mardi 17 septembre 2013

La fonte (encore)

La France devient de plus en plus le champ de bataille de deux camps de plus en plus irréconciliables et en affrontement direct, car ouvertement en conflit dans leur chair et dans la représentation qu'ils se font du réel... Cette divergence de vue devient tellement grande qu'il y a là le véritable terreau à une guerre civile larvée...

D'un côté le festivisme jovial "républicain" et bigarré, la dissolution de la France dans la grande démocrature mondiale dirigée par la Banque, soluble dans la mondialisation marchande, l’avènement de l'Homme Nouveau aculturé et mc donaldifié, et dont la propagande nous chante les louanges à longueur d'antenne (subventionnée). Et de l'autre, une France enracinée qui subit dans sa chair la réalité crasse qui se cache derrière la vitrine colorée et chatoyante présentée par Canal +, et qui dès qu'on sort des centres villes boboland a tout à voir avec une tiers-mondisation et une libanisation accélérée.

Ainsi, sans surprises, et comme annoncé ici, l'émission de Sophia Aram sur France 2 s'annonce comme un four absolu. Et dire que France 2 a annoncé ce programme avec une volonté affichée de remonter ses audiences    Mais surtout, quand est-ce que ces collabeurs comprendront-ils que s'ils sont là, ce n'est pas du tout par ce qu'ils ont du talent, mais uniquement parce que c'est à peu près tout ce que la dictature maçonnique a trouvé de vaguement rigolo pour asséner au petit peuple de France déraciné de force sa propagande et sa religion officielle et obligatoire (et avec ses impôts qui plus est)... On apprend aussi dans l'article qu'une nouvelle émission de Canal + reçoit les éloges de la critique. Pour avoir vu cette première, on y voit un reportage à la gloire d'Omar Sy où on le voit surtout chanter mal, on nous confirme qu'il a fui la France pour les USA dès qu'il a pu (ce qui n'est pas du tout incompatible avec le festivisme Canal+), Teddy Rinner qui travaille à obtenir son diplôme de Sciences Po (c'est à dire son diplôme de parfait maçon mondialiste), où on le voit chanter mal (il font une fixation...), et reconnaître les voitures de luxe au seul son de leur moteur (tout un symbole)... Et pour finir en apothéose, on subit la finesse de l'analyse politique d'une triplette de crétines de la diversité la chance sur la situation à Marseille, comme quoi il faut envoyer l'armée malienne virer Jean-Claude Gaudin, et que le problème à Marseille, c'est le maire (avec l'une d'entre elles qui se fait traiter de fasciste pour avoir juste oser constater qu'il y a surtout des maghrébins à Marseille). Festivisme Canal + beaucoup plus subtil que les gros sabots insupportables de Aram, et qui a surtout pour vocation d'insérer dans le crâne des gens des représentations fausses sur le pays, et où de toutes évidences, pour eux, le petit blanc chrétien a déjà totalement disparu, pour laisser place à des guignols bigarrés et déracinés par construction, qui rivalisent en non talent (à part pour Rynner dans son domaine), dans des sortes de cérémonies de festivisme décadent insupportable, qui sont des insultes permanentes à la common decency la plus élémentaire, et où on nous impose la nullité crasse de tout ce microcosme de clowns illégitimes...

Et de l'autre, j'écoutais ce matin le discours de Marine Le Pen à son université d'été. Qui en appele en gros de fait clairement à un retour de la France de De Gaulle. Et là, on comprend toute la rupture...

Le Pen qui explose encore les scores dans le dernier baromètre de l'action politique Ipsos / Le Point et qui sort désormais à 37% d'opinions favorables, alors que le ventilateur Valls, lui, décroche.

Bref... La fonte... Et ça va pas s'arranger... L'incompatibilité des deux visions va devenir de plus en plus grandissante, et la fracture de plus en plus béante...

31 commentaires:

  1. hum le FN est un parti de récupération comme mélanchon, ils veulent leur part du gâteau et naviguent autant à vu que les tous autres UMPS: pas de programme long terme et on fait son beurre sur les fait divers

    il n'y a aucun parti pour proposer ce dont on a vraiment besoin: que l'état s'occupe urgemment de ses fonctions (police, justice, armée) et arrête de se mêler de tout, partout, et tout le temps.
    car partout où il met les doigt c'est une catastrophe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "il n'y a aucun parti pour proposer ce dont on a vraiment besoin"

      Pas tout à fait...
      http://www.partiliberaldemocrate.fr/

      Supprimer
    2. Donc tu proposes quoi ?

