dimanche 1 septembre 2013

Du côté du futur front

   Syrie: Obama repousse d'éventuelles frappes à la surprise générale (Nouvel Obs)
Le président américain Barack Obama a pris le monde par surprise samedi en annonçant sa décision de principe de frappes contre la Syrie, mais pas avant un feu vert du Congrès, écartant ainsi une action militaire à court terme.
Ils ont l'air déçuuuus...   

   Unidentified Navy Officer Sums It Up (ZeroHedge)


   [Traduction exclusive] En Syrie, les États-Unis seront perdants si un des camps l’emportait, par Edward Luttwak (Les Crises)

   Syrie: la Jordanie submergée par des réfugiés (Ria Novosti)

   Syrie: Poutine appelle les USA à se rappeler leurs opérations d'autrefois (Ria Novosti)

   Libye: Singulier témoignage sur un chaos majeur
Avec «Sahelistan» (Seuil), Samuel Laurent explique comment le sud de la Libye est devenu le nouveau sanctuaire des terroristes du Sahel, en particulier d’Aqmi. Donnant à la parole à des groupuscules islamistes et à des trafiquants, l’auteur estime que son livre permet de comprendre les véritables raisons de la crise qui désormais embrase toute l’Afrique du Nord. Pour lui, la guerre de Libye en 2011 a créé une vaste zone de non-droit, s’étendant jusqu’à la Mauritanie et où se mêlent idéologie, terrorisme, trafics en tous genres. Extrait.

13 commentaires:

  1. Ce sont les militaires qui auraient fait reculer Obama

    http://www.washingtonpost.com/world/national-security/us-military-officers-have-deep-doubts-about-impact-wisdom-of-a-us-strike-on-syria/2013/08/29/825dd5d4-10ee-11e3-b4cb-fd7ce041d814_story_1.html

    RépondreSupprimer
  2. A QUI PROFITE LE CRIME ?
    Voila la sempiternelle question que tout citoyen du monde devrait se poser, car c'est la seule qui puisse ouvrir les portes de la verite/realite.
    Hors? il convient tout autant d'observer l'engrenage des évenements autour du conflit syrien que des interets masqués des differents acteurs engagés autour de celui ci.
    L'histoire deja plus ancienne qui s'est écrite en lettre de sang au Moyen Orient nous a démontrée que les mensonges et les contradictions entre preches "droit de l'hommistes" et réactions sur le terrain des pasteurs n'avaient aucun fondement et ne servait que des interets militaro industriels et géostratégiques. La guerre est un outil qui n'est pas la finalité de toute diplomatie poussée a ses limites (les choix sont pré déterminés), non, il s'agirait plutot d'une méthodologie visant a avancer des pions sur un échiquier mondial ou le temps le dispute a l'espace (trans générationnel et geographique).
    L'esprit de domination s'est accoutré du manteau bien séant de la Démocratie, mais le cumul des expériences a depuis laminé cette tenue de camouflage qui ne fait plus guère illusion dans le monde.(sauf chez les gobeurs de mouches).
    Nos belles démocraties s'acoquinent avec les pires dictatures comme l'Arabie saoudite, le Qatar... et vont jusqu'a armer et donner une virginité aux "rebelles" DJIHADISTES qui ne sont pour l'essentiel que les recrues conjoncturelles de colonisateurs en mal de puissance et de domination régionale. Les scénaristes sont en coulisses et les acteurs profitent de la lumiere médiatique... subventionnée en France par nos impots!.
    Les torche-cul, porte-voix de la nomenklatura oligarchique et maintenus en sustantation au nom de "l'exeption culturelle francaise", se donnent comme des call girls, reniant ce qui fait leur intime honnorabilite: le premier amendement de l'éthique journalistique, l'honneteté intellectuelle.
    Les accents, de plus en plus bellicistes qui montent comme une clameur venue de la fosse septique, et pas sCeptique des medias, laisse augurer du franchissement imminent d'une nouvelle étape... Quelle en sera la finalité? une 3eme GUERRE MONDIALE??
    MASTER T

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin un post intelligent qui démontre le cynisme des états, et debunk la soupe pseudo droit de l'hommiste... Mais allons jusqu'au bout : pourquoi renier la volonté de puissance ?

      Pourquoi refuser que les USA avancent leurs pions sur l'échiquier ? Pourquoi refuser de défendre nos intérêts "militaro industriels et géostratégiques" ?

      Dans un monde où il n'y a pas de "place" pour tout le monde, en quoi ce serait mal ?

      Pour dire les choses autrement : le niveau de vie dont nous jouissances (occident) est forcément au détriment de milliards traine savates dans le monde.

      Que voulez-vous ? Partager ? Ou tout abandonner à leur profit ?

      Bref, où le problème à défendre NOS intérets, même si c'est au détriment de celui des autres (car c'est toujours au détriment d'autres) ?

      Supprimer
    2. Donc vive l'impérialisme et le néo-colonialisme ? Vive l'islamisation de la planète pourvu qu'on puisse jouir encore un peu de notre niveau de vie actuel... et tant pis pour les générations futures ?

      Supprimer
    3. Cher ami... cela fonctionne de cette manière depuis que l'homme est homme.

      "impérialisme", "néo colonialisme", "islamisation" sont justes des mots, des peaux d'orange.

      Ce qui compte c'est l'orange. Le fruit.

      Et lui ne change jamais.

      Cynique ? Bien entendu. Mais j'en ai personnellement marre du béni oui ouisme ambiant.

