jeudi 5 septembre 2013

Du côté du futur front

Un article qui date de décembre dernier, dont je ne sais pas ce qu'il vaut, mais dont il faut bien reconnaître que c'est cohérent avec tout ce que j'ai pu lire... Tout le monde en a pour son fric...

   Israël (Golan, Hezbolah),
   Turquie (élimination du PKK et récupération de territoires),
   Europe (gazoduc depuis le Qatar),
   Qatar et UAE (gazoduc, reconstruction, État islamiste),
   OTAN et USA (isolement de la Chine, de la Russie et de l'Iran, contrats d'armement et d'exploitation de ressources)...

Syrie-Opposition : « Protocole de Doha » : fin de l’Etat syrien ?
Afrique Asie, 08/12/2012 (en Français texte en français )
→ lien
On comprend en fait, le pourquoi de la chose lorsque l’on connaît les clauses du «Protocole» de Doha, dont nous avons pu consulter le document, formulé en treize points qui se détermine comme suit:

«1- réduction du nombre des soldats de l’armée syrienne à 50 000;

2- la Syrie ne pourra faire valoir son droit à sa souveraineté sur le Golan que par les moyens politiques. Les deux parties signeront des accords de paix sous l’égide des États-Unis et du Qatar;

3- la Syrie doit se débarrasser, sous la supervision des États-Unis, de toutes ses armes chimiques et bactériologiques et de la totalité de ses missiles. Cette opération doit se dérouler sur les terres de Jordanie;

4- annulation de toute revendication de souveraineté sur Liwa Iskandaroun et désistement au profit de la Turquie de certains villages frontaliers habités par les Turkmènes dans les «mouhafadhas» d’Alep et d’Idlib;

5- renvoi de tous les membres du Parti des travailleurs du Kurdistan, ceux recherchés par la Turquie lui seront livrés. Inscription de ce parti sur la liste des organisations terroristes;

6- annulation de tous les accords et conventions signés avec la Russie et la Chine dans les domaines des forages du sous-sol et de l’armement;

7- permettre le passage à travers le territoire syrien d’un gazoduc qatari à destination de la Turquie puis de l’Europe;

8- permettre le passage à travers le territoire syrien des conduites d’eau en provenance du barrage Atatürk et à destination d’Israël;

9- le Qatar et les Emirats arabes unis s’engagent à reconstruire ce qui a été détruit par la guerre en Syrie à la condition que leurs sociétés aient l’exclusivité de la reconstruction et de l’exploitation du pétrole et gaz syrien;

10- gel des relations avec l’Iran, la Russie et la Chine;

11- rompre les relations avec Hezbollah et les mouvements de résistance palestinienne;

12- le régime syrien sera islamique et non salafiste;

13- le présent accord entrera en application dès la prise du pouvoir» (par l’opposition, Ndlr). Fin de citation.

11 commentaires:

  1. C'est ce que je me tue à dire et à répéter et que tu résumes parfaitement : "tout le monde en a pour son argent".

    De très nombreux acteurs ont intérêt à la chute d'Assad et la création d'une nouvelle Syrie.

    C'est ce qui permet d'expliquer l'extraordinaire ENTETEMENT des acteurs (USA, France, Israel, Arabie Saoudite, Qatar etc.), leur incroyable obstination -sur le long terme- à achever leurs objectifs.

    Vous avez vu un Neuneu comme Hollande ? Il change d'avis comme de chemise, et pourtant... il continue PARFAITEMENT la politique suivie par Sarkozy. Au risque de prendre des coups.
    Alors qu'avec son côté mollusque, il aurait dû dire "non merci", et retourner à ses histoires de mariage gay.

    Ce simple fait devrait provoquer un court circuit dans le cerveau de tous les veaux/gogos qui ne se sont capables que de répeter ad nauseam, comme des perroquets sous acide : "mais euuuuuh ! pourquoi on aide les djihadistes en Syrie, alors qu'on lutte contre eux au Mali ? Ah ah ah ! Vous êtes découverts ! "

    Ils se croient ainsi intelligents, pour avoir mis au jour les "contradictions" des acteurs, et ils pensent ainsi déminer la situation, et appeler à l'arrêt du conflit.

    Incapables en fait de voir, et de comprendre les objectifs sous-jacents.

    Bref. Peu importe la manière. La Syrie d'Assad tombera.

    Et ensuite l'Iran.

    Le plan se déroule parfaitement (on reconnaît des génies de la planification à leur capacité justement d'adapter le plan aux circonstances).

    Et perso je me réjouis déjà... Après le début de l'offensive (officielle), comment réagiront les gens comme De Defensa... ceux qui répètent sans arrêt que les USA sont épuisés, ruinés, qu'ils n'oseront jamais, etc.
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les marchés détestent les bruits de botte.
      Sûrement pas par pacifisme, mais c'est parce que la politique de QE illimité nécessite un environnement économique rassurant et stable, et que la géopolitique du chaos c'est franchement mauvais, surtout en pleine région pétrolière.

      Si à la moindre alerte l'or monte et si les actions/oblig baissent, c'est bien parce que tout le monde est hyper nerveux et sait qu'un rien peut déclencher un krach. Cf. http://la-chronique-agora.com/justifier-attaque-syrie/#anc

      Personnellement Obama n'est pas favorable à cette guerre et il mène ses faucons en bateau, mais il tient surtout à rassurer ses marchés.