      -continuer pendant 60 ans encore avec UMPS, alternativement ?

      -ou alors essayer autre chose, même si ce n'est pas exactement ce que tu cherches ou préconises ?

      La réponse me semble logique, évidente, pour n'importe quel esprit sain.

      Maintenant, si vous voulez absolument continuer le même cirque que l'on a depuis 30 ans... Pas de problème. Mais ne venez pas vous plaindre après.

      Un type qui vote :
      -1981 : Mitterrand ("le changement, la révolution")
      -1986 : Chirac ("les socialos y'en a marre")
      -1988 : Mitterrand ("Chirac est un ultra libéral")
      -1995 : Chirac ("Le PS est pourri. Chirac est sympa")
      -2002 : Chirac ("Mon dieu, le fascisme ne passera pas !")
      -2007 : Sarkozy ("Cette fois ils vont vraiment réformer, le Karcher")
      -2012 : Hollande ("crise de l'ultra libéralisme, le cght c'est maintenant")

      ... est un con.

      Il n'y a pas d'autre mot. Je ne parle pas de toi. Mais des millions de crétins qui ont EXACTEMENT suivi le canevas que je viens de décrire.

      Bref. Le même crétin en 2013 est un "déçu de Hollande" forcément... il s'interroge doctement sur le sexe des anges... et continuera son petit manège en 2017, 2022 etc.

      Tout en continuant à se plaindre !

      C'est magique.

      Supprimer
    3. Pour "naviguer à vue", il faudrait déjà qu'il fût aux commandes, vous ne croyez pas ?!

      "Pas de programme à long terme...." Allo quoi !!

      Vous préconisez le nihilisme puisque aucun parti ne propose, finalement, si l'on vous suit bien, la MOINDRE idée qui vaille que l'on vote pour lui !!

      Le rien !! Voilà un très joli programme de long terme !!

      Supprimer
  2. Ca c'est dans les media, ce qui transparaît.
    Mais la fracture est vraiment sociale, au quotidien dans la vie des gens, dans les familles.
    Il y a une ligne de front qui se constitue.

    Le gouffre se creuse aussi dans la vie courante entre les gens, les "amis" ou les proches...
    et la, ca fait "bizarre" ... car en effet, c'est irréconciliable pour je ne sais trop quelle raison.

    Il y a les hystériques féminisés nomades urbains de la nouvelle inquisition qui veulent exorciser les ré-enracinés re-virilisés avec leur jardin et leur protectionisme qui se transforme en antagonisme : raciste vs dégénérés, tradition vs progrès.

    Très étrange à observer.

    Je ne sais pas si on peut parler au sens strict de guerre civile, mais en tout cas, c'en est les prémices.
    Et si on observe les faits divers attentivement, il y a déjà quelques affrontements physiques qui afleurent ici ou la.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Yo, bien vu ..

      même vu du fond de ma campagne, le ràs le bol jeunes/vieux, productifs/parasites devient épais ...

      Supprimer
  3. Un discours de 1h15 en direct sur i télé ? Le système souhaiterait-il la victoire de MLP ?
    La période 2015-2020 sera la période de la mise à mort des nations. Référendum en Ecosse, Catalogne, Italie du Nord, Wallonie... Mais pour la France, c'est plus difficile, en témoigne le référendum perdu en Alsace. Dès lors faire élire MLP et immédiatement mettre le feu aux banlieues poudrières, pour faire tomber le pays, serait une jolie stratégie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tous cas, c'est clair que le PS joue à fond la carte FN. C'est sa seule chance de ne pas se faire expulser à coups de pompes dans le cul : un 2nd tour PS/FN.

      Supprimer
  4. ni droite ni gauche pour ma pomme c'est ainssi et quand je lis fillon et son jamais je ne voterais fn...

    ne jamais croire ses gugus qui blablattent pour des postures politiques liées à leur carrieres et créneaux qu'ils se donnent

    des clowns!

