mardi 27 août 2013

Du côté du futur front

Syrie :
(sachant que pour ma part, je ne crois pas que le régime soit derrière le bombardement chimique :
- je ne vois vraiment pas quel intérêt le régime d'Assad qui essaie de fédérer (faut lire ses discours) aurait à gazer des civils,
- comme me l'a enseigné Mr X de RDV avec X, je me pose simplement la question "à qui profite le crime ?",
- l'usage quasi systématique de "false flag attacks" par l'occident,
- et dernier point qui me persuade : le traitement totalement biaisé, sans nuances et complètement partisan par la propagande occidentale aux ordres)

   Syrie: Blair appelle à une intervention militaire (Ria Novosti)
   REPORT: Obama Orders Up Report To Justify Syria Strike (Business Insider)
   Israel Claims To Have Intercepted "Syrian Regime Chatter" Confirming Assad Behind Attack (ZeroHedge)
   Syrie: la Turquie prête à rejoindre une coalition anti-Assad (officiel) (Ria Novosti)
   60% Of Americans Oppose US Involvement In Syria, Only 9% Support Military Action (ZeroHedge)
   Obama sommé de consulter le Congrès avant un engagement des troupes en Syrie (congrès US via E&R)
   Syrie: l'armée US prête à agir sur ordre d'Obama (Pentagone) (Ria Novosti)
   The Pentagon Is Preparing A Cruise Missile Attack Against Syria (ZeroHedge)
   Syrie: l'Europe prête à intervenir sans l'accord de l'Onu (Ria Novosti)
   Syrie: 10.000 étrangers dans les rangs des anti-Assad (Times) (Ria Novosti)
   American, Israeli And Jordanian Troops And CIA Agents Have Entered Syria, Le Figaro Reports (ZeroHedge)
   Les Kurdes irakiens prêts à intervenir en Syrie contre les jihadistes (opex 360)
   Conflit en Syrie : débat très houleux sur France 24 (France 24 via E&R)

Liban :
   L'attentat de Beyrouth revendiqué par un groupe inconnu (Ria Novosti)
   Le Hezbollah kidnappe deux pilotes turcs (Ria Novosti)


Egypte :
   L'Egypte ferme sa frontière avec la bande de Gaza
   Egypte: des pays arabes prêts à compenser une suspension d'aide occidentale
   Egypte: Israël est derrière la destitution de Morsi (Erdogan) (Ria Novosti)


Israel :
   Jews DO control the media (blog hébergé par The Times Of Israel)
   Israël: tir de roquette sur la station balnéaire d'Eilat (Ria Novosti)


Libye :
   Libye: les bateaux non liés par des contrats avec la compagnie nationale seront bombardés (Romandie News)
   Libye: 14.000 prisonniers en fuite depuis la chute de Kadhafi (ministre) (Ria Novosti)
   Les islamistes et les trafiquants se disputent le pétrole libyen (Ria Novosti)


Babel contre le reste du monde :
   SECRET DÉFENSE - La CIA a aidé Saddam Hussein à gazer les troupes iraniennes (Big Browser, blog hebergé par Le Monde)
   CIA Finally Admits It Is Behind Iran's 1953 Coup (ZeroHedge)
   UK Government "Pulverizes" Guardian Hard Drives In Snowden Retaliation, Says "No Need To Write Any More" (ZeroHedge) / GB: les autorités forcent le Guardian à détruire les dossiers de Snowden (Ria Novosti)
   L'Allemagne reconnaît un troisième genre pour les bébés intersexuels (Terra Femina via E&R)
   La Tunisienne Amina quitte les Femen : "organisation islamophobe au financement douteux" (liberté Algérie via E&R)
   A comprendre comme vous le voulez    : Affaire WikiLeaks: Bradley Manning dit qu'il est une femme (Romandie news)
   Le NPA lance aussi son appel aux dons (Libération)

4 commentaires:

  1. J'aimerais que quelqu'un m'explique quel est l'intérêt des USA (et de pays ridicules comme la G-B et la France qui vont pâtir encore plus de la hausse du Brent) de partir en guerre. Dollar en hausse, or en hausse, pétrole en hausse, taux en hausse, dette faramineuse. Tous des phénomènes qui vont littéralement jeter l'économie à terre pour un sacré bout de temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A en croire Collom, les experts non biaisés, ou encore Meyssan, ils ne vont pas y aller. Trop dangereux, trop risqué.

      Ils essaient juste de muscler le discours pour être mieux placés pour les négociations de Genève 2.

