vendredi 2 août 2013

1 an ferme pour Berlusconi

La condamnation de Silvio Berlusconi secoue l'Italie
Le Figaro, 01/08/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Quatre ans de prison, dont trois amnistiés, mais une injonction à recalculer la peine de cinq ans d'inéligibilité à laquelle la Cour d'appel l'avait condamné: au terme d'un délibéré interminable de six heures et demie, la Cour de cassation italienne a confirmé jeudi soir la condamnation de Silvio Berlusconi dans l'affaire des transactions fictives de droits télévisés de son groupe Mediaset. Sans toutefois priver tout de suite le Cavaliere de ses droits politiques.

Je dis pas qu'il le mérite pas, mais je m'étonne que ça tombe maintenant, alors que Berlusconi commençait justement à devenir menaçant sur l'Europe. Idem en France sur Sarkozy, qui commence à en prendre plein la gueule, de manière méritée également, après une dernière campagne électorale où il s'est fait menaçant sur l'Europe. Idem l'acharnement sur Guéant qui a pêché pour crime de non remplacisme forcené.

Tout ce petit monde ne l'a pas volé, je constate juste l'impunité des babeliens, pourtant tout aussi corrompus (cf en Italie la banque Monte Paschi en faillite quasi frauduleuse, qui appartient à toute la mafia PS babelienne du cru, ou encore l'impunité de Draghi mouillé jusqu'au cou dans toutes les manips de dérivés pour truquer les comptes de l'Italie et de la Grèce).

12 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord pour Berlu, mais pas vraiment pour NS.

    RépondreSupprimer
  2. C'est au contraire très enthousiasmant... Pour une raison très simple.

    Berlusconi va se sentir "libéré" si j'ose dire... et il n'hésitera plus à torpiller le gouvernement de la crapule actuelle (on a même oublié son nom tellement il est insignifiant, juste aux ordres des bruxellois).

    Donc Berlu va foutre la merde.

    Et ça c'est bon !

    Tu remarqueras au passage... qu'on n'entend plus parler de Beppe...

    Bref, pour faire tomber les crapules, il faut de nouvelles élections. Et Berlu en bloquant le Système peut y contribuer.

    A l'ouest, en voyant le pathétique spectacle de Rajoy ("ni démission, ni élection") on sent bien l'obsession des crapules : surtout pas d'élections !

    Donc, j'insiste : Berlu avec sa condamnation et avec son âge, va prendre un malin plaisir à faire tomber le gvt et donc provoquer de nouvelles élections.

    RépondreSupprimer
  3. Oui mais tu sais bien que les médias pourront retourner ses déclarations contre lui d'autant plus facilement maintenant qu'il va faire de la prison.

    Ce matin j'ai lu par hasard un article d'un magazine dont le sujet était le survivalisme, suite au 21 décembre 2012 (calendrier Maya etc..). En grande photo, un homme enroulé dans une couverture de survie. Etaient cités M.Drac, PSG (sauf erreur) et à l'article était entièrement tourné en dérision.
    En aucun cas l'article aurait parlé de production d'énergie verte, de permaculture, de relocalisation de l'économie, de self-défense, d'avoir un peu cash en cas de bank holidays. Encore moins d'or et d'argent. Le "do it yourself".

    RépondreSupprimer
  4. Je ne parle pas de "déclaration"... j'évoque la possibilité de faire tomber le non gouvernement italien !

    rien à voir.

    berlu en faisant voter ses troupes peut le faire. ensuite bloquage, palabres avec le président pour trouver un autre PM, encore bloquage... et ensuite la crapule (ex communiste, vieillard et 3ème mandat) président n'aura pas d'autres choix que de convoquer de nouvelles élections.

    encore une fois c'est l'obsession bruxelloise totale : éviter des élections en grèce, italie espagne, et portugal ! dans les autres pays, ils parviennent encore à contrôler les veaux (voire france et allemagne)...

    bref viva berlu !

    RépondreSupprimer
  5. Tonio tu déraillé ou quoi ?

    Sarkozy et Berlusconi sont les " amis américains " des énuques au service de l'empire va Pas nous dire que c'est des Anti euro !
    Ils sortent tous les 6 mois une petite phrase contre la finance l'Europe et autre pour attraper les nigauds mais peu de gens sont dupes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut dire que ces derniers temps, ca déraille pas mal

      Supprimer
    2. Je pense que Berlu a vraiment retourné sa veste c'est pour cela que le système l'a fait tomber.
      Sarko c'est très différent. Il a beau avoir vendu la France et trahi son peuple, sa cote de popularité est toujours impressionnante pour un mec qui a dilapidé 600 Milliards en 5 ans. Il a encore une petite chance pour 2017. NS c'est le double language permanent, dans tous les domaines.