    RépondreSupprimer
  5. je me dit deux choses

    que effectivement le ps joue une strategie vieille de trente ans avec le fn , mais qu'on est plus au siecle dernier

    et je me dit aussi que les grecs devaient aussi se dire , "tention les gars le laos , l'extreme droite toussa" et à la final le laos se fait deborder par la droite par aube dorée

    RépondreSupprimer
  6. La France enracinée elle a commencé à disparaître sous Louis XIV ("l'Etat c'est moi").
    Plutôt qu'une vision bipolaire je verrais plutôt trois tendances, dont deux qu'on voit dans les médias. D'un côté les libéraux, que tu identifies ici et que canal+ représente pas trop mal. D'un autre les réacs de droite qui font leur retour en force et sont sortis du bois à l'occasion des dernières lois sur le mariage. Et d'autres encore, qui construisent loin des médias, loin du consumérisme, plutôt à la cambrousse ou autour de villes à échelle humaine, dans des zones où des reliques de culture orale bougent encore, et qui peu à peu recréent un tissu rural qui tend vers une économie et une société parallèles à celle qui continue sur sa lancée du non-sens.
    On le voit plus nettement en Grèce ou en Espagne qu'en France, mais ça vient petit à petit, et je crois que s'il doit y avoir une issue aujourd'hui elle peut être dans la reconstruction d'une ruralité qui anticipe le peak everything tout en recréant du sens et du lien.
    Common decency: «vertus humaines élémentaires de loyauté, d’honnêteté, de bienveillance et de générosité s’enracinant depuis des millénaires dans la logique du don. Ces vertus ne sauraient être confondues avec les constructions métaphysiques des fanatiques du « Bien » — que ces dernières trouvent leur principe officiel dans la volonté divine, l’ordre naturel ou le sens de l’Histoire.» (JC Michéa, "la double pensée", 2008).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. heu, c'est quoi les 3 tendances ? j'en vois que 2 dans ton post.

      Supprimer
    2. Ben entre le catho style De Villiers et le gugusse les pieds sur terre à la cambrousse, y a une nuance.

      Supprimer
    3. @yoananda
      - les libéraux (que Tonio nomme les "festivistes" ou les "maçonniques")
      - les réacs de droite
      - les autogestionnaires paysans ou ouvriers
      les nuances entre les deux derniers étant assez bien résumées dans la définition que donne Michéa de la common decency, liée à l'entraide, à la bienveillance, à une conduite morale humble et à la conservation d'un patrimoine commun (lié à la logique du don), et plutôt éloignée de la grandiloquence des religieux, des nationalistes étatistes et de ceux qui mettent en avant les soi-disant "lois de la nature"
      Cette tendance autogestionnaire rurale est d'après moi amenée à se développer là où on a conservé un savoir-vivre et une culture commune assez vivants pour ne pas se sentir menacé, et là où en bricolant pour résister à l'effondrement on se rend compte qu'on s'en sort mieux à plusieurs, tant qu'on a le savoir-vivre commun qui permet de fonctionner collectivement.
      Ça se développe tranquillement, et dans l'indifférence médiatique générale, en Grèce, en Espagne, au Portugal, comme ce fut le cas aussi en Argentine après 2001, et comme ça pourra l'être dans d'autres endroits à mesure que le système craque.

      Supprimer
    4. @ Norilsk

      Je ne crois pas qu'il faille écarter ceux que vous appelez les auto gestionnaires du clan des "festivistes".

      En effet, il est simple de partager des ressources lorsqu'elles sont en assez grand nombre pour être distribuées entre chacun.

      En revanche, lorsque la ressource se fait rare, ou que le nombre de personnes qui occupent le territoire sur lequel se trouvent les ressources croit, cela se complique...

      Jovanovic explique cela très bien lorsqu'il parle du pic oil avenir...

      Supprimer
    5. @ Norilsk ou Le Nain,
      vous avez une vague idée du pourcentage de population / du territoire que représente chaque tendance, même très approximativement ?

      Supprimer
    6. @Anonyme19:21 Si je les en sépare c'est pour des raisons de valeurs divergentes suffisamment nombreuses et nettes. De façon très résumée, d'un côté cette common decency (telle que définie plus haut) qui tient lieu de socle commun pour la vie collective, associée à un mode de vie sobre matériellement ; de l'autre un libéralisme culturel où aucune valeur morale ne structure la vie publique et où tout se monnaye, associé à un mode de vie plutôt hors-sol et consumériste.
      La question du pic pétrolier se pose à tous, ce qui varie c'est la stratégie adoptée pour y faire face. En ce sens il me semble que des réseaux d'entraide fonctionnant par don et contre-don sur une base d'autoproduction (permaculture et bricolages annexes, pour le dire de façon résumée) me semblent plus pertinents, à la fois en termes de tissu social et de résilience matérielle, qu'un consumérisme individualiste et hors-sol. De même, la question de l'ajustement entre démographie et ressources, que vous posez ici, aura plus de chances de trouver une meilleure réponse dans la première stratégie (où l'on vit en prise plus directe avec le milieu qu'on cultive) que dans la seconde.

