mardi 24 septembre 2013

La France notée comme une des démocraties les plus fantoches en Europe

Mapping The Collapse Of European Democracy
ZeroHedge, 23/09/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Democracy has regressed in 15 out of the 17 euro-area countries since 2008, according to the Economist Intelligence Unit’s democracy index.



11 commentaires:

  1. Friedmanienmaispastrop24 septembre 2013 à 09:55

    Etonnant quand même que les 6 pays considérés comme les plus démocratiques sont aussi par mi les plus libéraux de la zone euro : les 6 pays de la zone euro considérés comme les plus démocratiques sont classés respectivement 4e, 5e, 3e, 7e, 1er et 6e dans le freedom index de la fondation Heritage. Bref, les 6 pays les plus démocratiques sont aussi parmi les 7 pays les plus libres. Qui a dit que les néo-ultra-turbo-libéraux ne respectaient pas les peuples ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a un pays libéral dans le lot ? H16 doit se retourner dans son lit !

      Le pays le plus libéral est de loin la dictature US, où l'argent dirige à peu près tout et le peuple, le reste.

      Supprimer
    2. Friedmanienmaispas trop25 septembre 2013 à 08:39

      Bon d'accord, j'aurais dû parler pour la plupart des pays les moins étatistes.

      Mais je ne suis pas trop en phase avec vous quand vous dites que les US est un pays libéral : ils ne l'étaient déjà plus sous GW Busch et le sont encore moins aujourd'hui.

      Supprimer
    3. Je n'ai pas dit les USA libéral, j'ai dit plus libéral.

      Je sais très bien que pour un libéral, si le libéralisme ne marche jamais c'est qu'il n'y en a jamais assez.

      D'ailleurs, quel pays a été assez libéral et quand ?

      Supprimer
    4. Friedmanienmaispastrop25 septembre 2013 à 16:03

      "si le libéralisme ne marche jamais c'est qu'il n'y en a jamais assez."

      Vous devez confondre "libéralisme" et "capitalisme de copinage". Les pays libéraux sont ceux qui respectent à la fois les libertés humaines et les libertés économiques. Le Fraser Institue a fait un classement et le top 3 serait La Nouvelle-Zélande, Les Pays-Bas et Hong Kong.

      Pour ma part, je connais bien le Luxembourg qui n'est que 15e dans ce classement mais le genre de liberté qu'on y trouve me convient parfaitement.

      Supprimer
    5. "les Pays-Bas, le Luxembourg"

      Bon, je ne fais que vous transmettre la pensée d'un copain liblib ci-dessous :

      "Bref, l'UE et la zone euro n'ont rien ... mais alors rien de libéral (si ce n'est, comme vous le soulignez, sur le plan du libre échange et de la concurrence mais ces deux points ne suffisent pas à définir le libéralisme)."

      Et pour le Luxembourg, avec un PIB par habitant 50% supérieur aux Suisses et le double des US (qui je le rappelle, ont le Dollar) et le triple de l'Allemagne, y a rien qui vous choque ?

      Ils produisent quoi comme richesse le Luxembourg, le Quatar au moins on sait d'où ça vient.

      Dit autrement, enlève les banksters du secteur financier au Luxembourg : -45% et ceux qui en vivent indirectement -20% et on obtient un PIB par habitant équivalent à la France ou l'Allemagne, ce qui est logique.

      Supprimer
    6. Friedmanienmaispastrop26 septembre 2013 à 09:22

      Perso, il ne me semble pas que la prépondérance d'un secteur économique dans la richesse d'un pays soit le signe ou pas de l'existence de liberté économique dans ce pays. C'est sans doute un "talon d'achille" pour la pérénité de la création de richesse mais pas un signe d'absence de liberté.

      A noter que le secret bancaire n'existe de facto plus au Luxembourg et que si ce secteur reste prépondérant aujourd'hui, c'est surtout en raison d'une fiscalité raisonnable (mais pas inexistante) et d'une main d'oeuvre qualifiée abondante.

