mercredi 18 septembre 2013

La légion d'honneur

  

6 commentaires:

  1. Les enc.... vous saluent bien, en effet.

    *********
    Dans son rapport portant globalement sur "la gestion des ressources humaines", la Chambre constate que depuis plusieurs années, les agents des lycées sont absents en moyenne 30,5 jours par an, soit un taux d'absentéisme de 9%. Dans "certains lycées" de Paris, de la petite couronne et quelques villes isolées les plus excentrées de la région, la moyenne peut atteindre 45 jours.
    **************

    45 jours, peinard, tranquilou bilou, elle est pas belle la vie, hein ?

    Les esclaves de Monsieur Huchon s'en donnent à coeur joie.

    Ou alors le boulot dans un lycée est vraiment harassant.

    Ou alors, ils prennent exemple sur les... profs ?
    ;-)

    Mais au final : nous payons ces cowns du "public".

    Content, hein ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Problème des moyennes, on ne voit pas la réalité.
      l'absenteisme dans la fonction publique (éduc nat, territoriale, état) c'est quelques uns, toujours les mêmes qui sont absents non 30,5 jours mais plutôt 100 ou 150 jours par an.
      et tous les autres qui ont un absenteisme proche de zéro.
      Sauf que la moyenne ne fait pas apparaitre cette répartition.
      Le problème c'est qu'on ne peut pas flinguer ces brebis galleuses et elles le savent bien.

      Supprimer
  2. Hum... "quelques uns"... même avec 150 jours par an... désolé mais le compte n'y est pas ! Tu as une conception étrange des moyennes !

    Le problème est massif (même si d'autres études montrent que grosso modo la moitié des salariés font la plupart des arrêts).

    RépondreSupprimer
  3. @anonyme de 6h33,
    c'est histoire de se faire comprendre. j'aurais pu écrire certains "énormément", très beaucoup", etc
    il n'empèche que la réalité c'est celle là, quelque uns, toujours les mêmes sont absent en permanence et les autres ont le taux normal (pas zèro, donc ça compte en arithmétique), taux comparable à tout ce que l'on peut trouver ailleurs dans la "privé".
    mais c'est tellement facile de "faire parler les chiffres". Moi je te parle de situations (au pluriel il y en a beaucoup) constatées.
    D'ailleurs je soupçonne ce "30,5 jours par an" d'inclure les congés maternité et les longues maladies. Si on veut parler de l'absenteisme indû il ne faut pas les compter.
    Maintenant , il n'y a pire sourd ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon même en admettant qu'il n'y ait que 2 catégories, l'une absente 150 jours et l'autre zéro, ca voudrait dire qu'il y a 20% de parasites ultimes... On est loin de quelques uns...

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.