mercredi 9 octobre 2013

Après la diversité la chance, les citoyens du monde et la mort des nations, l'autre méga mensonge maçonnique : la société du sâvoâr et de la cônnaissance

La crise a fortement pesé en 2012 sur l’insertion des jeunes diplômés
Le Figaro, 09/10/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Les temps sont de plus en plus durs pour les jeunes di­plômés ! D’après la dernière enquête de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) sur leur situation un an après la fin de leurs études, les titulaires d’un bac+4 et plus ayant achevé leur cursus en 2012 n’étaient que 64% à avoir un emploi en avril 2013. Un quart d’entre eux étaient toujours à la recherche de leur premier poste et 11% briguaient un second emploi. Des résultats, au regard de ceux des années précédentes, on ne peut plus médiocres et surtout en forte dégradation par rapport au cru de l’an passé.

Tous ces jeunes ont été trahis. Et dans le même temps qu'ils ne trouvent pas de boulot, avec leurs 5 ans d'étude pour des papelards sans valeur, on commence à leur annoncer qu'ils vont devoir bosser 44 ans.

Toutes ces crétineries de l'agenda de Lisbonne, la distribution d'ipads Apple sur fonds public (ce qui en dit long d'ailleurs sur la vision du sâvoâr de ces escrocs alors que les tablettes sont faites pour un usage ultra passif top down), le festivisme éducatif, encore un énorme mensonge de plus de nos élites traitres qui ne touchent plus le sol et qui va leur exploser à la tronche. Ils ont essayé par tous les moyens de faire croire à la jeunesse (fabriquée au forceps au besoin) que l'avenir, c'était l'Homme Nouveau hors sol, déraciné, aculturé, sans patrie, avec son diplôme d'hyper spécialiste, dépendant du marché pour tout, et parqué dans un T3 en béton plastique moyennant 30 ans d'esclavage par la dette, et déplacé dans des bétaillères.

Pendant ce temps, nos potes, perdus dans le Limousin, lui avec son taff d'ouvrier au quasi SMIC, avec leur ruine qu'ils ont retapée eux mêmes, qui font pousser leurs légumes et se chauffent au bois qu'ils coupent eux mêmes, ont fini il y a peu de rembourser leur maison de 100m². Certes, ils se sont fait avoir et ont repris pour 15 ans de dette avec un agrandissement, mais sans ce craquage là, ils seraient libres.


A lire également :
It's Definitive: We've Reached Peak Jobs
Of two minds via ZeroHedge, Charles Hugh Smith, 09/10/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Full-time jobs: the number of full-time jobs is essentially unchanged from 1999 while the U.S. population has increased 28%.


Full-time employment per capita: i.e. employment adjusted for population growth.

17 commentaires:

  1. Tu m'étonnes...
    Je pense de plus en plus aux postes de profs dans le privé agri, ou à aller faire de la plomberie...
    Malgré mon doctorat.

    Peste et coryza

    RépondreSupprimer
  2. Merci Jack (lang of cource) 80% d'élèves au bac, suppression de l'orientation en 5ème (les collèges explosent, mais c'est pas grave) baisse du niveau des exams pour pousser plus loin... il fut un temps ou les bacheliers ont chassé les cap/bep, puis les bts ont chassé à leur tour les bacheliers, puis les ingés/doc... pendant ce temps, Mr Mitterand faisait le regroupement familiale, y a pas à dire, un beau travail de sape.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le regroupement familliale c'est giscard!!!

      Supprimer
    2. oui, mea culpa, le tendem giscard chirac en 1976

      Supprimer
  3. Mais non... il te reste (heureusement) l'expatriation.

    Sans changement réel et majeur ici (AKA la mise en faillite du Système, les perspectives pour un jeune dipômé aujourd'hui sont carrément morbides :

    -pas de boulot

    -va devoir payer la dette contracté par les vieux soixante huitards

    -va devoir payer les retraites des vieux, alors que lui il n'en aura pas

    -un pays totalement ravagé par l'égoïsme, l'immigration forcenée, la destruction de l'idée de destin commun, et de communauté nationale

    Bref... une merde bien noire. Radioactive.

    Alors : BARREZ VOUS.

    Ici, c'est la mort lente. Une certitude.

    Là bas, c'est un espoir. Pas de certitude mais au moins un espoir.

    Bref, un Pari de Pascal facile.

    RépondreSupprimer
  4. Friedmanienmaispastrop9 octobre 2013 à 10:57

    Juste que je ne sois pas certain que parmi les 64 % de diplomés qui n'ont pas trouvé un boulot, il y en ait beaucoup dans des branche dites "utiles" : perso, je ne connais pas d'ingénieurs, de mathématiciens ou de scientifiques au chômage. Ni d'ailleurs d'électroniciens, d'électro mécaniciens ou de soudeurs.

    Ceci dit, bien d'accord que le niveau d'étude ne rime pas nécessairement avec la qualité de vie ou le niveau de liberté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, parce que des scientifiques en biotech au chomdu, j'en connais un sacré paquet...

      Supprimer
    2. Encore une excellente nouvelle !

      *************
      A peine diplômés, et déjà un visa sur le passeport ! Quelque 79 % des étudiants en dernière année dans neuf des plus grandes écoles du pays "n'excluent pas" de chercher un emploi à l'étranger. C'est la leçon que l'institut Harris Interactive tire d'une étude à paraître jeudi 10 octobre, sur l'état d'esprit de 975 étudiants de l'ENS Cachan, Polytechnique, Centrale, l'ESCP ou Sciences Po.
      **************

      Le mouvement se renforce jour après jour.