      Supprimer
    3. Oui certes, mais Berlu et Sarko sont avant tout des politicards opportunistes à mort et joueurs de poker. Et des bonhommes pétris de narcissisme. Le système a une peur bleue du populisme. Le système a peur du peuple. Et ces deux hurluberlus qui, au pouvoir, se sont révélés plus imprévisibles que prévu (et pas assez efficace pour appliquer l'agenda prévu), ont vu dans le populisme le moyen de se raccrocher aux branches et ont joué avec le feu.

      Dans un tout autre registre, DSK aussi a joué avec le feu. Et il est tombé.

      Supprimer
  6. Il faut comprendre tonio que quasiment TOUS les dirigeants (politique économique ou autre) ou personnalité publique sont mouillés dans des histoires. Drogue, pédophilie, détournement, crime diverse... etc. Ce n'est pas un hasard, il est bien plus facile de manipulé des gens qui ont quelque chose a se reproché et des qu'il sortent du sentier, hope l'affaire ressort.
    Les exemple foisonne, regarde Djamel Debouze, quand il a commencé a critiqué Israël de manière ouverte, on a commencé a parler de la manière dont il avait perdu l'usage de sa main, hope dans le rang le mouton (faut bien payé la ferrarie...). Sarkozy et Berlusconi commence à s'écarter du chemin? On ressort tel ou tel histoire, ça ne manque pas. C'est systématique.

    RépondreSupprimer
  7. Non, faut suivre l'actu mon bon.

    En effet, "avant" Berlu était le parfait kapo du Système....

    Mais pépère a avalé une sacrée couleuvre avec le coup d'état de la crapule Monti... Et il ne l'a pas loupé ensuite. Dès qu'il a pu, dès qu'il a senti l'odeur de sang.

    Si Monti a chuté au bout d'un an et demi... c'est bien grâce à Berlu.

    Donc là, avec une condamnation taule confirmée comme un vulgaire dealer... Berlu va manger des amphèts. Qu'a t il à perdre ? A son âge en plus. Je suis sûr qu'il va tout faire pour emmerder le nouveau PM, Letta.

    Letta est parfaitement inaudible, incolore, sans saveur. Il est déjà mort. Aucun pouvoir.

    Rappelons que Letta a été nommé dans une grande douleur... Souvenez vous des tractations pendant des semaines.

    Bref, un petit coup de pouce, de la part de Berlu, et la situation retournera inévitablement au niveau bloquage.

    Seule solution : nouvelles élections.

    Et là... il y a un gros risque pour que les partis du Système souffrent encore davantage.

    L'Italie est ingouvernable. La seule mission de Letta était de réformer le mode de scrutin... Mais même pour cela il semble impuissant.

    L'Italie est la vraie pétaudière de l'Europe, avec l'Espagne.

    RépondreSupprimer
  8. Et voilà les gars.. Alors qui avait raison, hein ?

    "Silvio Berlusconi a demandé aux députés de sa formation d'exiger une réforme de la justice ou de provoquer des élections législatives anticipées. Les parlementaires de son parti ont remis leur démission vendredi, en guise de protestation contre sa condamnation. "

    RépondreSupprimer
  9. Pareil au Portugal où ils ont créé une banque BPN exprès pour détourner des fonds publiques et aussi privés. On parle d'une fraude entre 5 et 7 milliards d'euros. Les responsables exercent où on exercé au plus niveau de la banque du Portugal ainsi qu'au gouvernement.

    C'est l'ancien gouverneur de la banque du Portugal au moment où s'effectuaient les pires magouilles qui a été désigner pour superviser et contrôler la finance européenne au niveau de la BCE.

    Cherchez l'erreur.

    Il y a bien des procès en cours mais personne n'est condamnés à par des peines de principes, mais surtout personnes ne pense à récupérer l'argent qui se trouve dans plus d'une centaines de offshores qu'ils ont spécialement créé.

    Aujourd'hui le Portugal est entièrement géré par une mafia organisée, de gauche comme de droite, au sein même du parlement et du gouvernement. C'est une république féodale et fasciste ou tout le monde vole.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.