vendredi 13 septembre 2013

Ce que Fillon a voulu dire

Vous vous souvenez surement de la petite phrase de Fillon sur le front républicain et son appel à voter pour le candidat le moins sectaire entre le PS et le FN.

Que veut-il dire par sectaire ? Il faut bien voir que Fillon provient du vieux fond chrétien français. Et force est de constater qu'en face, au PS, c'est le délire maçonnique le plus absolu, avec des curetons ultra zélés pour faire avancer l'agenda de la création de l'Homme Nouveau (qui ne peut passer que par la trahison la plus totale et absolue de leur propre peuple enraciné).

C'est ça "sectaire".

Il y a au PS des gens juste de bonne volonté. Et au FN aussi. C'est ce qu'il dit. Et il y a les curetons de la maçonnerie.

Ce que Fillon dit, c'est qu'entre un cureton de la maçonnerie et un candidat FN "normal", il préfère le candidat FN.

Naturellement, pour crime d'insoumission à la dictature maçonnique, Fillon est lâché de toutes parts par les traitres à leur peuple qui nous servent de représentants...

Et vous aurez compris que je suis à 100% derrière Fillon sur le coup.

15 commentaires:

  1. Ah ... grâce à Fillon on va enfin avoir du changement, enfin peut-être, on y crois tous.

    Ou sinon, on peut peut-être mettre tous les hommes politiques professionnels contre un mur et les fusiller.

    Je me tâte, solution 1 ou solution 2 ...

    RépondreSupprimer
  2. Mais franchement Tonio... qui se soucie de Fillon ?

    En quoi est il fondamentalement différent des autres clowns ?

    Il a été complice de Sarkozy pendant de nombreuses années. Son seul éclair de lucidité fut au début.... "La France est en faillite". Promptement ramené dans la niche par son patron Sarko. Ensuite.... encéphalo plat.

    Bref. Monsieur voudrait se placer pour 2017. Donc là il sort le coup du FN, PS sectaire blabla.

    Mais là encore regardons ses déclarations, et ses gestes dans le passé : Fillon a toujours soutenu le "Front républicain".

    ***************
    À la suite du premier tour des élections cantonales de mars 2011, qui ont vu une poussée du Front national, il défend l'instauration d'un « Front républicain » contre le FN en se démarquant des responsables UMP Jean-François Copé et Xavier Bertrand mais aussi, selon certains observateurs, de Nicolas Sarkozy, en déclarant : « En cas de duels PS-FN, il faut voter contre le FN »52. Début septembre 2013, il nuance cette position en considérant qu'il faut voter pour « le moins sectaire », en reconnaissant « qu'il peut arriver » qu'un candidat PS le soit plus qu'un candidat FN.
    ***************

    Bref, comment croire une telle girouette, un tel arriviste ?

    Il n'a même pas besoin du FN pour être son tombeau. Il sera son propre tombeau. Car il est ontologiquement... insignifiant.

    C'est à dire absolument pas à la hauteur des enjeux.

    C'est juste un énième Hollande, avec un packaging différent et quelques plumes d'une autre couleur.

    On veut du radical, bon sang ! Pas un petit bourgeois de province.

    RépondreSupprimer
  3. Une vidéo de notre cher ministre de l'éducation qui lui est un sectaire avéré vu la définition.

    http://www.dailymotion.com/video/x4gcpy_reaction-de-vincent-peillon-sur-la_news

    Un autre du même type.

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=wSWPsX53wtw

    suite http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=0iJxBzhVEQ8

    RépondreSupprimer
  4. Euh oubliez la droite et la gauche, on n'en sortira pas avec eux. La seule solution c'est voter FN même s'ils sont incompétents ou fous. Je ne vois aucune autre sortie. Mais quand je vois quelqu'un derrière Fillon, je vois un autre pigeon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou alors, voter pour l'abstention.
      Pas s'abstenir, mais voter pour des volontaires qui s'engageraient à ne participer et voter qu'à des lois concernant la prise en compte de l'abstention, avant de démissionner.

      On peut rêver, non ?