      Supprimer
    7. @ Norilsk

      1.Je me suis mal exprimé : Jovanovic évoque la pénurie de pétrole et il est pessimiste quand à la façon dont l'humanité traitera ce problème. En extrapolant un peu, dans un monde qui est passé de 1 à 9 milliards en un siècle (en gros), le partage bisous-bisous n'a pas de si beaux jours au devant...

      2. Ce qui me gène c'est votre facon d'associer systématiquement le nationaliste avec des valeurs négatives comme ici, le nationaliste pro état.

      Je m'explique : Vous prônez un système d'auto-gestionnaire. Bon. Mais qui gère les conflits ? Résumons ! Un juge ?!
      S'il y a un juge, il y a un état !
      Si c'est la communauté toute entière qui juge, cela s’appelle une démocratie directe, et, l'idée étant très bonne par ailleurs, je vous laisse imaginer le bordel lorsqu'il faut réunir 65 millions de français pour statuer la peine de Jean qu'à piqué la mobylette de Jules parce qu'il était en retard au taff...

      Donc...Un juge, donc un état !

      Maintenant, allez donc faire un tour sur Fdesouche ou chez Soral et vous verrez que la critique de l'état en place (depuis 40 ans) est bien plus virulente qu'ailleurs (J'aime bien ici, aussi, au passage).

      Votre vison du partage, elle est quand même très bisou-bisou et vous développez toujours des concepts dans un environnement de partage de ressources alors que je vous demande de le faire dans un environnement de pénurie...Pénurie d'emploi, de logement, de sécurité...Vous savez qu'il y a des gens qui cherchent un emploi, n'est-ce pas ? Vous partageriez le vôtre ?

      Supprimer
    8. Faudrait pas confondre Jancovici et Jovanovic.

      Supprimer
    9. @Anonyme 10:01 merci pour la précision. Jancovici fait effectivement un travail intéressant sur la question du changement climatique et du pic pétrolier, cela dit je consulte ses écrits pour des points techniques plus que pour des points moraux ou politiques.
      @Anonyme 09:00 un système judiciaire n'est pas nécessairement associé à un état dans l'absolu. Il l'est de fait dans la situation actuelle, il ne l'a pas toujurs été historiquement. Les droits coutumiers existaient avant la création des états modernes, et ne nécessitaient pas une consultation de plusieurs millions de personnes pour la gestion de menues affaires. Ils n'étaient d'ailleurs pas spécialement "bisou-bisou", pas plus que ne le sont les systèmes de don et contre-don où la réputation joue beaucoup et où un comportement trop mesquin peut générer assez spontanément une mise à l'écart progressive s'il n'est pas corrigé.
      Ma vision est celle d'un usage parcimonieux et concerté des ressources, dont je sais très bien que bon nombre d'entre elles ne vont pas en augmentant. Par ailleurs vous pouvez constater par exemple que là où le libéralisme a pris sa forme la plus poussée (surnommée "reaganomics"), la précarisation d'une vaste frange de la population s'est faite dans un contexte bien antérieur au peak everything. Ce qui me fait d'autant plus considérer que dans un contexte de pénurie énergétique structurelle, la sobriété et la concertation auront plus de chances de faire société que la guerre de tous contre tous.

      A titre d'exemple, historiquement une des vocations du carême, outre le fait d'être une période de recueillement, était aussi celle de consommer de façon parcimonieuse et étalée dans le temps des ressources qui s'amenuisaient à la sortie de l'hiver, de façon que chacun consommant peu, personne ne soit dans la famine. C'était une règle de bon sens intégrée et partagée par tous, et c'est de ce genre de règles que nous aurons besoin pour gérer au mieux les pénuries à venir.

      Supprimer
  7. Bel entame d'article. Après, un peu moins ...
    Bien plus que la télé poubelle pour nous "divertir", l'interview propagande du bl'ayrault qui nous sert de président est bien plus symptomatique.
    Voir Les experts de Doze de lundi, ainsi que sa chronique, pour un petit aperçu. Il est le seul qui sauve l'honneur de la téloche, même si orienté, comme tout le monde, il faut être juste. A l'entame de l'émission, il aurait pu dire novlangue et big brother, dans le contexte, cela n'aurait pas fait tâche....
    Mensonge, médias auzordre, propagande.
    Entièrement d'accord avec toi sur
    "En tous cas, c'est clair que le PS joue à fond la carte FN. C'est sa seule chance de ne pas se faire expulser à coups de pompes dans le cul : un 2nd tour PS/FN"
    Le minable rond de cuir provincial apte (?) à gérer les ronds-points en Corrèze ne fait que de la politique et ne sert que sa ré-élection. Nous sommes son paillasson pour sa ré-élection.
    En plus, il va fabriquer plein de nouveaux français pour ceci.
    Ce n'est plus une bataille, mais des batailles qui ont un risque de se transformer en guerre.

