samedi 12 octobre 2013

[autarcie] Economiser 10€ par mois 9 mois par an

Très simple à faire et pour tout le monde.

Pour éviter l'étape du semis, vous pouvez acheter des plants de salade en jardinerie (de l'ordre de 20 centimes pièce).



Et on repique les mottes dans une terre bien meuble enrichie au compost, en la laissant un peu dépasser, on tasse, puis on arrose...



Vous aurez besoin d'un peu de ferramol contre les limaces. Mais grosso modo, à 1€ la laitue, c'est 80 centimes par salade récoltée que vous récupérerez. Et encore, sans prendre en compte le côté bio...

Et vous pouvez faire ça de mars à décembre, avec peut-être un tunnel quand le froid est là.

Le côté 10€ par mois peut sembler ridicule. Mais quand vous sommez toutes les petites économies que vous pouvez faire en travaillant pour vous même à produire des biens déPIBfiés, ça devient conséquent. Et c'est autrement plus gratifiant que de faire le guignol dans un boulot abscons pour la matrice.

Autour de 10€ par mois, sur 9 mois, c'est 100€ sur un an. Je sais pas combien vous gagnez net par journée travaillée, mais pour un smicard, c'est 2 jours de travail. Pour moi, c'est 1 jour. Et franchement, s'occuper des salades sur une année, ça demande très très loin d'un jour de travail. Dans mon cas, si vous préférez, faire des salades, c'est l'équivalent de 0,5% de mon travail salarié annuel. Pour un smicard, ça fait 1% d'augmentation.

Et sur 50 ans, une vie adulte, c'est 5000€. 5000€... Juste des salades...

A 20€ d'autarcie par mois, sur une vie, c'est 12 000€. Une voiture neuve.

A 150€ d'autarcie par mois, sur une vie, c'est 90 000€. Un studio ou une belle maison à retaper à la campagne.

Maintenant imaginez que vous développiez votre autarcie avec un potager conséquent, des poules, un clapier, votre propre bois, vos propres travaux manuels, votre récupération d'eau, votre chauffe eau solaire, etc etc... et que vous montiez à 300€ par mois d'autarcie. Ce qui est largement faisable (cf Grosléziat qui est à 3000€ par an juste avec son potager). 300€ par mois pendant 50 ans, c'est 180 000€. 180 000€ !

Çà laisse songeur...

27 commentaires:

  1. carrefour vends des graines de salade d'hiver bien fourni à 0,50c a la volé comme pour du gazon sur une simple terre légèrement beche puis tasse, repiqué facilement en 10minutes de travail global vous pouvez meme donner l'enorme surplus au limace.

    RépondreSupprimer
  2. On peut encore planter n importe quelle salade à cette époque?
    Trop tard pour refaire des semis par contre j imagine.
    Sinon tu as des astuces pour transformer de la pelouse en potager, je suis en train de faire ça en décapant la couche d herbe à la bèche et en retournant la terre sur 20cm à la fourche beche. Mais c est un boulot monstrueux. Je comptais faire ça puis semer de la moutarde.
    Mais je me demande si je ne vais pas tenter la technique du mulch, c est moins pénible mais il faut que je vois si j ai tout ce qu il faut pour ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une bâche imperméable, le temps de passer l'hiver.
      Mais ne retourne surtout pas la terre, cf Me/Mr Bourguignon.

      Supprimer
    2. Des plants oui. Pour les semis, ça commence à être tard, sauf à habiter vraiment dans le sud.

      Pour ce qui est d'arracher la pelouse, si t'es prêt à le faire, déjà c'est un très bon pas. Par contre faut pas se leurrer. Il y a un gros boulot au départ d'ameublissement du sol. Idéalement double bêchage. Va falloir en chier pour chaque mètre carré. Un motoculteur aiderait bien. Perso, moi j'en ai pas eu. J'ai fait ça à la mimine, à la houe pour arracher le couvert végétal, puis à la bêche. Mais ça fait faire du sport :)

      Sinon, pour transformer une surface, t'as toujours l'option de tartiner le sol, soit avec des cartons, une bâche ou avec des déchets verts. Faute de lumière, ça tue la flore présente. Mais ça ne travaille pas ton sol pour autant.

      Tout dépend de la nature de ton sol.

      Si tu as un sol lourd de toutes façons il faudra en chier. Sur un sol léger ou sableux, ça peut suffire.

      Dernière chose, pour ton potager, pense utile et beau à la fois. Et en plus tu verras, ça se complète. Le côté beau du potager chassant les nuisibles du côté utile.

      Supprimer
    3. "Mais ne retourne surtout pas la terre, cf Me/Mr Bourguignon."