      Alors non, je ne crois pas que les USA iront au clash. Pas qu'ils aient peur ni ne manquent de moyens. C'est juste que l'enjeu est beaucoup trop risqué sur le plan de leur politique intérieure.

      La grande marche sur la Syrie et l'Iran, qui piétine depuis 2 ans, elle attendra les calendes grecques.
      Mais il est clair que si ça recommence à chauffer (et ils vont bien essayer de remettre ça) mieux vaut avoir le doigt sur la gachette pour retirer ses fonds d'obligs d'Etat en Euros...

      Supprimer
    2. Faites vos jeux !

      Tu as "rationnellement" raison... mais je continue malgré tout de parier sur une attaque, et pour la création /accentuation du désordre.

      Avantage : nous serons rapidement fixés.

      Il est vrai qu'il serait fou de souhaiter une baril à 150 USD.

      Cela nous plongerait instantanément dans une récession.

      Mais... et si justement c'était l'effet recherché ?

      Je m'explique :

      -Les émergents à 150 USD le baril... meurent tout simplement. Kaput. Fini. Basta. Je prends un pays comme la thailande qui s'appuie sur un diesel très bon marché (subventionné). Toute son économie (exports + agriculture) tourne là dessus. Ces pays ne sont pas "energy efficient".

      Bref... Un conflit en Syrie qui déborderait au MO.... pourrait donc :

      -abattre les émergents (dont la chine), via le prix de l'énergie. Ces gens là pètent plus haut que leur fondement, s'obstinent à critiquer les USA... paf une mandale dans la gueule, pour leur apprendre le respect de l'Empire. On rabat les cartes écos.

      -faire revenir le hot money aux USA. Flight to security.

      -dans le même temps, notons que les USA avec leur gaz de schistes pourraient bien mieux résister à la hausse du prix de l'énergie... !

      -last but not least : cette récession, violente, pourrait PARFAITEMENT jouer le rôle de scapegoat pour les politiciens en occident (qui sont un peu épuisés par 5 années de mensonges, d'extend and pretend, de potemkine "la reprise est là").

      Hollande par exemple serait parfaitement à l'aise pour dire : "désolé les gars, oui je l'admets c'est la crise, terrible même, mais c'est la faute du pétrole. il va falloir se retrousser les manches".

      Supprimer
  2. c'est la version 2.0 du traité de Versailles ?

    RépondreSupprimer
  3. Les veaux manifestent contre le mariage gay mais ne disent rien contre une intervention illégale en Syrie, ne réagissent pas, même si on les plongent dans une énième guerre à la con.

    RépondreSupprimer
  4. Bien voila, tout est dit on a le menu de l'apéro jusqu' a la petite cerise sur le gateau et promis: digestif a volonté!, histoire de s'enivrer jusqu'a la derniere petite goutte de sang versée dans ce pays.
    On n'oubliera pas d'insérer la petite carte du PNAC (project for a new american century) offerte par l'AIPAC et autres prédateurs vautours sur la dépouille du chiisme.
    MASTER T

    RépondreSupprimer
  5. @ Agan

    Oui parfaitement !

    Ils sont bien mignons les veilleurs, mais ils comprennent rien à rien. Pour des cathos dont la foi devrait normalement s'opposer à la guerre ils sont à côté de la plaque.

    RépondreSupprimer
  6. Authentifiée par le New York Times, la vidéo qui gêne l'administration US (des rebelles exécutant des soldats syriens) http://shrd.by/jCqk64

    RépondreSupprimer
  7. Allez signer la pétition pour éliminer la LICRA. https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/pouvoirs-publics-dissoudre-la-licra-ligue-contre-le-racisme-et-l-antis%C3%A9mitisme

    Dans un autre ordre d'idée, quelqu'un peut m'expliquer comment les nippons peuvent être d'accord avec les frappes US en Syrie. Frappes qui vont faire exploser le prix du brut et les envoyer directement en faillite???

    RépondreSupprimer
  8. Et si l'attaque déja validée par les parties franco-US visaient a entrainer l'Iran et le Liban (Hezbollah)dans un embrasement plus général impliquant l'Iran! Ainsi, les USA pourraient par la meme réaliser le parachevement de leur conquete prévue et désirée depuis longtemps déja, et, que révéla WESLEY CLARK dans une interview du 02.03.2007; ce gars n'est pas n'importe qui puisqu'il a été commandant supreme des forces de l'OTAN entre 1997 et 2000. Ce fut une véritable prophétie puisqu'il annoncait que l'IRAK, la LYBIE, la SYRIE, le LIBAN et finalement l'IRAN seraient des pays laminés par leurs soins.
    Encore une fois, cela s'insere dans un objectif plus vaste qui vise a isoler "l'empire du milieu" et la vieille Russie et a consolider l'empire US qui vassalise dans un meme mouvement par le contrat de servitude du "traité transatlantique".
    La 3eme guerre mondiale pourrait donc démarrer bientot, la 2eme étant la conséquence de la 1ere guerre mondiale il faut se rappeler les vélleités territoriales d'alors et l'engrenage implacable des differentes alliances qui prévalaient et tout ceci sur fond de déglobalisation initiée par une crise monétaire (1907) dont l'épicentre était...américain.
    MASTER T

    RépondreSupprimer
  9. Le déploiement du Doomdsay plane, un bon signe ?

    http://www.lexpressiondz.com/internationale/180566-les-americains-redoutent-une-guerre-nucleaire.html

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.