mercredi 4 septembre 2013

Olivier Delamarche sur BFM Business

Olivier Delamarche sur BFM Business
BFM Business - Intégrale Bourse via Les crises.fr, Olivier Delamarche, 03/09/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Olivier Delamarche sur BFM Business : (dans la nouvelle version de l’émission : duel + interview)

1 commentaire:

  1. friedmanienmaispastrop4 septembre 2013 à 10:48

    Je n'aime pas trop Olivier Delamarche. Il chante la même rengaine depuis 10 ans et s'est ainsi constitué son fonds de commerce.

    Comme souvent en économie, l'évidence n'est pas nécessairement ce qui arrivera.

    L'évidence, c'est l'endettement excessif des Etats qui doit obligatoirement mené à la répression financière, c'est le capitalisme de copinage qui fausse les règles du jeu au profit de quelques-uns, ce sont des banques centrales qui maintiennent des taux courts artificiellement bas en innondant les marchés de PQ.

    Et la conséquence évidente de ces phénomènes ne peut être que le chaos et l'appocalypse. Pas besoin d'être un économiste de haut vol pour aboutir à de pareilles conclusions.

    Mais le problème, c'est que l'économie va rarement là où la majorité l'attend. Et sur ce plan, Delamarche n'est pas si atypique et contrarian qu'on pourrait le penser.

    Des pays comme le Japon, les USA, le UK ou l'Espagne semblent, petit-à-petit, prendre un chemin bien différent de celui pensé par le gérant de Plantinium Gestion. Je sais : l'argument d'Olivier, c'est : les chiffres sont faux. Mais n'est-ce pas une caractéristique des "faux gourous" ? Passer à la thèse conspirationniste quand les hypothèses qu'ils ont établies ne se réalisent pas.

    Enfin, à titre personnel, je suis étonné qu'on attribue autant de crédit à un gérant qui, dans son métier, n'a quand même pas démontrer une énorme compétence. Ben oui, faire fondre le patrimoine de ses clients de 60 % en 7 ans et se poser après en donneur de leçons, il faut oser. Il dit parfois que ses clients dorment parfaitement bien ... oui je pense qu'ils doivent dormir pour accepter une telle "performance" sans broncher :-)

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.