lundi 16 septembre 2013

La France n'a jamais été aussi fragile

Simple remarque...

La France (si tant est que ce mot aie encore un sens) n'a jamais été aussi fragile.

On en est arrivé à un tel n'importe quoi multi culturel et une telle dissolution du peuple, qu'il suffirait grosso modo de 5 millions d'euros par mois à quelqu'un qui voudrait démolir le pays pour embaucher 1000 islamo racailles réislamisées au youtube et entrainées en Libye/Syrie, payées 5000€ par mois pour entrer en guerre contre le pays et mettre un merdier sans nom. Disons 200 pour chacune des 5 plus grandes villes de France. Fer de lance de 1000 qui ne manquera pas d’agréger ensuite derrière lui bien plus...

C'était une simple remarque...

Pour ceux qui croient que la situation syrienne est une réalité bien lointaine...

16 commentaires:

  1. Tout à fait exact.
    L'autre jour chez Berruyer, je me posais la même question : qu'est-ce qui nous protège d'être la prochaine Syrie ???

    L'arme atomique ??? contre un danger sur notre propre sol... pas vraiment.
    En fait, la, je n'en sais rien. Il y a peut-être un facteur que j'ignore en France, mais en l'état de mes connaissances, on est effectivement dans une situation très fragile.

    Pour l'instant on est les meilleurs amis du Qatar et c'est ce qui nous protège, mais je ne suis pas sûr que faire copain copain avec le diable soit une super stratégie de long terme. D'autant plus que c'est le pays qui la plus forte croissance démographique de la planète (5% soit doublement de population en 15 ans) grâce a son pétrole/gaz éternel et qu'a un moment ou un autre, les équilibres vont bouger chez eux en interne.

    Bref. Moi je suis pas super rassuré quand sonnera l'heure du retour, non plus des racailles, mais des guerrier de l'islam... si on se prends un djihad dans la tête au prochain ramadan dans 1 an (fin juin 2014) ça risque d'être moins drôle que Jean Roucas au FN.

    RépondreSupprimer
  2. Même si le risque d'attentats existent, le risque de guerre en France est pas loin de l'inexistant, la situation des pays étant incomparable.

    En Syrie, il y a 100000 rebelles pour une population de 20 millions d'habitants. En France, 1000 barbus surmotivés pourraient mettre la zone quelques jours dans un territoire de la taille d'un canton, pas plus.

    En France, il leur faudrait également une base de repli dans les pays frontaliers. En Syrie, La Turquie et la Jordanie fournissent bases arrières et camps d'entrainement. Quel pays frontalier de la France serait assez taré pour soutenir des combattants sachant notre potentiel nucléaire?

    Au niveau du soutien interne, il serait aussi ridiculement faible. Les caïds contrôlant le marché juteux des drogues verraient d'un mauvais œil une guerre civile sur leur territoire, surtout à Marseille, ils y tiennent à leurs plaquettes d'haschich !

    Enfin, l'armée française reste encore parmi les plus performantes au monde, surtout en combats urbain.

    Ça reste donc un petit peu du délire, surtout que la France s'est rapprochée des Etats Unis, principal soutien des islamistes. Si ces fous de Dieu avaient vraiment été motivés par une mission divine, ils auraient depuis longtemps tenté de renverser les Seoud et les Al-Tahni...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'apporter un peu de bon sens ici. Il est tellement rare.

      Supprimer
    2. Tonio a toutefois raison d'écrire que la France n'a jamais été aussi fragile (pour ne pas dire en phase terminale). Pas sûr que ça passe par des violences.
      Comme l'a dit un défunt colonel : "There are signs that Allah will grant Islam victory in Europe—without swords, without guns, without conquest—will turn it into a Muslim continent within a few decades." (http://en.wikiquote.org/wiki/Muammar_Gaddafi)

      Supprimer
    3. Merci pour ces arguments qui ne se limitent pas (c'est tellement rare) a des railleries.

      Oui, le sujet des bases arrières me semble essentiel et c'est bien ça qui nous protège : on n'est pas isolés.

      Par contre, pas d'accord sur le pouvoir de nuisance de 1000 barbus, alors même qu'un seul (Merah) fou déjà pas mal la merde. On est pas du tout dans le même contexte. La France est juste un trop gros morceaux pour l'instant pour eux. Et il ne faut pas oublier la retour de tous les djihadistes qui vont aller s’entraîner au cannibalisme. Il ne faut pas oublier la haine des algérien (j'ai lu des trucs qui font vraiment peur sur la toile) envers les français qui ne demande qu'une occasion a mon avis pour se déverser "concrètement" en une revanche sanglante (ils nous rendent responsable, sûrement avec raison, de leur guerre civile, décennie noire).

      Par contre le fait de se rallier a l'Otan, la guerre du Mali, et plein d'autres trucs sont hyper mal vus ... et au contraire, nous fragilisent.

      Supprimer
    4. Et même s'il y avait un Merah par jour, la France ne serait pas la Syrie.

      Bon délire raciste et islamophobe.

      Non à l'immigration même choisi, non aux signes religieux, oui à l'intégration et à une lutte sans merci contre les jeunes délinquants.

      Supprimer
  3. Tout à fait d'accord, enfin comme pour l'instant nous sommes du côté de l'axe du "bien" cela ne devrait pas nous arriver.

    Sinon si on venait par un changement politique quelconque à rejoindre l'axe du "mal" alors ce ne serait qu'une question de temps, de moments, d'opportunité, pour nos adversaires.

