jeudi 5 septembre 2013

[autarcie] L'Etat distribue des poules

La poule, nouvelle star du recyclage
Le Figaro, 04/09/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Vendredi, à Saint-Valery-sur-Somme, en Picardie, plus de 500 poules seront distribuées contre un euro aux riverains préalablement inscrits auprès de la mairie.

Cette distribution de poules est organisée en partenariat avec l'Agence de l'environnement et de la maîtrise d'énergie (Ademe).



Très intéressant cet article. Ça n'est pas sans faire penser aux Victoria Garden de la deuxième guerre mondiale :



Ce qui m'étonne c'est que ce soit l'État qui pousse à ça. C'est à dire à la déPIBfication, à la débrouille... M'est avis qu'il y a des huiles du ministère de la finance qui doivent regarder ce genre d'initiatives le sourire crispé et les yeux froncés, et qui vont s'empresser d'organiser une réunion avec le ministère de l'environnement pour mettre fin aux initiatives de quelques naïfs qui y sévissent.

Le système veut de la croâssance... Or inciter à la démerde, c'est l'horreur absolue. Chaque oeuf pondu par une de ces poules est de l'anti croissance. En ceci qu'il existe, mais qu'il n'est absolument pas ponctionnable, et surtout, de l'"anti croissance", et pas de la "non croissance", car chaque oeuf produit ainsi réduit d'autant la consommaiton marchande d'oeufs.

Pire que ça. Une fois qu'on a mis le doigt dans la débrouille, et qu'on y trouve bien plus d'estime de soi qu'à regarder les experts sur TF1 nous expliquant ô combien le gentil système veille à notre bien-être, ça pourrait donner des idées de faire plus. Et c'est sans parler des inévitables excédents, du troc, de l'économie de don contre don, du rapprochement des voisins, des solidarités qui se créent...

Et ça, c'est sans parler de ce moment inévitable où la poule devenue trop vielle finit le cou tranché et plumé. Moment qui ne peut être qu'une véritable leçon de vie, de mort pour le petit employé de bureau hors sol qui se retrouve à tenir la hache. Leçons de monde réel et de responsabilité qui quand on y réfléchit deux secondes seront autant de bugs dans la matrice imposée par le boboland festiviste de centre-ville nourri au France Inter, et qui nous impose sa non pensée bisounoursesque et guimauvesque savamment enduite de moraline. Le tout dans le même temps que le système nourrit la population de tomates hors sol en appartement en béton plastique qu'il élève, avec des oeufs et des poulets sortis de camps de concentration qui ne sont grosso modo que l'application du totalitarisme nazi à l'animal.

Bref, l'horreur, pour un monde kleptocratique qui veut que toute activité passe sous la coupe de l'activité salariée/consommation marchande afin de maximiser la ponction...

9 commentaires:

  1. ba c'est pareil que le RSA ça calme la population la picardie c'est pas vraiment la vague d'emploi et échappe pas par hasard au déferlement des galères malgré que se soit proche d'amien EU rouen calais^^ et à coté des phoques les vrais.

    http://www.ouest-france.fr/region/paysdelaloire_detail_-Les-poules-de-Pince-ont-trouve-leurs-familles-_8620-2115395_actu.Htm

    - Pour résumer, au 1er janvier 2013, une partie de la taxe sera indexée sur la quantité réelle de déchets jetés par chaque foyer. D'où l'intérêt de trouver une alternative à la poubelle pour se débarrasser des épluchures.

    les connards qui nous gouvernent ne perdent jamais le nord

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais réfléchis deux secondes, ça consiste grosso modo à supprimer des emplois PIBfiés d'éleveur de poules et de ramasseurs de poubelle par le même service rendu, mais hors PIB...

      Supprimer
    2. D'accord‚ enfin ce n'est pas une raison pour ne pas non réagir de façon latine.

      Supprimer
  2. Je sais pas quelle poule traditionnelle choisir si j'avais des poules. Forcément une race traditionnelle locale. et peut être une autre.
    http://www.poules-racesdefrance.fr/races-poules-de-france.html

    RépondreSupprimer
  3. Viens poupoule, viens poupoule, viens...

    RépondreSupprimer
  4. Friedmanienmaispastrop5 septembre 2013 à 12:56

    chez moi, j'ai mis des canards : reproduction très facile et, à part l'achat des premiers reproducteurs, aucune PIBification par la suite puisque les reproducteurs suivants sont produits soit en interne, soit par échange avec d'autres éleveurs.

    En Belgique, l'initiative des poules est même totalement gratuite : http://archives.lesoir.be/le-buzz-des-poules-hurlues_t-20120331-01W0WC.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les canards ne sont pas un bon plan si la densité de population est trop grande.
      En effet, les canards sont cannibales...

      Supprimer
  5. Ah quand la distribution de grelinette à la sortie des écoles...
    C'est pas qu'il nous préparait au monde d'après ;-)

    RépondreSupprimer
  6. t'as pas compris la manip tonio:une taxe sur les animaux de compagnie est en préparation,elle sera votée prochainement,une fois les poules distribuées gratuitement

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.