mercredi 25 septembre 2013

56% des Français puisent dans leur épargne pour couvrir leurs dépenses

56% des Français puisent dans leur épargne pour couvrir leurs dépenses
La Tribune, 25/09/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Plus d'un Français sur deux a puisé dans son épargne pour couvrir ses dépenses mensuelles entre juillet 2012 et juillet 2013, selon une étude Ipsos

Les sommes puisées dans leur épargne peuvent être conséquentes, puisque 19% des personnes interrogées ont retiré plus de 200 euros par mois. Les retraits restent plus fréquents chez les jeunes. 64% des 25-34 ans ont ainsi retiré de l'argent de leur épargne, tout comme 62% des 35-44 ans.

8 commentaires:

  1. Pour une personne qui est déjà par là, cette information est très révélatrice de la crise qui s'annonce car elle signifie que les consommateurs n'arrivent pas à adapter leur budget à leur moyen.
    Donc le peuple pratique la cavalerie ou l'injection de liquidité...
    Ce qui augure des difficultés personnelle et des tensions collectives qui viendront quand il n'auront plus d'autre choix que de ce serrer la ceinture.

    RépondreSupprimer
  2. Silence on coule...

    Le "budget" (ah ah ah) 2014 "prévoirait" (ah ah ah) un déficit de 82 myards !

    http://tinyurl.com/pn986ls

    Mais plus fort encore... le budget 2013 dérape. Encore. Alors qu'en juin Cazeneuve parlait de 68,7 myards... pas de bol 3 mois après... ce serait 72 myards.

    Ils sont vraiment fortiches.

    Pas grave hein. Suivant ce qui se passe chaque annéé, on peut donc déjà dire que le budget 2014 ne sera pas tenu, et que le déficit sera beaucoup plus élevé.

    Bref, le programme se poursuit comme prévu.

    Nous coulons.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, merci pour votre article qui montre une fois de plus que quand Toni Parker nous dit que la France est super, que les français sont souriants et heureux il ne nous parle pas vraiment du même pays. Pour lui, entouré de multi milliardaires, le bonheur c'est simple comme un billet de 500€...
    Mais revenons au fond, la consommation d'une partie de ses économies par une tranche de la population. Etsi tout cela provenait de l'inculture généralisée, du nombre incroyable de cancres qui se satisfont de la médiocrité et qui portent haut les couleurs des Galibert, mickey, boulay et consorts ?
    Voyons donc de plus près. Parmi ces gens, n'y a t-il pas des fumeurs qui se plaignent mais dépensent 7 à 14€/jour ? Quand on a des priorités, il faut savoir les hiérarchiser ; se plaindre en invoquant des besoins naturels indispensables est légitime, mais se plaindre la téléphone scotché à l'oreille et la clope au bec, non ! Le tout, au volant d'une voiture Audi/Volkswagen achetée à crédit car les transports en commun c'est "has been" !
    Plus avant, n'est-ce pas le rôle des économies que de servir en temps de difficulté(s) ?
    Pourquoi s'en étonner ? De nos jours, à force d'excès en tous genres, on en arrive à dire systématiquement n'importe quoi et la réflexion moyenne tourne autour de raisonnements qui ne tiennent pas la plus élémentaire des contradictions.
    Au lieu de mater des vidéos sur Utube, nos concitoyens feraient bien de feuilleter le Bled et le Bescherelle ; cela leur serait largement profitable.