      Les jeunes, diplômés ou pas.... commencent à comprendre.

      Ils vont se barrer, les uns par choix, opportunisme, réaction, les autres par défaut.

      Mais ils vont se barrer.

      Cela contribuera puissamment à l'implosion du Système.

      Un haut diplômé qui se barre, c'est une perte colossale (impôts, taxes) pour le Système, pendant des années. Il travaillera, consommera, crééra, fondera une famille, en dehors du Système.

      Et quand il ne restera en France plus que :
      -des retraités
      -des immigrés bac -12 "chances"
      -des enfants
      -des fonctionnaires
      -et quelques mecs du privé, avec des petits salaires

      ... eh bien ce sera GAME OVER.

      Le Système implosera; Ni plus ni moins.

      Donc chaque mec qui se barre est une chance pour la collectivité. Chaque expatrié, quels que soient ses diplômes ou son patrimoine, contribue à notre future libération et se doit d'être célébré.

      Bravo les jeunes ! Allez y !

      Signé : un quasi vieux con, mais qui partira bientôt lui aussi.

      Supprimer
    3. pour aller où? La crise est globale, faut arrêter de ce regarder le nombril, c'est 1929 puissance 3 qui nous attends!!!
      Il peut se barrer, le système est global et il est mourrant!!!

      Supprimer
    4. Nein, suchen wir viele Ingenieure und Techniker in Deutschland , Die Schweiz und Finland.....Sprechen Sie gut Englisch oder Deutsch ?

      Supprimer
    5. "Ah bon, parce que des scientifiques en biotech au chomdu, j'en connais un sacré paquet..."

      D'après ce que je comprends du fonctionnement de la recherche publique en bio, une grande partie des thésards en bio ne fait, en fait, que du travail de technicien de laboratoire. Pas étonnant donc, qu'avec la robotisation grandissante en biologie et la concurrence des diplômés chinois/indiens, il n'y a pas assez de travail pour eux après leurs études.

      Supprimer
  5. Euh cher ami.... la "Sécu", l'"Ursaaf", la "CGT", "Sud", "FO", les 10 000 articles du "code du travail", le système de retraite par "répartition", AME, CMU, Hollande, Sarkozy, UMPSVERTSPC... sont des créatures 100 % françaises !

    Donc en quittant la France... on quitte cette infâme merde, mais surtout on contribue activement à leur destruction.

    Et ça, c'est réjouissant.

    RépondreSupprimer
  6. "Anonyme quasi-vieux con" : Non je ne me barrerai pas. La France subira son destin et moi avec. Quand les temps deviendront durs, je suis certain qu'une petite partie des gens va se réveiller et résister. Des vrais hommes qui savent faire des choses avec leurs mains, inventer, savoir faire pousser des plantes, travailler le bois. Et pour la partie connaissance, le thème du billet, un vrai savoir : dejà de l'Histoire de France, de sa géographie. Je ne veux pas devenir "rien" comme disait Hervé Juvin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi pareil ; la France c'est mon pays et je l'aime, avec ses qualités... et ses défauts !
      J'ai suffisamment parcouru le monde pour voir qu'ailleurs c'est parfois plus joli, mais qu'on a quand même un sacré bol d'être ici.
      Pour ceux que ça intéresse, je mets une sélection de photos commentées de mes voyages ici : https://picasaweb.google.com/110505884322526701267/?noredirect=1

      On a beau pays où il y a de l'eau et de la terre arable (bon il y a du ménage à faire au niveau engrais/pesticides mais ça viendra) et surtout des infrastructures nous permettant de résister à un effondrement de type soviétique.
      La démonstration serait un peu longue, je vous renvoie à l'excellent article de Dmitry Orlov sur la situation des States ici, pour que vous puissiez comparer : http://www.orbite.info/traductions/dmitry_orlov/combler_le_retard_d_effondrement.html

      Et arrêtez un peu de vous plaindre, bordel !
      On a une récession à aménager au mieux, là. C'est pas le moment de se lamenter !

      Supprimer
  7. http://www.wnd.com/2013/10/super-rally-against-president-in-works/#XW7d6KAhGFqiSTvf.99

    RépondreSupprimer
  8. France info publie les résultats de l 'étude piaac

    C'est pas brillant pour nous .
    Il est explicitement dis que la note française est baissée par les vieux et les immigrés récent.
    Par contre ils pointent quand même d'autres problèmes comme une plus faible proportion de très bon scores que les autres pays et surtout, une plus grosse proportion de très mauvais que les autres pays

    http://www.franceinfo.fr/education-jeunesse/question-d-education/les-16-44-ans-meilleurs-eleves-que-les-45-65-ans-1170729-2013-10-09

    RépondreSupprimer
  9. Je ne serais pas aussi affirmatif, sur le fait que c'est un mensonge.

    Via http://news.korben.info
    "Les femmes américaines meurent plus jeunes que leur mère et personne ne sait pourquoi."

    http://www.theatlantic.com/health/archive/2013/10/us-women-are-dying-younger-than-their-mothers-and-no-one-knows-why/280259/

    Dans l'article, ils ont quand même constaté que ce sont surtout les femmes non-diplômées qui sont le plus concernées.

    Alors je ne suis pas sûr que ce soit une si mauvaise chose de pousser un max de gens à faire des études, malgré les imperfections, voire les aberrations du système éducatif actuel.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.