    RépondreSupprimer
  8. Belle synthèse des forçes en présence. A ces horaires de diffusion, il ne faut pas perdre de vue que la tranche visée est celle des 10-30 ans, c'est à dire les futures générations. Les élites ne perdent plus leur temps à essayer d'initier les adultes au festivisme et au multi-culturalisme. Comme souvent, ils sont déjà de préparer leur monde de demain.

    D'ailleurs, ce sont les jeunes qui ont voté FN aux dernières présidentielles qui doivent subir de plein fouet ce déchainement de propagande. Il est dommage que la catégorie 18/25 ans ne soient pas plus présente au niveau de l'internet alternatif. Car l'espoir de voir les choses bouger significativement reposent sur cette jeunesse. Il est dommage que la partie de la population consciente de l'emprise maçonnique ne parvienne pas à communiquer avec les jeunes. Seul Dieudonné y parvient sur le registre de l'humour, mais ca ne suffit pas. Alors que Le Pen, Mélenchon ou les médias ne se privent pas pour leur bourrer le crâne.

    Sinon, pour moi la montée du FN, c'est la quenelle ultime avant le désespoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ba c'est peut-être parce-que les vieux ne se mangent pas le multiculturalisme au quotidien qu'il sont les grand gagnant de cette état de fait qu'ils votent et voteront demain pour continuer coûte que coûte cette situation pour se faire torcher le cul via un crédit d'impôt par leurs propres petits enfants proposition numéro 2 présidentiel 2017.
      Vivent l'aristocratiepapieenculeur

      Supprimer
  9. Le jour où Marine LePen a proposé que l'on remette le franc à la place de l'Euro sur la base d'un nouveau franc = 1 euro, j'ai compris qu'elle avait été mise en place par l'oligarchie....
    Qu'on nous rende nos 6.57 Francs et donc notre échelle de valeur et pas mal de prix vont baisser par boycott direct des consommateur (des fraises à 5 francs ne se vendaient pas mais des fraises à 2 euros si).
    Bref, la fausse alternative est bel et bien en place et seul le jardin à la discotonio est une réelle alternative actuellement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh.

      Moi je vois juste le côté pratique, 99% des gens sont désormais habitués à l'euro.

      Le niveau de vie Fr/euros ne veut pas dire grand chose car depuis nos repères ne sont plus les mêmes, inflation tout ça (bon certes plus limitée sur le salaire, mais non insignifiante).

      Et puis pour les jeunes générations qui elles ne connaissent que l'Euro.

      Si on se retape une convertion dans l'autre sens ça sera encore , à changements de prix chez les commerçants, prétexte à arrondis, etc.

      Supprimer
    2. Non 1 Fr = 1 € pas d'arrondi

      Supprimer
  10. Le futur, c'est le modele allemand :

    http://mobile.lemonde.fr/economie/article/2013/09/16/en-basse-saxe-la-ceinture-de-graisse-du-pays-prospere-grace-a-des-salaires-de-misere_3478114_3234.html

    Plus de chômage, plus de minimum, plus de protection.

    Quel beau modele a suivre.

    Mais ne generalisons pas, n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
  11. http://video.lefigaro.fr/figaro/video/sophia-aram-sur-france-2-arnaud-montebourg-la-soutient/2674783138001/

    RépondreSupprimer
  12. http://www.public.fr/News/Sophia-Aram-la-mere-de-l-humoriste-condamnee-a-deux-ans-de-prison-!-35497

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sans télé chez toi,pas de sophia aram,pas de temps perdu!toujours revenir aux fondamentaux!et tu pourras t'acheter des bouquins avec l'argent économisé sur la redevance

      Supprimer
  13. chose aggravant arrivé en 2011 soit le moment de sa chronique fasciste contre le FN et ou les socialopes dénoncées ( non au pouvoir republicaine ) la tva social :

    Khadija Aram, l'ancienne adjointe socialiste au maire de
    Trappes (Yvelines) a été condamnée
    aujourd'hui à deux ans de prison, dont 18
    mois avec sursis, pour avoir promis contre rémunération à des personnes en
    situation irrégulière des titres de séjour
    qu'elle n'a jamais obtenus

    toute a une suite cette gonzesse n'a aucun talent mais on sait d'ou elle vient cassetoipauvreconne qui touche 20000€ rien qu'a la tele

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.