    On oublie... on a la memoire courte, voici ce qu'il s'est passé en 2005 chez nous, en 3 semaines seulement avec une révolte des banlieues sans aucune organisation :

    Au total, on dénombre plus de 10 000 véhicules incendiés, des bâtiments publics de première nécessité calcinés, des écoles vandalisées, souvent des écoles maternelles, ou des Maisons associatives pillées, des passagers d’autobus menacés de mort. Ces trois semaines de violence urbaine restent les plus importantes agitations en France depuis mai 1968.

    Derrière ce phénomène d’ampleur nationale se cachent cependant des réalités locales très diverses. Ainsi, au bout de cinq jours, seules sept communes étaient embrasées[réf. nécessaire], toutes en Île-de-France. Les autres régions n’ont été touchées que deux jours plus tard. Les émeutes se sont ensuite déplacées de communes en communes.

    Ces violences urbaines tranchent, par leur longueur, leur extension à toute la France, l'ampleur des destructions et la médiatisation politique au niveau national et même mondial, avec les petits affrontements à une commune durant moins de 5 jours, par exemple à Vénissieux en 1981. Elles sont sans équivalent en Europe : aucun autre pays n’a connu d'événements d’une même durée et touchant autant de communes.(source wikipedia)

    Alors imaginons un instant qu'un "petit malin" organisé mette de l'huile sur le feu avec 5 millions d'euros, pour amplifier et fasse sauter quelques murs d'enceintes de prisons, d'hôpitaux psychiatriques, avec l'aide de jeunes désoeuvrés à la recherche d'argent de nos chères banlieues !!!

    Je vous laisse imaginer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que vous semblez oublier ici que seules quelques zones défavorisées se sont embrasées comme à Venissueux en 81.
      Ce ne sont jamais les centre villes qui ont chauffé. Bref beaucoup de fantasmes ici.
      Après Yoananda lire des algériens s exciter sur la France sur Iinternet ça veut pas dire grand chose. Toi même tu n'oserais pas dire la moitié de ce que tu écris si internet ne permettait pas l'anonymat.
      Quand on est anonyme on se permet presque tout...
      Exemple non pertinent.

      Supprimer
    2. Comparer les émeutes urbaines de 2005 à la guerre de Syrie, fallait oser ! A part une similitude ethnique, aucun rapport entre ce genre d'évènements. Un raccourci que beaucoup utilisent déjà...

      Je ne vois que deux contextes propices à ce genre de situation :

      1 - Un chef d'État de l'envergure de De Gaulle qui défendrait réellement nos intérêts... Vu le niveau d'intégration à l'UE et la dépendance financière à Babel, cet évènement est très peu probable.

      2 - La découverte d'un énorme gisement de matière première. Mais bon, Flamby pourrait se coucher face au plus fort comme l'a déjà fait Sarko en vendant notre or.

      Bref, notre zone géographique est sous contrôle, il n'y a aucun intérêt pour les élites d'y déclencher une guerre civile. On aura comme d'hab quelques évènements issus d'individus isolés et autre false flag. Rien de méchant pour nos baby boomers n'ayez crainte.

      Supprimer
  4. La France, vieux pays de chasseurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.24heures.ch/monde/faits-divers/homme-tue-trois-personnes-autriche/story/16280734

      Un braconnier qui tire sur les flics plutôt que de se laisser choper, et qui est retourné se barricader chez lui. Il semblerait qu'il soit "lourdement armé".
      J'espère qu'il y en a encore beaucoup des chasseurs comme lui, dans nos campagnes...

      Supprimer
  5. Incroyable cette peur du djihadiste qui sommeil dans chacun des musulmans français.

    Y a-t-il le moindre indice sur cette présence ?

    Il y a +60 000 000 de français, alors ne me parlez pas de 50-100 illuminés. Et qui irait faire la guerre à 1 contre 1000 pour 5000€ par mois ? Tu peux déjà faire beaucoup plus sans prendre autant de risque.

    Sans oublier que les musulmans fanatiques ne restent pas en France pour élever leurs gosses. Ceux qui restent pour la gamelle n'ont rien de héros.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas combien il y a "d'illuminés", mais il n'y a que 45 000 000 de Français.
      Estimation perso.

      Supprimer
    2. Oulla, tu les comptes comment tes français ?

      Combien de grands parents nées en France faut-il ?

      Peut on au moins estimer que les musulmans qui sont dans l'armée, la police, les pompiers, l'ednat et plus généralement qui bossent et gagnent de quoi vivre en dehors des cités, seront du côté de l'armée régulières ?

      On discute vraiment sur des sujets ridicules ...

      Supprimer
    3. @ anonyme 16 septembre 2013 21:06
      et les français nés à l'étranger de parents français?
      Les franco-israéliens par exemple?
      Ton estimation ne vaut rien.

      Supprimer
  6. Pas besoin de 1000!
    Juste 100 avec énormement de discrétion(point le plus difficile à obtenir), des explosifs puissants, un ordre de bataille pour les objectifs sensibles**....et la France est techniquement et donc socialement à terre,...pour un très très long moment, voir définitivement.

    Maintenant, y a-t'il quelque part dans ce monde de fous, une volonté politique de déstabiliser la France? Ceci pour l'instant, n'est heureusement point avèré.
    Tout ceci n'est donc qu'un scénario de fiction comme un autre....En espérant qu'il ne devienne jamais d'anticipation.

    "Ne pas envisager le pire, c'est le meilleur moyen pour se condanner à le subir"

    **) Ca ne manque pas dans notre beau pays fortement "High tech". Fière de son savoir faire et de sa technologie, mais peu de sa sécurité civile...

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.