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord sur le fond mais le prix de la clope hors ponction de l'état c'est 1,2 à 1,5 €. Je veux bien qu'on foute un peut de taxe pour amuser la galerie mais soit on interdit totalement la vente (et donc les 12 à 14 Mds d'€ de recette) soit on en reste à une taxation raisonnable comme pour l'alcool qui est deux fois moins taxé que le tabac. quelqu'un m'expliquera peut être que c'est moins dangereux pour la santé mais le fumeur ne met que sa vie en danger quand l'alcool présente un risque sanitaire mais également de destruction sociale et un danger lorsqu'il est couplé avec un travail ou la conduite.
      J'en ai gravement marre en tant que fumeur de me faire culpabiliser par des extrémistes hygiéniste dont une bonne partie vient d'une génération soixante huitarde. A l'époque ils fumaient dans les hôpitaux roulait sans limite de vitesse sur autoroute et baisaient à tout va. Maintenant ces mêmes tordus veulent étouffer les citoyens sous leur morale et régenter vos vie par la loi et la taxe alors que la vrai solution et de fabriquer des citoyens responsables.

      Supprimer
    2. Vous avez raison, les français boivent comme des trous et l'alcoolisme fait des ravages dans toutes les couches de la population. Ceci expliquant aussi le faible niveau intellectuel de nos concitoyens...
      Bref, au lieu de se lamenter il vaudrait bien mieux agir et gérer. mais voilà, travailler c'est trop dur ; alors jeter la pierre aux roms alors même que l'on agit comme eux c'est tout de même moyen moyen.
      Pourquoi chercher à excuser autant de ratés ? Il suffit d'être factuel et de constater les chiffres.
      Pourquoi discuter avec des gens qui ne font aucun effort pour comprendre que de rouler bourré n'est pas "normal" ?
      Laissons les se payer des automobiles qu'ils ne pourront rembourser ; idem pour les maisons. La politique de l'autruche est devenue le sport national.
      Vivre au dessus de ses moyens et feindre de l'ignorer relève de bêtise la plus élémentaire.
      Non seulement il faut les plaindre mais il convient aussi de s'occuper de leurs rejetons.
      La coupe est pleine.
      Le tri se fera donc par sélection naturelle, les banquiers étant de fait les prédateurs qui éclairciront la populace franchouillarde.
      Banksters de tous pays, venez chez nous capter le peu que nous avons ; tel est le message relayé par les médias et ne me dites pas que c'est de la faute du gouvernement. Ce serait bien trop facile.

      Quant aux 68tards, si je compte correctement, ils ont aujourd'hui dans les 65 ans et plus ; ils sont donc à la retraite !
      Il va falloir trouver d'autres coupables...

      Supprimer
  4. Ah, enfin des résultats ! Vous voyez bien que François HOLLANDE est en train de réussir : capter l'épargne des français. Ils sont très très forts... Evidement, les français n'ont pas bien compris son programme....retirer l'excès de monnaie constitué par l'épargne et le transférer à qui de droit. Ah, si, un avait compris, Cahuzac qui avait déjà mis la tune à Singapour...et pour ses dépenses courantes était ministre...

    RépondreSupprimer
  5. je vais un peu provoquer mais s'ils peuvent puiser dans leur épargne c'est qu'il y en avait une et qu'ils avaient du "gras".
    Maintenant ils n'en n'ont plus (ou moins) mais veulent continuer à vivre comme si tout allait super.
    j'aimerais connaitre la nature détaillée de leurs achats pour distinguer l'essentiel du superflu.
    En revanche il y a ceux qui ne tapent pas dans leur épargne parce qu'ils n'en n'ont pas tout simplement parce qu'ils ne pouvaient pas en avoir.
    on pourrait plutôt parler de ceux là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça dépend de ce que tu appelles le superflu, si :

      - tu remplaces tous les loisirs et vacances par du jardinage ou des ballades dans la nature,

      - tu supprimes tout ce qui sert au "look", vêtements redondants, maquillage, bijoux et donc le lèche vitrine et le reste,

      - tu vires MacDo, les resto et l'excès de bouffe tout azimuts et tu le remplaces par une nourriture saine même bio mais en quantité modeste et suffisante,

      ... on doit bien arriver à réduire de 50% nos consommations. En moyenne bien sûr, nul doute que certains lecteurs de ce blog, y soit déjà à ce -50% et ne s'y trouve pas si mal.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.