lundi 9 septembre 2013

Du côté du futur front

   Syrie/intervention: Kerry lance un ultimatum à Assad (agence) (Ria Novosti)
Pour éviter une intervention militaire dans son pays, le président syrien Bachar el-Assad doit remettre à la communauté internationale la totalité des armes chimiques qu'il possède avant la fin de la semaine en cours, a déclaré le secrétaire d'État américain John Kerry cité par l'agence Reuters.

   Syrie: Bachar al-Assad n'aurait pas approuvé l'attaque chimique du 21 août sur Damas (L'Express)
Le Président syrien Bachar al-Assad a nié être impliqué dans l'attaque chimique du 21 août lors d'une interview à la chaîne CBS. Des écoutes de l'armée allemande tendraient à confirmer qu'il n'a pas donné personnellement son aval.

   U.S. Admits No Imminent Threat from Syria, No Clear Evidence Assad Ordered Chemical Weapons Attack (ZeroHedge)

   Obama Set To Delay Bernanke Replacement Decision Amid "Syrian Paralysis" (ZeroHedge)

   Syrie/attaque chimique: une "mise en scène" fabriquée, selon Lavrov (Ria Novosti)

5 commentaires:

  1. Attention intox des médias russes.

    Kerry n'a pas lancé un "ultimatum" à Assad.

    **********
    Kerry added that the only thing Assad's government could do to stop an attack was to turn over all his chemical weapons to the international community within the next week.

    "But he is not about to do it and it cannot be done," Kerry added.
    ***********
    Secretary of State John Kerry said Monday that Syrian President Bashar Assad could resolve the crisis surrounding his purported use of chemical weapons by turning "every single bit" of his arsenal over to the international community by the end of the week.

    But Kerry, who joined British Foreign Secretary William Hague at a news conference in London, said he didn't expect Assad to do that.

    ************
    Les mots ont leur importance.

    En tout cas, cette attente devient insupportable.

    Obama qui continue de souffler le froid, le chaud. Quel souk bon sang !

    RépondreSupprimer
  2. D'ailleurs... le démenti officiel n'a pas attendu longtemps.

    Enfin pas vraiment un démenti. Puisque les vraies citations montrent bien qu'il s'agit d'une figure réthorique, et pas du tout d'un "ultimatum".

    *************
    "State clarifies Kerry ultimatum, saying he"was making rhetorical argument abt impossibility/unlikelihood of Assad turning over chem weapons""

    RépondreSupprimer
  3. Ca sent l'eau de boudin.

    Obama va faire une pirouette. Hollande aussi. Ils sont habitués.

    En revanche... il faut s'attendre à une augmentation de la guerre secrète (soutien massif aux rebelles).

    Comment ? Les USA n'en sont pas capables ?

    Il faut se souvenir... Les USA ont mené des opérations secrètes, massives, au Cambodge et au Laos durant la guerre du vietnam !

    Bref... c'est sans doute la pire des solutions : le conflit en Syrie va s'éterniser, les morts d'empilant les uns sur les autres...

    Et ça se finira de toute façon mal : quand Israël frappera l'Iran.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors que le conflit n'est même pas fini en Irak : des attentats et des assassinats tous les jours encore maintenant.

      Supprimer
  4. Pas tout à fait hors sujet :

    http://www.reporterre.net/spip.php?article4586

    Avec Sarko, on avait fini par regretter Chirac, avec Hollande, on va finir par regretter Sarko. C'est le syndrome Obama-Bush.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.