      On verra...

      Supprimer
  2. Il faut creuser davantage. Meyssan est un clown.

    CE QUI DEVRAIT PIQUER L'ATTENTION DES GENS
    Pour ne parler que de la France : comment expliquer la constance (Sarkozy, Hollande), maladive, obstinée du pouvoir d'"y aller" ?
    Alors que ça va à l'encontre (a priori) de tous nos intérêts : avance des djihadistes anti occidentaux, prise de pouvoir par les sunnites extrémistes (Lybie, Irak, Egypte etc.) ?
    Sérieuse dissonance cognitive !
    Voilà bien la preuve qu'il y a d'autres raisons, plus profondes.

    LES EXPLICATIONS PROFONDES
    Il y en a plusieurs, elles sont mêmes très nombreuses. En voici certaines :

    -casser les états nations pouvant prétendre à un rôle de puissance régionale au MO, renvoyer la régions à son état historique "tribal" (fait pour Irak, Lybie, en cours sur Syrie, Egypte. Reste l'Iran).Désordre permanent, lutte sans fin. Guerres civiles.
    Avantage Israël. Qui conserve son avantage stratégique régional. Au passage permet de comprendre que jamais l'Iran ne sera autorisée à developper arme nucléaire.
    Pensée paradoxale : c'est précisément pour cette raison que l'Iran veut absolument développer arme nucléaire (pour "sanctuariser" son état, son territoire, son régime).

    -couper l'accès des chinois (les vrais ennemis "stratégique" des USA) à des ressources pétrolières "faciles" (c'est à dire extraites par des états organisés, infrastructures, contrats d'état à état).
    Les USA ont les schistes et les saoudiens... Ca leur suffit. Mais les Chinois seront rapidement dans la merde (ils ont des contrats directs avec l'Iran).

    -faire diversion. C'est une raison -pourtant fondamentale- qui est ignorée par la plupart des gens.
    L'économie en Europe, USA (plus pays émergents) est au bord du gouffre. Ni plus ni moins. On fait "potemkine" depuis 2008. 5 ans c'est long. Les élites sont parvenues au bout de ce qu'il était possible de faire.
    Un conflit au MO fera exploser le prix du pétrole... devenant de facto la "cause" de la crise économie. Ergo : les politiciens seront blanchis de leurs responsabilités.
    Au passage : permettra de renforcer le contrôle social.

    -je ne m'étendrais pas sur d'autres raisons (pipeline de gaz naturel etc.)

    Voilà. En réfléchissant bien, de très nombreux acteurs ont... BESOIN de ce conflit.

    C'est précisément ce que les guignols du type De Defensa, tous les gauchistes, les paficistes et mêmes les droitistes (FN) ne comprennent pas.

    Le conflit est inévitable.

    Toutefois reste la question de l'agenda : El Assad pourrait ne pas répliquer à l'attaque programmée. Il ferait preuve d'intelligence. Rappelons qu'Israel a attaqué directement des objectifs en Syrie à 4 ou 5 reprises depuis 2 ans !

    A chaque fois, El Assad s'est couché.

    Et pour cause : il doit savoir que nous n'attendons qu'une seule chose : qu'il réplique en bombardant Israel par exemple ou Jordanie voire Turquie... ce qui nous donnerait le story telling nécessaire pour l'anhililer et provoquer du même coût l'entrée de l'iran dans le conflit.

    Bref. En se couchant, il gagnerait du temps. Pourrait jouer à Calimero ("ils nous attaquent sans preuve, mais nous sommes sages, nous ne répliquons pas").

    Ca ne ferait que reculer l'inéluctable (son élimination physique, ainsi que l'attaque sur l'Iran)... mais il gagnerait du temps.

    Ce temps serait alors exploité par les USA pour armer les rebelles fortement... Bref, là fin d'El Assad est programmée.

    Rapidement ou pas.

    Je finirai sur mon antienne. Ce plan a débuté en 1991, voire même au début des années 80 (guerre Irak / Iran).

    Il y a une constance stratégique remarquable, c'est bien la preuve que les USA ont la main. Ils font preuve d'une profondeur étonnante (malgré les clowns Bush / Obama, qui ne sont là que pour amuser la galerie...).

    Bref, chapeau.

    C'est le Très Grand Jeu.

    RépondreSupprimer
  3. Un bon article sur le sujet, d'un organisme pas suspect d'être partisan.

    http://www.affaires-strategiques.info/spip.php?article8530

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.