      Ceci dit, il y a quelques belles entreprises non financières au pays des Grands Ducs et le poids de l'industrie dans le PIB du pays est au même niveau qu'en France. L'image d'un Luxembourg dépendant exlusivement de son secteur financier est un peu excessive.

      De mon point de vue, en tant "qu'homme de terrain", c'est plus la rigidité du marché du travail au Lululand qui constitue un frein aux libertés individuelles. Rigidité un peu ridicule d'ailleurs puisque c'est le plein emploi ici et que les travailleurs sont de toute manière en bonne position pour négocier leur contrat.

      Pour le reste, la justice y est efficace, indépendante et intransigeante, l'essentiel des libertés individuelles y est respectée, l'Etat ne spolie pas les travailleurs, les entreprises et les épargnants, la puissance publique ne contracte pas de dettes sur la tête des générations futures auxquelles on a, de toute manière, pas demandé l'avis et les dépenses publiques se situe à un niveau à peine au dessus de ce qu'on peut considérer comme raisonnable.

      Supprimer
  2. tout à fait d'accord, ce qui est appelé 'néo libéralisme' par les journalistes subventionnés (c'est à dire presque tous) est de l'étatisme et pas du tout libéral, c'est tout le contraire:
    65% du pib de la France passe par la main de l'état (vive l'économie planifié comme en chine),
    quasi toutes les entreprises du cac40 même si elles ont été 'privatisée' sont des monopoles et gérées par des énarques: edf, gdf; veolia, eads...

    la concurrence libre et non faussée du libéralisme est inexistante. (exemple si vous produisez de l’électricité il est interdit de la vendre à votre voisin bien entendu, alors dire EDF qui peut imposer ses prix est un secteur 'privé' et libéral est une farce, c'est tout le contraire ce n'est pas du tout libéral)

    bref les ravages du colbertisme et de l'économie planifié.

    RépondreSupprimer
  3. Faut apprendre à lire, il est écrit que les pays qui ont adhéré à la zone euro ont presque tous vu leur démocratie régressée.

    Scoop : la zone euro promeut le libre échange et la concurrence et notamment la fin des monopoles publique.

    Scoop no 2 : les peuples n'en veulent pas du libéralisme.

    Alors il va falloir choisir entre la démocratie et le libéralisme à la H16.

    Vous préférez vivre dans une démocratie ou dans un pays ultra libéral ?

    Un peu comme l'Algérie qui a le choix entre une dictature militaire ou une démocratie islamique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Friedmanienmaispas trop25 septembre 2013 à 08:36

      "Vous préférez vivre dans une démocratie ou dans un pays ultra libéral ?"

      Je veux vivre dans un pays démocratique ET libre.

      "la zone euro promeut le libre échange et la concurrence et notamment la fin des monopoles publique."

      L'UE et la zone euro en accordant le pouvoir à des technocrates non élus, en centralisant du pouvoir à l'échelon le plus élevé possible (ce qui est contraire au principe du libéralisme qui prone une approche bottom up de l'organisation de la société), en établissant son lot de contraintes et de normes, en abreuvant de subsides certains pans de l'économie, ... Bref, l'UE et la zone euro n'ont rien ... mais alors rien de libéral (si ce n'est, comme vous le soulignez, sur le plan du libre échange et de la concurrence mais ces deux points ne suffisent pas à définir le libéralisme).

      Supprimer
  4. http://www.frandroid.com/operateurs/169392_sfr-bouygues-veulent-mutualiser-leurs-reseaux-contrer-orange-free

    Oh zut, les entreprises privées n'aiment pas la concurrence. Heureusement que l'état est là pour forcer un peu la concurrence.

    Sauf que pas de bol si le pouvoir de ses grands groupes leur permet de se payer les hommes politiques.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.