      De ce que j'en comprends, cette histoire de ne pas toucher au sol, ça vaut une fois que ton truc est lancé. Mais si tu pars sur un sol compact, il va bien falloir que tu l'ameublisses. Et perso, j'attends pas 3 ans avec des engrais verts. Surtout quand t'as 100m² maxi de potager, dans des sols super argileux. Juste tu mules, et ensuite tu pailles...

      Supprimer
    4. Merci pour les conseils. Ma terre est un peu argileuse je pense mais au moins je trouve pleins de vers donc c est bon signe mais ça me fait mal au coeur de les déloger :)
      En fait j avais déjà 3m² et un carré pour commencer l an passé et acquérir un peu d expérience. La je vise un agrandissement d un rectangle de 25m² mais bon j ai préparé environ 8m² et l effort est énorme j admire ton courage ;) Enfin je traçais des carrés de la surface de la beche et je soulevais l herbe des ces carrés ca doit pas etre le mieux je vais essayer à la houe pour la couche d herbe.
      Je vais peut être tenté une moitié de la surface en manuel et une moitié en mulching.
      En tout cas pour les débutants, salade et haricot c'est facile. Par contre betterave ça a rien donné de super chez moi mais mon sol était pas très bien travaillé. Tomates grosse galère, chopé plusieurs fois le mildiou. Pas trop rassuré de mettre de la bouillie bordelaise, j en ai sûrement pas mis assez souvent et mes tuteurs ont même chopé la maladie. A revoir l an prochain ptet le long d un mur en essayant de trouver un ptit systeme pour couvrir.

      Supprimer
    5. Vu ta surface, pourquoi ne tentes-tu pas les deux méthodes, bêchage et bâche/mulch/lasagne simultanément ? tu pourrais même nous faire un retour d'expérience dans un an !

      Si tu as des vers je crois qu'il serait dommageable de perturber leur environnement, je ne bêcherai pas. Pour qu'ils survivent, je mettrais une couverture perméable à l'air et à l'eau (mulch et tonte fraiche mais pas de carton) quiite à devair le faire deux ans de suite.

      Essaie de sauvegarder des vers en bricolant un vermicomposteur d'intérieur : http://www.eurolombric.fr/le_p_tit_denis_077.htm

      --neuneu.

      Supprimer
    6. Poser des pommes de terre sur ton gazon recouvre-les, avec l'herbe de tonte, des feuilles ou avec du compost. Leurs racines et les vers vont ameublir ton sol.

      Supprimer
    7. J'ai essayé les méthodes douces, mais sur un sol argileux, ça marche pas. Faut imaginer un sol compact et un peu gluant dès 10 cm de profondeur. Comme de la pâte à modeler compacte.

      On peut pas couper au fait de muler, amender, touiller. Quant aux vers de terre, certains se feront couper par la bêche, mais ils reviendront.

      Par contre on mule une fois au départ en amendant fortement au terreau/compost/fumier.

      Ensuite, on ne touche plus trop au sol. Juste un coup de fourche bêche chaque année. Un coup de croc à la surface pour incorporer fumier/compost dans le sol. Et surtout, on marche pas dessus.

      Autre chose importante : on ne travaille pas le sol argileux en profondeur quand le sol est ultra sec ou quand il est ultra détrempé. Sinon, on recrée la pâte à modeler ultra compacte (tout de suite quand c'est détrempé, et à la pluie suivante quand c'est ultra sec, le sol réduit en poudre d'argile s'agglomère)

      Supprimer
    8. Autre chose importante, si on mule, on essaie quand même de ne pas mélanger les horizons. On essaie autant que faire se peut de garder la terre toutouillée à la profondeur où elle était. On ne remonte pas à la surface la terre rouge qui est à 30cm de profondeur.

      Supprimer
    9. Fait tes couches, tes horizons par dessus la couche d'argile.
      C'est le principe d'une bonne terre, l'argile au fonds.

      Supprimer
    10. Merci à tous. Je vais vois jusqu où mon courage va pour le manuel :)

      Supprimer
  3. +++ et encore +
    les faux frais font les vraie dépenses!
    et c'est vrai pour beaucoup de choses.
    par parenthèses, ça nous change des c...sur les vilains retraités vampires

    RépondreSupprimer
  4. C'est pas des économies, c'est du travail en plus.
    Pour savoir si c'est une économie Il faudrait comparer ça avec le temps que tu y passes a t'en occuper pour savoir si ça rapporte plus que d'aller l'acheter au supermarché.
    Ceci dit, je chipote, il y d'autres avantages que les 'économies'.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 10€ au smic ça fait 1h de job.
      Planter, récolter, ça te fait 6 min. par plants, ça veux aller ou tu veux prendre une pause ?
      Pis Franchement, filer 10€ à Monsantos, je trouve que c'est même pas une excuse.

      Supprimer
  5. Merci pour Mr Grosléziat-> Bonne pédagogie ces vidéos.

