTAGE DU PROFIT, mais bien sûr ...

    RépondreSupprimer
  11. "Si mes benef venaient à exploser et que je décidais de me distribuer 100.000 euros"
    mais bien sûr et si ma tante en avait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà fait plus de 100.000 euros de benef, andouille, par contre je ne les distribue pas car pas besoin donc inutile de payer de l'IR dessus.

      Il y a longtemps avant que Sarko ne supprime l'avoir fiscal (trop favorable au petit patron au faible taux d'IR), je distribuais chaque année l'intégralité des bénef que je laissais en compte courant et pour payer les impôts, j'utilisais mon compte courant.

      Mais tout ça est beaucoup trop compliqué pour ta tante.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.