      Rien n'a de sens, à part ce "urge" primordial : survivre, et si c'est aux dépends des autres, ainsi soit-il.

      On emmerde Assad pour quelques centaines de gazés. Quid de la Corée du nord, où des millions de civils ont été assassinés par leur gouvernement ?
      Et le propre père d'Assad a tué des dizaines de milliers de sunnites après leur révolte dans les années 80.

      La liste est sans fin du Grand Bordello.
      Vouloir faire émerger la "vérité" n'a aucun sens. Les "droits de l'homme" n'ont aucun sens. C'est la même la plus grand escroquerie.

      Donc, perso, j'ai fait mon choix : je soutiens les "intérêts géopolitiques" des USA, car je me sens davantage proche des USA, que de la Russie, de la Chine ou autres.

      Mais au moins j'ai la décence de ne pas faire semblant de chercher la "vérité", de ne pas faire semblant de pleurer -sélectivement- sur certains morts, plus que d'autres, et de ne pas faire semblant de croire que nous sommes "meilleurs" que les autres.

      Supprimer
    4. Pas convaincu que la stratégie du règne par le chaos, en plus d'être ignoble, soit de l'intérêt du peuple américain, et encore moins de l'Europe, qui se retrouve désormais avec des poudrières et des nids à émigration partout autour de la Méditerrannée...

      Supprimer
    5. Dommage que de nombreuses personnes pensent qu'il faille soutenir inconditionnellement les USA.

      Tout ce qui est offert n'a aucune valeur et les USA méprisent leurs alliés.

      D'ailleurs, ils ne se gènent pas pour mettre en avant leurs intérêts et leurs seuls intérêts pour agir unilatéralement.

      Sans parler de l'escroquerie de Nixon qui un beau jour a dit à l'Europe : on ne rembourse pas. Ce crime monétaire continu encore aujourd'hui et la France soumise laisse faire.

      Supprimer
  3. Le monde commence à en avoir plus que marre des guerres pour l'Israël !

    RépondreSupprimer
  4. à mon avis, Petrole et gaz sont au centre de l'affaire pour Hollande.

    Il est important de draguer le Qatar et l'Arabie saoudite afin d'assurer notre approvisionnement, avec quelques ventes d'armes et d'Airbus en échange...
    Les droits de l'homme c'est du bullshit pour veaux.
    Si en prime on fait plaisir à Israël, c'est tout bénef pour certains du gouvernement....
    Maintenant si même Obama hésite, c'est tant mieux. Hollande ne pourra pas y aller seul faute des moyens nécessaires.... il sera quand même resté fiable pour les petromonarchies.
    Ne pas oublier que le pic pétrolier est derrière nous. Les pays extracteurs vont choisir leurs clients !

    Sarkozy aurait je pense eu la même réaction qu'hollande.

    Sur le fond, la France n'a rien à faire en Syrie. Qu'ils s'expliquent entre eux !

    RépondreSupprimer
  5. Je me pose la question du pourquoi dézinger Assad.
    j'ai le sentiment que pour des raisons historiques (liens Syrie-France) mais aussi parce que le régime Assad rend la zone calme, il y a beaucoup plus de chances de négocier n'importe quoi avec le pouvoir en place plutôt qu'avec les allumés wahabites, jihadistes et autres extremistes.
    Evidemment si on met en perspective la nécessité impérieuse d'Israel de "s'agrandir" ça n'est plus une question de gazoduc, de dicateur gazeur, il faut juste foutre un gros b----l pour pouvoir redistribuer des terres.

    RépondreSupprimer
  6. http://www.haaretz.com/mobile/1.544708 la securite du canal de suez de plus en plus testee... un jour y en a bien un qui va passer entre les mailles... et arreter le traffic... suffit de couller un gros supertanker et la c est le gros merdier partout

    RépondreSupprimer
  7. Vous pigez rien aux interets israeliens : entre un al qaeda sunnite au pouvoir en syrie, un assad chiitte persistant aux manettes, ou 1000 ans de guerre civile entre eux, le choix est vite fait. C'est bien pour cela que les israeliens ne sont pas chauds pour les initiatives de hussein obama ....

    RépondreSupprimer
  8. Je ne comprends pas comment on peut encore demander "pourquoi ?"

    Il y a bien entendu de nombreux sous objectifs (économiques, géopolitiques etc.), mais l'objectif principal est : entropie.

    Désordre.

    Mettez-vous (pour ne prendre que cet exemple) à la place d'Israël (population = 7,7 millions).

    Mieux vaut il :
    -être entouré par des dizaines de millions musulmans (arabes et autres), qui veulent tous votre peau (peu ou prou), des populations structurées en états puissants, organisés, dotés de forces armées structurées ?

    -sachant en outre que le déséquilibre démographique ne fait que s'accentuer (rappel Egypte = 82 millions, iran = 74 millions, Syrie = 20 millions etc !!!)

    Ou :
    -casser tous ces états, renvoyer ces populations à leurs atavisme (tribalisme, haine religieuse), casser les infrastructures, empêcher le développement économique, les faire s'entretuer les uns les autres.

    ?

    Comment peut on être encore assez neuneu pour ne pas voir... l'évidence ?

    Et ça c'est juste pour Israel. Pour les USA également il y a de nombreux intérêts stratégiques à foutre le bordel au MO.

    Pour synthétiser : le camps occident/Israël a pour objectif principal : entropie. Plus de nombreux autres sous objectifs/variants.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.