    Cette année, quel plaisir ces tomates pour toute la famille et les amis.
    Au delà du déPIBié, j'ai découvert qu'avec le jardinage, je pouvais mettre en pratique le don chère à Marcel MAUSS ;-)

    Et si le travail repousse certains, un petit jardin forêt permaculture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perso, j'y trouve une vraie sérénité.

      Moi qui bosse pour la matrice, comme beaucoup, toute la journée derrière un ordi, ce côté gratte-la-terre, près du sol, me fait un bien fou. A la tête, au moral.

      Supprimer
    2. Exactement le même sentiment. Totalement dans la matrice à toujours chercher rapidité et profit maximum. Déjà s obliger à sortir respirer l air frais au calme dans un monde où la patience est de mise ça fait un bien fou! Une sorte de méditation. Pourtant il y a qqs années j étais tellement dans la matrice que je n aurais jamais cru que je prendrais goût au jardinage.

      Supprimer
    3. "Déjà s obliger à sortir respirer l air frais au calme dans un monde où la patience est de mise ça fait un bien fou! Une sorte de méditation."
      Attention, risque de déception !

      Je vis à la campagne depuis longtemps et je vais vous dire que depuis quelques années les choses ont bien changé.
      Nous voilà envahi de ceux que nous ne voulons pas : la zik à fond, casquette, chiens inutiles, gosses qui braillent, propos de bas étages, cherche la mexxe, c'est "toute la richesse du métissage qu'il soit politique, social ou de peau).

      Regarder ces bipèdes se comporter nous en apprend beaucoup sur l'infinie bêtise de l'espèce humaine. La bagnole est le centre, gueuler est le moyen d'expression ; ça ne va pas beaucoup plus loin.
      La campagne il s'en foutent ; ils ne sont là que parce qu'ils sont logés gratos, à ne rien faire sauf emmerder tout le monde et chercher les ennuis/bons coups...
      La permaculture c'est comme la culture, ils ne savent même pas que ça existe.

      Sachez tout cela avant de croire que le campo est le lieu de vie cool que vous imaginez.
      Bonne journée.

      Supprimer
  6. C'est pas tellement le coté "économie d'une salade" qui est intéressant, c'est le coté "un pas de plus vers l'autarcie". J'ai le malheur d'être en ville, mais je rêve de retourner à la campagne et de me lancer dans la permaculture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entraine toi à la maison, c'est un savoir-faire qui ne s'acquière pas en une saison.
      http://our.windowfarms.org/instructions_dev/

      Supprimer
  7. Au fait il y a des livres bien faits sur la permacultures que vous conseilleriez ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jardiner autrement : La permaculture, conseils et principes de base
      Margit Rusch

      Introduction à la permaculture
      de Bill MOLLISON

      Supprimer
    2. masanobu-fukuoka-la-revolution-d-un-seul-brin-de-paille

      Supprimer
  8. Bonjour,
    inutile de faire des calculs sur 50 années pour vous faire peur !
    prenez le chauffage d'une maison. pas de chance, vous êtes à la campagne et utilisez le gaz en citerne puisqu'il y a 30 ans c'était le top.
    Résultat vous consommez en moyenne 3.500€ par an (chiffre provenant d'une source fiable). Sur 20 années auxquelles vous ajoutez 2.500€/an de taxes et 500€ d'assurance, vous arrivez au chiffre de 130.000€ soit le prix de votre terrain ET celui de la construction il y a 20ans (toutes taxes inclues !).
    Elle n'est pas belle la vie ?
    Et encore sur chaque € vous avez payé des taxes, des prélèvements, des impôts, des frais de gestion/garde, de nouveau des prélèvements, tout ça pour vous ruiner...
    Si vous comptez 200€ par mois d'économie de nourriture (c'est faisable) alors vous en êtes à 48.000€ en 20 années !
    Certes ce n'est que le tiers des dépenses fixes hors entretien de votre maison. Mais plus vous entretenez, plus vous payez (coef de 0.8 à 1.2 !)

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  9. "A 150€ d'autarcie par mois, sur une vie, c'est 90 000€. Un studio ou une belle maison à retaper à la campagne. "


    J'avais tenu le même raisonnement voila 10 ans à mon père mais par rapport au tabac ^^.
    Sauf qu'à trois paquets par jour, c'est genre vila dans le sud et piscine qu'il pourrait avoir.

    Vs

    RépondreSupprimer
  10. le most ;:faire ses graines même pour la salade ça marche!!!!!!!!!encore faut il dés janvier préparer godets zé autres.........perso j'évite les "gam verts et autres " allez à la rencontre de paysans jardiniers ect il existe ausi de échanges de graines ect nb: une bonne revue "les 4 saisons"
    bon jardinage

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.