vendredi 30 août 2013

Du côté du futur front (encore)

   Opération en Syrie: la participation de Berlin est exclue (Westerwelle) (Ria Novosti)

   Crise syrienne : Vers un baril de pétrole à 150 $ ? (NouvelObs / Le Journal du Siècle via Le Blog à Lupus)

   Syrie : BHL, stupéfait et frustré (RMC via E&R) :


   Pantsholder (WilliamBanzai7)

7 commentaires:

  1. Je suis pas dans le BHL-Bashing gratuit mais là ca commence à bien faire....
    L'intervention en Lybie a été une erreur, qu'est-ce qu'il veut ce monsieur, déclencher une troisième mondiale sur de fausses accusations d'utilisation de gaz par l'armée syrienne ?
    J'ai l'impression que cette fois le mensonge ne prend pas (ou moins bien) et que les 3 nations qui veulent s'engager (USA-UK-France) vont se décridibiliser aux yeux de toute la planète. STOP.

    RépondreSupprimer
  2. C'est plié. Les USA ont attaquer.

    je viens de regarder la conf' de Kerry.

    1er commentaire : je le prenais pour une lavette, mais très bon speech. Ferme, articulé, jouant sur l'émotion aussi. Du grand art. Il faut absolument que tu le regardes (ils vont le mettre en ligne j'imagine).

    Alors d'abord :
    -preuves : il a répété une dizaine de fois "we know".
    On sait d'où sont parties les roquettes (zones contrôlées par gvt). on sait où elles sont arrivées (opposition). Plus d'autres éléments (dont certains resteront confidentiels).

    -dégâts : il donne chiffres très précis : 1420 morts (dont 400 enfants). Couplet sur les enfants.

    -UN : le mandat n'est pas de déterminer qui a envoyé les roquettes. nous le savons.

    -nos alliés : france, uk, turquie, pays arabes.
    "American should feel confident..that we are not alone in our condemnation & we are not alone in our will to do something"

    -un point très important : armes abominables, interdites depuis 100 ans. c'est donc la responsabilité des usa, notre sécurité intérieure. si nous ne réagissons pas, d'autres dictateurs pourraient utiliser de nouveau de telles armes : "
    "THEY ARE WATCHING TO SEE IF SYRIA WILL GET AWAY WITH IT"

    "We are the United States of America. We are the country that has tried…to honor a set of universal human values."

    "Thug and a murderer like Bashar al-Assad."

    Our 'choice today has great consequence' - 'it matters that the world agreed after WW1 chemical weapons shd never be used again' says Kerry

    early 100 yrs ago civilized world agreed chemical weapons should never be used again - clear red line created - we must rid the world of the worst weapons

    **************
    Vraiment très bon.

    Dommage que les pseudos journalistes français n'aillent pas à la source.

    Conclusion : c'est cuit. C'est 100 % sûr maintenant. Il y aura attaque.

    (et encore une fois, écoutez le speech : du grand art)

    RépondreSupprimer
  3. Le transcript du speech de Kerry :

    http://tinyurl.com/oktyjqh

    Mais trouvez la vidéo.

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  5. Lamentable BHL comme d'hab et même de plus en plus ... jusqu'au bout. Lui qui veut nous faire croire qu'il représente la communauté internationale ne représente que lui même et sa clique de "pêteux" contre le peuple. La communauté internationale n'est pas le système occidental doigt-de-lhommiste de dé-civlisation qui n'est que surpuissance de pacotille en plein phase d'effondrement auto-destructeur. Autrement dit le mal c'est lui !

    RépondreSupprimer
  6. Tonio,

    Ras le bol des commentaires du représentant officiel des USA sur ton site.

    Je sais que tout le monde peut s'exprimer, ms là ça tourne à la propagande.

    RépondreSupprimer
  7. Slate est 100% pro Obama 100% pro guerre, ce media se découvre.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.