vendredi 13 septembre 2013

Suicide électoral du candidat SPD allemand



L'imp(r)udent doigt d'honneur du rival de Merkel
Challenges, 13/09/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Enfin, il se passe quelque chose dans la campagne législative allemande! Ce vendredi 12 septembre - à 9 jours du scrutin- c’est un parfum de scandale qui a réveillé nos voisins: Peer Steinbrück, le rival social-démocrate d’Angela Merkel fait un doigt d’honneur en couverture du très sérieux Süddeutsche Zeitung Magazin. Le choix d’un cliché en noir et blanc accentue encore l’effet choc recherché.

Le candidat à la chancellerie pose façon James Bond, mais au lieu d’un revolver, c’est son majeur qu’il exhibe, bouche ouverte et œil lascif.

Opération suicide ou volonté désespérée de rebondir ? Difficile à dire pour cet outsider qui n’arrive pas à décoller dans les sondages : un doigt d’honneur est perçu dans un pays puritain comme l’Allemagne, comme bien plus vulgaire encore qu’en France !

Le site Meedia, qui analyse la presse allemande, rapporte ce matin une "excitation hystérique face à un geste provoquant". Les radios et télé d’information interrogent, note-t-il, des passants "consternés" par celui que l’on surnomme déjà "Peerlusconi".

En revanche la chancelière, elle, doit se frotter les mains. Elle qui caracole toujours en tête des sondages a eu un coup de mou en début de semaine. Elle s’est laissé déstabiliser dans une émission grand public par des questions de téléspectateurs. Elle a bafouillée face à un intérimaire en colère et un homosexuel qui souhaite adopter un enfant. Son embarras a embarrassé ses lieutenants et son porte-parole... Ce vendredi, Steinbrück l’a sûrement remise en selle.

1 commentaire:

  1. Vivement les élections... La stase proprement stupéfiante dans laquelle vit l'Europe depuis de nombreux mois, sur ordre de la mégère Merckel, va éclater.

    Tiens d'ailleurs, ça fait longtemps que nous n'avons pas parlé des peigne culs grecs.

    Oui, oui. Les peigne culs.

    Après avoir donné des CENTAINES de milliards à ce pays, il est agréable de lire des trucs comme :
    *******************

    "Le ministre grec de la Réforme administrative Kyriakos Mitsotakis a annoncé son intention de supprimer une "aberration", selon ses mots, de la fonction publique grecque: les jours de congé supplémentaires dont bénéficient les employés qui utilisent un ordinateur."

    http://tinyurl.com/mhhpofx
    *******************

    Non. Ce n'est pas un poisson d'avril.

    N'oubliez pas votre dernier tiers. Les peigne culs européens (en plus des français) vous remercient.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.