dimanche 4 août 2013

Babel contre le reste du monde

   Une manifestation contre la grâce d'un pédophile dispersée au Maroc (Le Monde). Un pédophile espagnol que le roi a gracié. Le Maroc ne parle que de ça.

   Le chantage de Berlusconi: gracié ou il fait tomber le gouvernement (RTL)

   Israël, "blessure qui doit être résorbée" (nouveau président iranien) (Ria Novosti)
   L'Iran sera prêt à fabriquer une arme nucléaire dès mi-2014 (rapport US) (Ria Novosti)

   Syrie : un carnage pour éliminer les preuves de l’usage d’armes chimiques par les "rebelles" (E&R)

   L’outil qui permet à la NSA d’examiner "quasiment tout ce que fait un individu sur le Web" (The Guardian via Olivier Demeulenaere)

   US Embassies Across Muslim World Mysteriously Shutting Down This Weekend (ZH)
   US Escalates: Issues Worldwide Travel Alert Following Embassy Closures (ZH)

   Furious White House Blasts Russian Asylum For Snowden (ZH)

   Academi (ex-Blackwater) racheté par Monsanto (Voltaire net)

12 commentaires:

  1. Avant l'imigrationnisme, le natalisme forcené ...

    Trois enfants au moins - Article paru dans le Figaro du 30 juillet 1913. - Un impôt spécial contre les hommes «improductifs»

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/08/02/01016-20130802ARTFIG00430-demographie-un-impot-special-contre-les-hommes-improductifs.php

    Eg.O.bsolète

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Insupportable pour un libertarien comme moi, mais plus acceptable que la dilution dans le néant !

      Supprimer
  2. http://fr.sott.net/article/16109-Dissidents

    RépondreSupprimer
  3. Babel à visiblement son headquarter aux Etats Unis. Exemple : pour faire remonter les prix de l'immobilier, Obama veut :
    - aider financièrement les plus fortunés (qui on le sait ont besoin d'être aidés) à acheter pour louer aux plus pauvres et donc entretenir leur rente à vie (aider directement les pauvres n'étant visiblement pas jugé acceptable)
    - ouvrir les vannes de l'immigration pour permettre aux nouveaux arrivants d'acheter de l'immobilier et donc faire remonter les prix, jugés trop bas pour les kleptocrates. Les locaux, qui ne peuvent déjà pas acheter, ce qui fait que le marché baisse, vont se voir d'avantage exclus et ne sont pas près de pouvoir acheter un jour. Hallucinant...

    http://www.lavieimmo.com/immobilier-international/usa-obama-veut-reformer-l-immigration-pour-doper-les-prix-de-l-immobilier-21120.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bref, un retour à l'immobilier de rentier du 19ème siècle, le rêve des Rothschild et des usuriers des temps modernes.

      D'ailleurs la période actuelle a de plus en plus de similitudes avec la grande dépression : http://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_D%C3%A9pression_%281873-1896%29

      Comme pour cette période c'est du côté de l'innovation qu'il faudra anticiper les voies de sortie.

      Supprimer
  4. Mardi 6 août 2013 :

    Sortir de l'euro, mais comment ?

    par Frédéric Lordon *

    http://www.pcfbassin.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=11375:sortir-de-leuro-mais-comment-&catid=36:europe&Itemid=9

    RépondreSupprimer
  5. Encore quelques Gaulois-terroristes-anarchistes-anti-babel qui défendent leur terre :
    Afin de lutter contre la spéculation foncière qui, on le sait en Corse, peut être liée à des pratiques mafieuses, le président du Conseil exécutif de Corse propose que la vente des terrains à des non-résidents soit juridiquement encadrée.

    "Si on peut acheter un terrain en Corse aussi aisément qu’une tablette de chocolat sur le rayon d’un supermarché, on court à la catastrophe. Il faut donc limiter l’accès à la propriété foncière pour les non-résidents. Je sais que ça pose un problème de droit européen, mais les trois années de travail consacrées à l’élaboration du Padduc confirment le caractère indispensable d’une telle mesure (...) On pourrait fixer, pourquoi pas, le délai à cinq ans de résidence ou se fonder sur l’attachement familial à la Corse afin de ne pas pénaliser les Corses de l’extérieur. Quoi qu’il en soit, je ne pense pas que le droit d’établissement et celui de libre circulation s’en trouvent altérés."

    http://www.nicematin.com/derniere-minute/speculation-fonciere-paul-giacobbi-veut-limiter-lacces-a-la-propriete-en-corse.1383602.html

    RépondreSupprimer
  6. Les chiens de garde de Babel... à vomir.

    http://www.youtube.com/watch?v=92eBZp9Ypwg

    RépondreSupprimer
  7. a lire
    et si les jeunes ne veulent pas se faire tondre ?
    http://cib.natixis.com/research/economic/publications.aspx

    RépondreSupprimer
  8. Petit graph "full time jobs Vs part time jobs"... non bidonné

    http://www.indeed.com/jobtrends?q=full+time%2C+part+time&l=&relative=1

    cdt,

    RépondreSupprimer
  9. Bon, ça se confirme cette indicateur de décadence au plus haut gratte-ciel !

    http://gizmodo.com/the-builders-of-this-spanish-skyscraper-forgot-the-elev-1065152844/1065886340

    http://economia.elpais.com/economia/2013/07/20/actualidad/1374340685_911593.html

    Sorry pour le deuxième lien qui sera moins accessible à tout le monde, ce n'est pas en français, mais via la traduction google on comprend bien que c'est embêtant pour le plus haut immeuble d'habitation d'Europe d'avoir un ascenseur sous dimensionné ^^

    Non seulement en passant l'immeuble de 20 à 47 étages ils n'ont pas pensé à redessiner la salle technique prévue pour les câbles et le moteur. Mais surtout, bonjour l'engorgement avec un seul ascenseur.

    Grandeur (rêves du moins) et décadence.
    Vs

    RépondreSupprimer
  10. Vous aviez vu juste finalement :
    http://www.lemonde.fr/argent/article/2013/04/22/le-recul-du-marche-de-l-immobilier-de-luxe-se-confirme-a-paris_3162517_1657007.html
    Le recul du marché de l'immobilier de luxe se confirme à Paris
    Dernier paragraphe [assez discret ]:

    "Un tiers de ces projets de vente sont la conséquence d'un départ pour l'étranger. Ce ne sont plus seulement des retraités qui partent pour échapper l'ISF, mais souvent de jeunes cadres supérieurs, un phénomène nouveau", précise Charles-Marie Jottras, président de Daniel Féau, qui table sur une nouvelle baisse des prix de 3% à 4% en 2013.



    Ca croustille sous la dent.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.