      Supprimer
  5. Il ne faut pas sous estimer Fillon, parce que c'est un homme d'état auquel ne manquent que les circonstances pour révéler ce qu'il a vraiment dans le ventre, et dans le contexte actuel les circonstances ne manqueront pas...
    S'il est encore prisonier du logiciel terrible de la technocratie, qui oblige tous les hommes "responsables" à écarter à priori les seules solutions à même de redresser vraiment le pays parceque personne ne voteraient pour elles (pas plus à droite qu'à gauche d'ailleurs...), il l'expérience et le culot, et surtout l'honnêté et la mesure, dont le pays aura besoin le mmoment venu. Alors oui, je souhaite de tout coeur qu'il ose franchir le rubicon, et qu'il abandonne le politiquement correct dés qu'il le faudra...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu...
      Je te rappelle qu'il s'est couché devant JF Copé malgré une escroquerie manifeste. Il a donc laissé le pouvoir de l'UMP entre les mains des "libéraux-mondialistes".
      Il était censé représenter la droite catho, il n'est en fait qu'une facade, s'il avait été un homme d'Etat, il aurait provoqué un schisme salutaire à l'ump. Mais comme dirait l'autre encore eut t'il fallut qu'il soit un homme et qu'il y ait un Etat...
      Bref c'est un contrefeux pour faire croire au gens que la droite ce n'est pas pro-européens, pro-US, anti nation et donc pro immigration. Le pire c'est que même Tonio est tombé dans le panneau...
      Les faits toujours les faits bordel !
      Le seul salut pourra venir d'une montée très forte du FN qui pourrait provoquer une crise politique à l'UMPS, sans cela on se fera toujours avoir.
      On a bien voté Chirac en 2002 en se bouchant le nez, on peut se venger aujourd'hui !

      Supprimer
    2. Je ne sais pas pourquoi, mais je vais continuer à le sous estimer et plutôt deux fois qu'une.

      C'est peut-être dû à cette douleur que j'ai chaque fois que je m'assois.

      Supprimer
  6. Il était déjà isolé : séparé de Sarko, opposé à Copé.
    Seul les électeurs sont derrière lui, je n'en doute pas un seul instant.

    RépondreSupprimer
  7. fillon est un facho ou un résistant ?

    RépondreSupprimer
  8. Un gouvernement représentatif telle qu'on la connais ne peux pas être démocratique. Je pense que l'on ne peux que constater l'échec après 200 ans de tests. C'est la même chose ailleurs avec des degrés varié.

    Je ne vais plus voté de toute façon, je ne fais qu'attendre que le système tombe. Si on veux changer les choses, ce n'est pas compliqué, il ne faut plus acheter dans les grandes surfaces, faire un maximum de potager ou acheter au petit producteur locaux . Pour moi, c'est cela la vrai dissidence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et comment tu fais pour attirer une femme potable avec ton truc...
      Si tu as cette chance, tu feras des enfants et tu verras que le système les gosses aiment bien !
      Ma conviction : Ce systeme ne s'effondrera pas de lui même, il faut l'aider un peu

      Supprimer
  9. çà m'avait étonné que disco puisse trouver des qualités à un quelconque membre de l'umps.
    Moi j'ai cru que fillon parlait du fn bien sûr en parlant des sectaires. c'est toujours eux. le fn est toujours sectariste et surtout raciste xénophobe islamophobe et antisémite avant tout. Ils mangent des bébés au ptit déj.
    Sarkozy a eu le meme genre de discours pour tenter de se faire réélire, la lepénisation des esprits toussa, et çà a bien fonctionné mais il était déjà trop détesté à juste titre pour l'emporter.
    umps&co c'est fini. On regarde ailleurs.
    On va pas se faire lustrer le conduit encore 40ans.
    Ya 200ans des pourris ont fait un système pourri, peut être moins que le précédent mais toujours bien pourri, un système pourri qui choisit des pourris pour l'entretenir. çà ne peut que donner de la pourriture.
    Il n'y a que des gens pas pourris, hors du système et de la caste pourrie qui pourraient jeter le système pourri pour le remplacer par un système neuf à faire murir pour donner un système gouteux.
    Un peu comme les islandais qui viennent de dire non à l'uerss pourrie.
    C'est un affaire de goût.

    RépondreSupprimer
  10. On verra bien si le système ne va pas finir par tomber. La grèce est déjà bien mûre malgré le soutien de l'uerss qui ne la laisse pas tomber. Il va falloir encore réinjecter très bientot. Quand çà se généralisera à l'europe et au monde entier à cause de l'interconnexion des économies. On va bien rigoler.
    Oui çà veut pas dire que le système changera mais il aura plus un gout de pourriture mais un gout de kk ce système. Entre chaos social et guerre civile est ce qu'on pourra estimer le système encore en place ?

    RépondreSupprimer
  11. DEVOIR DE MEMOIRE HOCINE LOUANCHI


    HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE

    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news

    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.

    Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.